Times Square

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Times square)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Times Square (homonymie).
Times Square
Image illustrative de l'article Times Square
Situation
Image illustrative de l'article Times Square
Coordonnées 40° 45′ 24″ N 73° 59′ 11″ O / 40.75659, -73.9862640° 45′ 24″ Nord 73° 59′ 11″ Ouest / 40.75659, -73.98626  
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Région État de New York
Ville New York
Quartier Manhattan
Morphologie
Type Place
Histoire
Anciens noms Longacre Square
Monuments Times Square Studios
One Astor Plaza

Géolocalisation sur la carte : New York

(Voir situation sur carte : New York)
Times Square

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
Times Square

Times Square tire son nom d'après l'ancien emplacement du siège du New York Times, est un quartier de la ville de New York, situé dans l'arrondissement de Manhattan. Situé sur la 42e rue et Broadway, il comprend les blocs (pâtés d'immeubles) situés entre la Sixième et la Neuvième Avenue d'est en ouest d'une part et les blocs entre les 39e à 52e rue du sud au nord d'autre part. Il constitue la partie ouest du quartier commerçant de Midtown.

Surnommé « Crossroads of the world[1] », Times Square est l'un des endroits les plus célèbres et les plus animés au monde, à l'instar de Shibuya à Tokyo, les Champs-Élysées à Paris ou Piccadilly Circus à Londres : environ 365 000 personnes y passent chaque jour[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Broadway, 42e rue en 1898.

Le 8 avril 1904, sous le mandat du maire George Brinton McClellan Jr, la partie connue précédemment sous le nom de « Longacre Square » fut renommée « Times Square », suite à l'implantation du New York Times sur la place[3] dans une tour copiée sur le campanile de Giotto à Florence. L'éditeur du Times de l'époque, Adolph Ochs, avait déplacé les opérations du journal dans une nouvelle tour, située sur la 42e rue, au milieu de la place. Ochs persuada le maire McClellan de construire une station de métro et de renommer la place « Times Square ». Seulement trois semaines plus tard, la première publicité apparut sur le côté de l'immeuble d'une banque, à l'angle de la 46e rue et de Broadway.

Times Square devint rapidement un centre culturel, un endroit où se concentraient théâtres, salles de spectacles, music-halls et hôtels à la mode. La place devint rapidement l'agora de New York, une place pour chercher ou attendre les grands rassemblements, soit pour une Série mondiale ou une élection présidentielle, écrit James Traub dans The Devil's Playground: A Century of Pleasure and Profit in Times Square. Des noms tels que ceux d'Irving Berlin, de Fred Astaire et de Charlie Chaplin furent associés avec « Times Square » dans les années 1910 et les années 1920, qui marquent l'âge d'or de Broadway : à cette époque, 280 spectacles en moyenne étaient joués chaque année[4]. Il existait quelque 71 théâtres autour de la place[3] ainsi que de nombreux hôtels et restaurants. Le 14 août 1945, deux millions de personnes se rassemblent à Times Square à l'annonce de la capitulation du Japon[5].

Times Square de jour

Times Square se modifia avec le début de la Grande Dépression, consécutivement au krach boursier durant les années 1930. Il devint progressivement un quartier occupé par les peep shows, la prostitution, les cinémas porno et les boutiques de souvenirs bon marché pour touristes. Il fut alors considéré comme un quartier dangereux. La délabrement de Times Square était devenu le symbole de la délinquance et de la corruption new-yorkaises des années 1960 au début des années 1990. En outre, plusieurs films sombres tels que Midnight Cowboy et Taxi Driver illustrèrent alors la décadence de Times Square.

Au milieu des années 1990, le maire Rudolph Giuliani (1994-2002) mis tous ses efforts pour améliorer le quartier et pour fermer les sex-shops, restaurant ainsi la sécurité. De nombreux sex-shops furent fermés ou déménagèrent vers des quartiers industriels de Brooklyn ou du Queens. Prostitution, délinquance et criminalité ont été éradiquées par l'application de la politique dite de « tolérance zéro », qui voulait que tout délit, même mineur, soit réprimé et puni.

