Timbre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie. Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.

Sur les autres projets Wikimedia :

Timbre visuel[modifier | modifier le code]

  • Timbre : une figurine mobile ou une empreinte, que l'on appose sur un document, de manière à indiquer une information (date, possession) ou à marquer le paiement d'une taxe ou d'une redevance. Il peut être sec (apposant une empreinte) ou humide (permettant d'imprimer des informations à l'encre)
La collection des timbres, quelle qu'en soit la catégorie — timbre poste, timbre fiscal ou/et timbre socio-postal —, s'appelle la philatélie.
Le timbre doit être distingué de la vignette qui est émise par des particuliers à des fins privées, notamment publicitaires ou de bienfaisance, et dont la collection est qualifiée d'errinophilie.
  • Timbre, en héraldique, un ornement placé sur le sommet de l'écu des armoiries et servant à désigner la qualité de la personne qui le porte.
  • Timbre, en archéologie, calotte d’un casque.
  • timbre de l'APAVE, une sorte de rondelle de métal soudée à un appareil à vapeur décrivant la pression à laquelle l'utiliser.

Timbre sonore[modifier | modifier le code]

  • Timbre, en musique : la « couleur » propre d'un son ;
  • Timbre, un instrument de musique comme une clochette ;
  • Timbre, un accessoire instrumental comme un boyau tendu ou un vibrant (sorte de petit rideau de fer) sous la peau inférieure d'un tambour ou d'une caisse claire ;
  • Timbre, dans le domaine de la chanson : une mélodie pouvant recevoir des paroles différentes et interchangeables.Le timbre sonore signifie la sortie du surplus qui produit des sons.

Timbre transdermique[modifier | modifier le code]

  • Dispositif pharmacologique à libération prolongée d'une substance active au travers de la peau. Exemple : patch de nicotine.

Terme technique[modifier | modifier le code]

Divers[modifier | modifier le code]

  • Timbre d'office, un petit évier.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean Moulin, « Le contre-torpilleur Desaix (ex-Z 5) », Marines & forces navales, no 112,‎ janvier 2008, p. 42 (ISSN 0998-8475)