Tirage (imprimerie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir tirage.

Sur les autres projets Wikimedia :

Le tirage en imprimerie désigne le fait d'imprimer sur papier un document ou le nombre de documents ainsi imprimés.

Evolution des quantités tirées[modifier | modifier le code]

Les tirages à l'époque des incunables étaient de l'ordre de 180 exemplaires (comme pour la bible dite B42, dont il ne reste que 48 exemplaires à ce jour).

Au XVIIIe siècle, les tirages varient entre 500 et 2 000 exemplaires, avec un record à 24 000 pour l'Encyclopédie Diderot.

Au XIXe siècle, le tirage est souvent de l'ordre de 10 000 exemplaires et peut monter à 60 000, comme pour l'Assommoir de Zola sorte de best-seller de l'époque[1].

Au XXe siècle, les tirages sont très variables en raison de l'extrême diversification du monde de l'édition, qui va de la poésie au roman, de l'ouvrage de luxe à l'édition de poche. On peut cependant situer le tirage moyen autour de 8 500 exemplaires.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le premier tirage d'un livre vers 1850 varie entre 1 000 et 2 000 exemplaires (en France), selon Bruno Blasselle, Histoire du Livre. 2 Le triomphe de l'édition, Gallimard, Collection « Découvertes Histoire », p. 44.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]