Timeboxing

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

En Gestion de temps, une boîte temporelle ou méthode du temps limité[1] (en anglais timeboxing) est une période volontairement limitée de temps destinée à la réalisation d'une activité donnée. Cette approche est fondée sur la prise en compte du caractère subjectif de la détermination qu'un travail est effectivement fini : comme on peut toujours tout améliorer, alors on risque de ne jamais rien finir…[2]. C'est toute la difficulté vécue par Claude Lantier, héros maudit du roman L'Œuvre (Émile Zola) : l'inachèvement de ses toiles.

En gestion de projet[modifier | modifier le code]

Le management par le temps ou Timeboxing est une technique de planification de projet, particulièrement utilisée en rétroplanification dans le domaine du développement logiciel. Le calendrier du projet est divisé en un certain nombre de périodes de production contraintes chacune par une échéance fixée. Travaillant en compte à rebours[3], le chef de projet se concentre alors sur un nombre réduit d'objectifs tout en limitant le temps alloué à l’équipe pour les atteindre. Le délai de production étant impérativement fixé, il y a lieu d'être flexible quant aux composants et aux fonctions des livrables à produire, ceux-ci étant mis au point par itérations successives, jusqu'à l'échéance finale. La détermination des composants à produire en timeboxing peut s'effectuer de plusieurs manières[4] jusqu'à ce que la limite de temps soit atteinte :

  • en retirant des fonctions de l'objectif final,
  • en ajoutant des fonctions à une production intermédiaire,
  • en se focalisant sur une réalisation prioritaire, puis en ajoutant ou retirant des fonctions.

Lorsque la contrainte fixée n'est pas le temps mais le budget, on parle de budgeting.

La technique Pomodoro illustre une application individuelle du timeboxing, basée sur l'usage d'un minuteur.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gestion du temps de travail : le Time Boxing sur le site mosalingua
  2. Seven Steps to Mastering Business Analysis
  3. De l'arsenal à l'entreprise
  4. A guide to the Business Analysis Body of Knowledge, chap. 6.1.5.3 Timeboxing/Budgeting

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Iba, Kevin Brennan, A guide to the Business Analysis Body of Knowledge (BABOK guide), version 2.0, IIBA, 2009, page 102
  • (en) Barbara A. Carkenord, Seven Steps to Mastering Business Analysis, J. Ross Publishing, 2008, page 286
  • (fr) Thierry Chamfrault, Claude Durand, Les services agiles et les processus - Retours d'expérience basés sur ITIL, Volume 3, Dunod, 2011, chap. A.4.1
  • (fr) Jean-Daniel Lévi, Hughes Verdier, De l'arsenal à l'entreprise, Albin Michel, 2004
  • (fr) Véronique Messager, Gestion de projet agile : avec Scrum, Lean, eXtreme Programming..., Eyrolles, 2013, pages 42 à 48

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]