Tineidae

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Tineidae forment une famille d'insectes de l'ordre des lépidoptères (papillons). On les nomme collectivement souvent mites ou teignes ou parfois " papillons des champignons " (certaines espèces se nourrissent de champignons ou de lichens).

Une des caractéristiques de cette famille est la forme typique que prennent les ailes au repos (forme de toiture à 2 pans); ici : Nemapogon granella
Les mites sont souvent de couleur terne, et d'identification difficile par des non-spécialistes, mais certaine espèces (ici Opogona comptella) ont des ailes ornées de motifs qui facilitent leur identification
Chez la plupart des espèces de cette famille, la partie terminale des ailes est bordée de longues écailles (ici : Monopis obviella; cliquer sur l'image pour l'agrandir)

Cette famille encore incomplètement connue comprend beaucoup plus de de 3 000 espèces réparties dans plus de 300 genres.

Ces « mites » sont souvent d'une taille petite à moyennes, avec des ailes en « toitures à double pente » quand elles sont au repos sur le corps. Elles sont bien adaptées au froid et beaucoup d'espèces vivent dans la zone Paléarctique. L'établissement des aires de répartition est complexifiée par le fait que beaucoup de ces insectes ont été déplacés et introduits par l'homme, involontairement, dans de nombreux pays situés hors de leur aire de répartition. C'est notamment le cas de la mite des vêtements.

Alimentation[modifier | modifier le code]

Parmi cette famille, un très petit nombre d'espèces ont des larves qui se nourrissent de plantes vivantes. La plupart mangent des champignons, des lichens et des détritus ou des fibres mortes (d'où leur appétence pour les textiles non synthétiques).

Les espèces les plus familières sont sans doute la mite des vêtements (Tineola bisselliella), la teigne du tapis (Trichophaga tapetzella) et la teigne Niditinea fuscella qui malgré son nom se nourrit de préférence des plumes qu'elle trouve dans les nids d'oiseaux.

Un genre (Ceratophaga) est considéré comme remarquable dans le règne animal en raison de sa capacité à se nourrir exclusivement de kératine pure (qui est la préotéine particulièrement résistante qui constitue la corne ou le sabot des mammifères). Ils mangent aussi la kératine de la peau ou des griffes de mammifères marins morts et même de l'écaille de tortue provenant de tortues marines mortes et échouées.

Sous-familles[modifier | modifier le code]

Systématique (liste non complète)[modifier | modifier le code]

Sous-familles et genres notables[modifier | modifier le code]

Quelques espèces sont listées, se rapporter aux genres pour plus de détails

Dryadaulinae

Erechthiinae

Euplocaminae

Hapsiferinae

Harmacloninae

Hieroxestinae

Meessiinae

Myrmecozelinae


Nemapogoninae

Perissomasticinae

Scardiinae

Setomorphinae

Siloscinae

Stathmopolitinae

Teichobiinae

Tineinae

Genera incertae sedis[modifier | modifier le code]

Mites des champignons, dont le genre est classé provisoirement dans cette famille:

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Pour la région paléarctique

  • Dugdale, J.S., 1988. Lepidoptera - annotated catalogue and keys of family-group taxa. Fauna of New Zealand, 14: 1-262.
  • Gaedike, R. 1983. Zur Kenntnis der paläarktischen Tineiden Die Gattung Infurcitinea Spuler, 1910 (Lepidoptera). Entomologische Abhandlungen, Staatliches Museum für Tierkunde, Dresden, 46: 121-150.
  • Gaedike, R. 1985. Beitrag zur Kenntnis der paläarktischen Tineiden: Gattung Obesoceras Petersen, 1957 (Lepidoptera). Entomologische Abhandlungen, Staatliches Museum für Tierkunde, Dresden, 48: 167-181.
  • Hinton, H.E. 1956. The larvae of the species of Tineidae of economic importance. Bulletin of Entomological Research, 47: 251-346.
  • Leraut, P., 1985. Mise à jour de la liste des Tineides de la faune de France. Entomologica Gallica, 1(4): 319-325.
  • Petersen, G. 1957-8. Die Genitalien der paläarktischen Tineiden. Beiträge zur Entomologie, 7: 55-176, 338-380, 557-595; 8: 111-118, 398-430.
  • Robinson, G.S. 1979. Clothes-moths of the Tinea pellionella complex: a revision of the world's species (Lepidoptera: Tineidae). Bulletin of the British Museum (Natural History) (Entomology), 38: 57-128, figs 1-103.
  • Zagulajev, A.K. 1960. Tineidae; part 3 - subfamily Tineinae. [In Russian.] Fauna SSSR, 78: 1-267, 231 figs, 3 pls. [Translation, 1975, New Delhi.]
  • Zagulajev, A.K. 1964. Tineidae; part 2 - subfamily Nemapogoninae. [In Russian.] Fauna SSSR, 86: 1-424, 385 figs, 1 pl. [Translation, 1968, Jerusalem.]
  • Zagulajev, A.K. 1973. Tineidae; part 4 - subfamily Scardiinae. [In Russian.] Fauna SSSR, 104: 1-126, 99 figs, 2 pls.
  • Zagulajev, A.K. 1975. Tineidae; part 5 - subfamily Myrmecozelinae. [In Russian.] Fauna SSSR, 108: 1-426, 319 figs, 8 pls. [Translation, 1988, New Delhi.]
  • Zagulajev, A.K. 1979. Tineidae; part 6 - subfamily Meessiinae. [In Russian.] Fauna SSSR, 119: 1-409.
  • Zagulajev A K. 1988 English translation (original 1975). Clothes Moths (Tineidae) (English translation of Nastoyaschie Moli (Tineidae)).Akademiya Nauk SSSr, Zoologicheskii Institut, New series No. 108