Ti-Blanc Richard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ti-Blanc Richard

Nom de naissance Adalbert Richard
Naissance 13 août 1920
Martinville, Québec
Décès 22 février 1981 (à 60 ans)
Sherbrooke, Québec
Activité principale Violoneux
Genre musical Folklore québécois et country
Instruments Violon
Années actives 1937 à 1979

Ti-Blanc Richard, né Adalbert Richard (13 août 1920 - 22 février 1981), est un violoniste québécois. Interprète de musique traditionnelle québécoise et de country, il est reconnu en tant que l'un des violoneux les plus célèbres du Québec. Richard est également l'un des pionniers de la télévision québécoise, apparaissant à l'écran dès 1956 à la télévision. Il est le père de la chanteuse Michèle Richard.

Radio[modifier | modifier le code]

En 1937, il débute sa carrière artistique à la station radiophonique CHLT de Sherbrooke à l'émission Bonjour voisin.

En 1945, il anime une série d’émissions anglaises à la station anglophone CKTS de Sherbrooke qui diffusait jusqu’au Vermont.

Carrière artistique[modifier | modifier le code]

En 1940, il monte son premier groupe musical, Les Copains de l’Est, qui deviendra Ti-Blanc Richard et ses joyeux copains.

En 1950, il enregistre son premier disque 78 tours qui comprend Le reel du Mardi-Gras et Le reel des 4 as.

En 1955, il forme le groupe Ti-Blanc Richard et ses gais lurons.

En 1974, il participe au premier Festival des Cantons de Sherbrooke animé par Louis Bilodeau.

Il a pris sous son aile Jean-Denis «Ti-Gars» Plante (1938-), un excellent pianiste, violoniste et accordéoniste qui fut pianiste-accompagnateur à l'émission Soirée canadienne pendant sept ans.

Télévision et cinéma[modifier | modifier le code]

De 1956 à 1965, il anime l'émission Ti-Blanc Richard et ses gais lurons sur les ondes de CHLT-TV à Sherbrooke[1].

En 1971-1972, il coanime l’émission À la canadienne sur les ondes du réseau TVA aux côtés d’André Lejeune et Monsieur Pointu.

En 1976, il joue le rôle d’un violoneux dans le film Je suis loin de toi Mignonne du réalisateur Claude Fournier.

Le 23 juin 1977 à Paris, Ti-Blanc Richard participe à l'enregistrement du spécial télévisé Soirée canadienne du Québec à l'Olympia pour la Société Radio-Canada. Ce fut le plus grand honneur de sa carrière, car aucun autre folkloriste québécois n'avait donné une prestation à l'Olympia. Ce spectacle fut animé par Louis Bilodeau et présentait des membres du Festival des Cantons de la région de l'Estrie. La présence du chanteur Joe Dassin fut aussi remarquée. La diffusion eut lieu le 31 décembre 1978.

Extrait vidéo[modifier | modifier le code]

Ti-Blanc Richard joue du violon avec différents objets à l'Olympia de Paris en 1977

Notes[modifier | modifier le code]

  1. www.michele-richard.com, biographie de Michèle Richard (fille de l'artiste). Consulté le 23 juillet 2008.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Michèle Richard, Ti-Blanc, mon ami, mon père propos recueillis par Serge Badeaux, Montréal, Éditions Les presses libres,‎ 1983, 197 p. (75 photos n&b).
  • Jean-Paul Sylvain, Ti-Blanc Richard, super violonneux, Montréal, Éditions Spéciales (distr. Messageries internationales du livre), 1974, 140, [3] p. (amplement ill. de photos), sans ISBN.
  • Ti-Blanc Richard: sa vie, sa carrière, [texte et] photos souvenirs, sa drogue était son violon, tout le Québec pleure la mort de Ti-Blanc (titre au dos du document: Adieu, Ti-Blanc, 1920-1981; autre titre à l'intérieur du document: Spécial Ti-Blanc Richard), [Montréal], Vedettes internationales, [1981], 24 p. (amplement ill. de photos), sans ISBN.