Thyristor à induction statique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le thyristor à induction statique (SIT, SITh) est un thyristor avec une structure de grille enterrée dans laquelle les électrodes de grille sont placées dans une région de base N. Comme elles sont normalement en état passant​​, les électrodes de grille doivent être polarisées négativement pour passer à l'état bloqué[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nishizawa et al., « United States patend 4 326 209 – Static induction thyristor », sur google.fr,‎ 20 avril 1982 (consulté le 30 janvier 2014).