Tentative d'attentat à la bombe du 1er mai 2010[modifier | modifier le code]

Le soir du 1er mai 2010, la police déjoue un attentat à la voiture piégée et fait évacuer Times Square. Cet attentat terroriste visant Times Square à New York a été déjouée par deux vendeurs situés sur la place qui avaient alerté un agent de la police montée du New York City Police Department. Ils avaient repéré de la fumée provenant du véhicule. La bombe s'était en effet déclenchée mais n'avait pas explosé.

Times Square de nos jours[modifier | modifier le code]

En 2009, la municipalité a décidé de fermer Broadway entre les 42e et 47e rues à la circulation automobile[2].

Times Square a retrouvé son énergie. La rénovation du quartier a changé cette section dangereuse de Broadway en une promenade piétonne réservée aux commerces et aux spectacles. Certains regrettent son caractère de parc d'attractions commercial mais presque tout le monde se réjouit que ce quartier revive.[réf. souhaitée]

Panorama de nuit. On voit au centre le bureau de recrutement des armées (Times Square Recruiting Station).

Times Square : lumières et théâtres[modifier | modifier le code]

Affichages publicitaires de nuit des spectacles de Broadway au coin de la 7e Avenue et de la 47e rue ouest dans Times Square.

Les théâtres de Broadway et le nombre important de néons publicitaires ou autres écrans géants en ont fait un des symboles de New York et représentatif de l'urbanisme de Manhattan. Times Square est le seul quartier dans lequel on demande aux gérants et aux propriétaires d'afficher des publicités lumineuses. Les entreprises achètent souvent ces enseignes pour plusieurs années (les contrats vont jusqu'à douze ans).

Times Square est un quartier en constante effervescence, à toute heure du jour et de la nuit, qui reflète sans doute le mieux l'activité de New York, « La ville qui ne dort jamais ». Times Square est une sorte de microcosme à l'intérieur de la ville, avec ses magasins géants et ses panneaux publicitaires (les billboards : enseignes lumineuses ou non) démesurées : publicités pour des voitures, pour des séries télévisées, où pour des pièces de théâtre devenues mythiques jouées dans des théâtres voisins de Broadway. Le magasin Toys “R” Us, situé sur Broadway représente bien toute la démesure de Times Square, avec une grande roue à l'intérieur du magasin, mais aussi un tyrannosaure géant et des répliques des grands bâtiments de la ville (Empire State Building, Chrysler Building, Statue de la Liberté en Lego). Le quartier comporte aussi d'autres très grands magasins, comme le Virgin Megastore qui proposait jusqu'à sa fermeture en juin 2009 divers produits électroniques sur trois niveaux, il a depuis été remplacé par l'enseigne de vêtements Forever 21.

Un exemple frappant est le panneau publicitaire du NASDAQ MarketSite situé au 4 Times Square sur la 43e rue. Dévoilé en janvier 2000, sa construction a coûté plus de 37 millions de dollars[6]. Cette publicité haute de 36,6 mètres était le plus grand affichage à LED du monde lors de son installation[6].

Times Square et le Nouvel An[modifier | modifier le code]

La Times Square Ball en 2007

Entre 1904 et 1906, le Nouvel An était célébré par un gigantesque feu d'artifice, mais les réglementations municipales en vigueur empêchèrent ce genre de manifestations par la suite.

Chaque année, une partie des habitants de New York se rend à Times Square pour fêter le Nouvel An. Depuis le 31 décembre 1907, la place est ainsi le théâtre d'une des plus importantes célébrations de la nouvelle année au monde au cours de laquelle une grosse boule lumineuse (aujourd'hui d'un diamètre de 3,7 m) descend lentement à partir de 23 h 59 sur un mât situé sur le toit du One Times Square pour se poser à minuit pile[7]. En moyenne, 750 000 personnes se rassemblent sur la place chaque année, cependant, le 31 décembre 1999, à l'occasion de la célébration du nouveau millénaire, environ deux millions de personnes se sont rendues sur le lieu le plus animé de Manhattan, ce qui a constitué le plus grand rassemblement de population à Times Square depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. L'événement annuel est diffusé en direct par de nombreuses chaines de télévision et est regardé par des millions de téléspectateurs.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, la descente de la boule n'eut pas lieu. Il fut remplacé par une minute de silence, suivie de la diffusion d'un enregistrement de cloches, en raison des restrictions en approvisionnement électrique[réf. nécessaire].

