Tiana Lemnitz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Tiana Lemnitz (Metz, 26 octobre 1897 - Berlin, 5 février 1994) est une soprano allemande[1]. Elle s'illustra au Staatsoper de Berlin de 1934 à 1957[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Fotothek df pk 0000019 001 Schluss-Szene und Rollenporträts, Anneliese Müller als Orpheus und Tiana Lemnitz.jpg

Tiana Lemnitz, connue aussi sous son nom de scène Tiana Gerstung, voit le jour le 26 octobre 1897, à Metz[3], en Lorraine annexée[4]. La ville, qui compte à cette époque une trentaine de sociétés musicales et chorales[5], et de nombreux cafés-concerts[6], connaît alors une vie musicale intense. La jeune Tiana étudie au Conservatoire Hoch de Francfort avec Antoni Kohmann, et débute à Heilbronn en 1921, dans le rôle titre de Undine. Tiana Lemnitz chante alors à Aix-la-Chapelle de 1922 à 1928, puis à Hanovre de 1928 à 1934. Tiana fait aussi quelques apparitions à Dresde et à Sopot.

Tiana Lemnitz débute à l'Opéra d'État de Berlin en 1934, où elle connaîtra ses plus grands succès. Elle y chantera jusqu'en 1957. Tiana Lemnitz parait comme invitée fréquemment aux Opéras de Munich et Vienne, et chante Marguerite de Faust à Varsovie en 1937, aux côtés du Méphisto de Feodor Chaliapin. Tiana Lemnitz chante aussi Agathe dans Der Freischütz au Festival de Salzbourg, en 1939. En 1936, Tiana Lemnitz parait au Royal Opera House de Londres, et au Teatro Colon de Buenos Aires, en 1950. Elle compte parmi ses élèves, le ténor Wilfried Krug[3].

Tiana Lemnitz s'éteignit à Berlin, le 5 février 1994.

Style et interprétation[modifier | modifier le code]

Tiana Lemnitz s'illustre particulièrement dans les grands rôles lyrique-dramatiques du répertoire allemand et italien, tels Comtesse Alamaviva, Pamina, Euryanthe, Elisabeth, Elsa, Eva, Sieglinde, Octavian et La Maréchale dans Der Rosenkavalier, le rôle-titre dans Arabella, Elvira, Leonora, Aida, Desdemona. Elle développe également une affection particulière pour les héroïnes slaves et tchèques, notamment Marenka dans La fiancée vendue, Milada dans Dalibor, le rôle-titre dans Jenufa, Natasha dans L'Enchanteresse. Tiana Lemnitz est aussi très admirée dans le lied, auquel elle consacre une grande partie de sa carrière.

Artiste fervente, interprète nuancée et raffinée, Tiana Lemnitz sut utiliser, peu importe le répertoire qu'elle chantait, une voix naturellement somptueuse de façon exceptionnelle.

Répertoire[modifier | modifier le code]

  • Giuseppe Verdi
    • Aida (Aida): Orchester der Bayerischen Staatsoper dirigé par Franz Schmidt (1937)
    • Don Carlos (Elisabetta)
    • Ernani (Elvira)
    • Il trovatore (Leonora)
    • Otello (Desdemona): Orchester der Bayerischen Staatsoper dirigé par Bruno Seidler-Winkler (1938-1939)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice d'autorité sur Katalog der Deutschen Nationalbibliothek.
  2. Tiana Lemnitz (Soprano) sur bach-cantatas.com
  3. a et b Lemnitz, Tiana sur Bayerisches musiker lexikon.
  4. François Roth : La Lorraine annexée, Serpenoise, 2007.
  5. Henri Tribout de Morembert  : La musique à Metz à travers les âges, in Académie nationale de Metz, 1979 (p. 45).
  6. Jean-Christophe Diedrich: Un loisir urbain, les cafés-concerts en Lorraine allemande et française 1870-1914, in Divertissements et loisirs dans les sociétés urbaines à l'époque moderne et contemporaine, Tours, Presses universitaires François-Rabelais et Maison des Sciences de l’Homme, 2005 (p. 225-242).
  7. Galerie photographique sur deutschefotothek.de.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Alain Pâris, Le Dictionnaire des interprètes, Robert Laffont, 1989. ISBN 2-221-06660-X