Timan Erdimi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Timan Erdimi
Fonctions
Président de l'UFR
En fonction depuis le 24 janvier 2009
Biographie
Date de naissance 12 juillet 1955
Lieu de naissance Keoura
Parti politique Rassemblement des forces pour le changement

Timane Erdimi[1] (né le 12 juillet 1955 à Keoura au Nord-est du Tchad) est un homme politique tchadien. Il est le chef d'un groupe de rebelles tchadiens, le Rassemblement des forces pour le changement (RFC), qui avait 1 700 soldats au début de 2008. Il est membre de l'ethnie Zaghawa et neveu du président tchadien Idriss Déby.

Le 1er décembre 2006 Timan Erdimi perd son fils Hamdoun âgé de 21 ans lors d'un combat les opposants avec l'armée de Déby à Guéréda[2].

Un mandat d'arrêt international a été émis par le Tchad contre Timan et son frère jumeau Tom Erdimi en 2007. Il a été parmi les 12 personnes condamnées à mort par contumace par un tribunal tchadien le 15 août.

Les huit mouvements ayant formé l'UFR ont désigné le Timan Erdimi comme président de cette alliance. Quelques heures après cette nomination, la sœur cadette d'Erdimi, Gani Nassour, est assassinée dans la capitale.

Timan Erdimi averti que «tous les Français, militaires ou civils, qui tombent dans les mains de nos combattants seront considérés comme des mercenaires et traités en conséquence

Le nom de Timan Erdimi figure parmi Les 100 personnalités qui feront l’Afrique en 2009

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]