Quelques entreprises situées sur Times Square[modifier | modifier le code]

Jungle d'affiches publicitaires et d'écrans annonçant les informations d'actualité et les cours des bourses du monde entier
One Astor Plaza (1515 Broadway), siège social de Viacom, remplace l'Astor Hotel en 1972


Gratte-ciel majeurs sur ou aux alentours de Times Square 
Entreprises présentes 
Hôtels
  • New York Marriott Marquis
  • W Times Square
  • Renaissance Hotel Times Square (2 Times Square)
  • Sheraton New York
  • Doubletree Guest Suites
  • Crowne Plaza Times Square

Times Square dans les arts[modifier | modifier le code]

Peinture[modifier | modifier le code]

  • Le peintre français Daniel Authouart a réalisé plusieurs toiles montrant la célèbre place. Il en a fait le symbole d'une Amérique colorée, urbaine et cinématographique.

Films tournés à Times Square[modifier | modifier le code]

Les films suivants comportent une ou plusieurs scènes filmées à Times Square :

  • Au début du film Vanilla Sky, Tom Cruise se retrouve sur un Times Square complètement vide.
  • Stewart Shepard incarné par Colin Farrell déambule avec son téléphone portable sur les trottoirs de Times Square dans les premières minutes de Phone Game.
  • Dans le film New York Minute, Mary-Kate et Ashley Olsen, se retrouvent à Times Square après une dispute à propos de la mort de leur mère.
  • Une scène du film Spider-Man (2002), lorsque le bouffon vert attaque pour la première fois, se déroule sur Times Square.
  • Le film Je suis une légende a une scène qui se déroule sur Times Square.
  • De nombreuses scènes du film Appelez-moi Dave (Meet Dave) se déroule à Times Square. On voit Dave dormir sur Times Square.
  • Dans Spider-man 3, un écran publicitaire annonce que Spider-man a reçu les clés de la ville.
  • Dans Il était une fois, Gisèle, Edward, Nathanael et Narissa sortent d'une bouche d'égout dans Times Square après avoir emprunté le puits qui vient du royaume magique d'Andalasia. Narissa détruira notamment l'enseigne publicitaire Coca-Cola.
  • Dans L'apprenti sorcier, il y a une course poursuite dans Times Square entre les « méchants » sorciers, Maxim Horvath et Drake Stone, et les « gentils » sorciers, Balthazar Blake et Dave Stutler.
  • Dans le film Men in Black, J et K se font évacuer à cause de Sermina, qui prend le QG des Men in Black et sortent par le tuyau, on peut remarquer qu'ils se trouvent dans Times Square.
  • Dans le film Happy New Year, le Nouvel An à New York se passe à Times Square.
  • Dans le film Les Schtroumpfs, les schtroumpfs sont sur un taxi qui passe a Times Square.
  • Dans le film American Pie, la Blonde fait l'amour avec le Roux dans un hôtel de Times Square.
  • Dans le film Prédictions, le monde entier est détruit par un réchauffement climatique passant par Times Square.
  • Dans le film 2012, on voit Times Square en train de se faire détruire lors de la fin du monde.
  • Dans le film Captain America: First Avenger, Steve Rogers se réveille dans le présent, s'enfuit et Nick Fury le rattrape à Times Square.

Dans les jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Événementiel[modifier | modifier le code]

Plusieurs personnes se sont réunies en sous-vêtements le 7 août 2013 pour faire entrer Times Square dans le Guinness des records [9].

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Frédéric Martel, De la culture en Amérique, Paris, Gallimard, 2006 (ISBN 2-0707-7931-9), p. 7
  2. a et b Le célèbre Times Square devient zone piétonnière - France 24, 25 mai 2009
  3. a et b François Weil, Histoire de New York, Paris, Fayard, 2005 (ISBN 2213618569), p.239
  4. Frédéric Martel, De la culture en Amérique, Paris, Gallimard, 2006, (ISBN 2-0707-7931-9), p. 63
  5. François Weil, Histoire de New York, Paris, Fayard, 2005 (ISBN 2-2136-1856-9), p. 268
  6. a et b (en) 4 Times Square - Emporis
  7. (en) About the New Year's Eve Ball - Site officiel de Times Square
  8. (en) 3 Times Square – The Reuters Building - Wired New York
  9. Un article sur le site du Parisien

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) James Traub, The Devil's Playground: A Century of Pleasure and Profit in Times Square. ISBN 0-375-50788-4

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]