Thylacoleo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les lions marsupiaux (Thylacoleo) forment un genre éteint de mammifères carnivores ayant vécu en Australie.

Ils présentaient une denture très particulière, avec deux grandes incisives, comme les Wombats, ce qui permet - de même que d'autres caractéristiques corporelles[1] - de les classer parmi les superprédateurs[1].
Les dernières espèces ou sous-espèces de ce genre font partie des quelques superprédateurs qui ont « récemment » disparu (depuis la préhistoire), peut être suite aux actions de chasse par les aborigènes.

Le type Thylacoleo carnifex a été trouvé dans l'État australien de Victoria et certains avaient la taille d'un petit lion[réf. nécessaire].
Le type Thylacoleo crassidentatus a été découvert dans le Queensland. Ce fossile a été daté du Pléistocène, d'autres fossiles incomplets ont été trouvés dans ces deux États australiens. Certains ont été datés d'une période plus ancienne, à partir du Piacenzien.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

  • Longueur : 1,5 mètre
  • Hauteur : 0,75 mètre
  • Poids : 150 kilogrammes
  • Nourriture : mammifères et grands mammifères préhistoriques
  • Lieu de vie : Australie uniquement (selon les fossiles retrouvés)
Image de synthèse du Thylacoleo carnifex

Chasse[modifier | modifier le code]

Contrairement au lion qui est social dans ses activités de chasse, on pense que le lion marsupial chassait seul.
Il pouvait chasser un grand mammifère comme le diprotodon. Le « lion » plantait ses dents dans la gorge de sa victime et lui sectionnait la trachée et les artères carotides et/ou lui brisait la colonne vertébrale.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Références taxonomiques[modifier | modifier le code]

Notes et autres références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Wroe S, Lowry MB, Anton M, How to build a mammalian super-predator ; Zoology (Jena). 2008;111(3):196-203. Epub 2008 Mar 3 (résumé)