Tissa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tissa
Tissah
Administration
Pays Drapeau du Maroc Maroc
Région Taza-Al Hoceima-Taounate
Province Taounate
Démographie
Population 9 566 hab. (2004)
Géographie
Coordonnées 34° 17′ N 4° 40′ O / 34.283, -4.67 ()34° 17′ Nord 4° 40′ Ouest / 34.283, -4.67 ()  
Altitude 189 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Maroc

Voir la carte administrative du Maroc
City locator 14.svg
Tissa

Géolocalisation sur la carte : Maroc

Voir la carte topographique du Maroc
City locator 14.svg
Tissa

Tissa (en arabe : تيسة) est une ville du Maroc. Elle est située dans la région de Taza-Al Hoceima-Taounate.

Démographie[modifier | modifier le code]

Origine[modifier | modifier le code]

Centre ville de Tissa

Tissa portait autrefois le nom de Tissantz, terme d'origine berbère, dont la signification est lié au sel.

Les informations les plus anciennes affirment qu’il s’agit d’un ancien hameau berbère. Au début du XXe siècle, les activités étaient essentiellement l’agriculture et l’élevage.

Géographie[modifier | modifier le code]

Tissa est dans la province de Taounate, à mi-chemin entre Fès et Taounate sur la route N8. Tissa est à 48 km de Fès ; la route pour s’y rendre est difficile car très sinueuse à l’approche de la ville.

Le village est à la limite de la région du Rif, près du Oued Lebene et des montagnes du Korse.

Tissa est divisé en deux sous-ensembles, la ville haute et la ville basse. La première se trouve sur une colline, la seconde est au pied de cette même colline.

La ville haute possède sa mosquée comme la ville basse.

Passé colonial[modifier | modifier le code]

Le village a trouvé son essor durant la présence française. Suite à la prise de la ville de Fès par les Français, ces derniers, souhaitant contrôler les principaux axes routiers, ont décidé de placer un camp militaire dans le village de Tissa, sur la colline voisine. Cette colline leur permettait d’avoir une vue imprenable sur la route qui, à l’époque, n’était qu’un chemin de terre, ce chemin de terre était néanmoins stratégique car il donnait accès à la ville de Fès.

Il semble que la population locale a vécu en bonne intelligence avec la population coloniale. Les Français ont créé des écoles pour éduquer les petits tissaouis avec des professeurs français. C’est pourquoi il n’est pas rare de trouver des personnes qui parlent très bien la langue française.

Encore aujourd'hui, des familles de Français morts sur les terres de Tissa viennent honorer leurs aïeuls dans le cimetière chrétien.

Tissa est actuellement une ville, mais celle-ci était encore au début du XXe siècle un petit hameau.

La ville haute était le lieu où habitaient les colons français, au début du XXe siècle. Ils y ont créé une église, un cimetière et nombre de bâtiment de faible hauteur qui se caractérise par des toitures de style français alors que la norme au Maghreb est la terrasse. Ils ont construit une école et planté des conifères. Ils ont reconstitué un cadre urbain français.

Économie[modifier | modifier le code]

Le souk a lieu le mercredi et débute très tôt le matin, il se trouvait dans la grande place sur la route qui mène à Fès. Mais aujourd’hui il a été déménagé à la sortie de la ville.

L’axe routier principal qui traverse le centre ville, regroupe l’essentiel de la vie commerciale.

Tissa possède une mine de sel qui fait partie des éléments qui ont permis son expansion économique. Dans cette mine, les tissaouis y travaillent de génération en génération malgré la pénibilité du métier.

Vie culturelle[modifier | modifier le code]

Tissa est réputé partout dans le Maroc pour son festival de la fantasia qui y a lieu au mois de novembre. Il comporte plusieurs activités : une foire, parfois un cirque, un énorme souk, et enfin le folklore officiel de la région "HAYTI",le plus important est la fantasia "TBORIDA" parce que Tissa et connu comme étant "la mère des chevaux".

Climat[modifier | modifier le code]

Tissa est une ville très chaude l’été avec des températures flirtant régulièrement avec les 50 °C. L’hiver y est très froid. La saison idéale est le printemps, lorsque les arbres ont fleuri et que la verdure est visible.

Il arrive durant l’été que des tornades frappent la ville. Ce phénomène climatique est très bien connu de la population.

Architecture[modifier | modifier le code]

Il existe trois types d’architecture.

Le premier et le plus ancien est celui des maisons en terre. Ce sont des maisons traditionnelles blanches avec un toit fait de branches et de taule. Elles ont l’avantage d’être agréables à vivre été comme hiver. Elles n’ont pas ou peu de fenêtres et sont construites autour d'un petit patio utilisé pour recevoir les gens et aussi pour préparer les repas. Leur caractère rustique tend à les faire disparaître car elles n’ont ni l’électricité ni l’eau courante et les femmes de ces maisonnées doivent se rendent au puits pour alimenter le foyer en eau.

Le deuxième type de maison est l'habitation de type colonial. Elle ressemble aux maisons françaises avec de larges fenêtres et une toiture traditionnelle. Elles se trouvent dans le Tissa Haut.

Le troisième type de construction est de type marocain, et constitue l’essentiel de la ville actuelle. Il s’agit de petits bâtiments avec un étage et une terrasse au sommet qui comporte l’électricité et l’eau courante.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :