Thusy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Thusy
Blason de Thusy
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Rhône-Alpes
Département Haute-Savoie
Arrondissement Arrondissement d'Annecy
Canton Canton de Rumilly
Intercommunalité Communauté de communes du Canton de Rumilly
Maire
Mandat
Joël Mugnier
2014-2020
Code postal 74150
Code commune 74283
Démographie
Gentilé Thusiens / Thusiennes
Population
municipale
927 hab. (2011)
Densité 86 hab./km2
Population
aire urbaine
25 728 hab.
Géographie
Coordonnées 45° 56′ 53″ N 5° 56′ 58″ E / 45.9480555556, 5.94944444444 ()45° 56′ 53″ Nord 5° 56′ 58″ Est / 45.9480555556, 5.94944444444 ()  
Altitude Min. 377 m – Max. 728 m
Superficie 10,74 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Savoie

Voir sur la carte administrative de Haute-Savoie
City locator 14.svg
Thusy

Géolocalisation sur la carte : Haute-Savoie

Voir sur la carte topographique de Haute-Savoie
City locator 14.svg
Thusy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Thusy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Thusy
Liens
Site web thusy.fr

Thusy est une commune française, située dans le département de la Haute-Savoie (74) et la région Rhône-Alpes. Elle fait partie du Pays de l'Albanais et du canton de Rumilly.

Géographie[modifier | modifier le code]

Thusy est la commune la plus septentrionale de l'Albanais. Cette partie de la Savoie se situe dans les préalpes entre les lacs d'Annecy et du Bourget. Thusy se trouve à 12 km de Rumilly et 19 km d'Annecy. La commune est traversée par le torrent La Morge, un affluent du Fier qui à son tour se jette dans le Rhône.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

  • Mentionné dès le IXe siècle. En 879, Boson V de Provence donne dans le cadre d'une importante donation, à l'abbé Geilo de l'abbaye de Tournus, le curtem de Tudesio (Thusy), y compris l'église et les serfs des deux sexes qui s'y trouvent.
  • Un trésor monétaire romain du IIIe siècle y a été découvert au XIXe siècle.
  • 1917 : arrivée de l'électricité : fournie par Energie et Services de Seyssel[1].
  • 1984 : les élèves investissent la nouvelle école à la rentrée des vacances de Pâques
  • 2007 : inauguration de la station d'épuration en octobre
  • 2008 : déménagement de la mairie dans l'ancien presbytère

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Thusy

Les armes de Thusy se blasonnent ainsi : De gueules à la croix d'argent cantonnée de quatre équerres d'or mouvant de l'abime .

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
... 1959 Marcel Grillon SE ...
1959 1983 Félicien Gay SE ...
1983 mars 1995 André Berthet SE ...
mars 1995 mars 2001 André Sonjon SE ...
mars 2001 en cours Bernard Bonnafous SE ...
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 927 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1822 1838 1848 1858 1861 1866
635 637 682 849 1 075 1 240 1 083 1 080 1 107
1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911
1 090 1 161 1 066 1 020 961 979 867 867 827
1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
716 634 595 605 556 571 518 443 451
1982 1990 1999 2004 2006 2009 2011 - -
619 842 844 855 842 894 927 - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique


Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

  • Concours de pétanque en alternance avec les communes limitrophes de Vaulx et Saint-Eusèbe.
  • Course pédestre annuelle la Ronde des Devins[4].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

La rénovation de la salle d'animation rurale « la Renaissance » a bénéficié d'un don d'Annie Cordy à l'époque de la sortie de sa chanson La Bonne du Curé. Le curé de la paroisse à l'époque avait écrit à la chanteuse et reçu un chèque en retour.

Économie[modifier | modifier le code]

  • Agriculture : essentiellement production de lait transformé en Emmental par la Fruitière Chabert à Vallières, mais aussi un élevage bio de 9 000 poules.
  • Des artisans en plomberie, électricité, menuiserie, charpente, horlogerie, paysage...
  • Tourisme : Deux auberges : Le Domaine des Closets et la Ferme du Champ Pelaz.
  • Service de gardiennage de caravanes liée à l'activité de camping aux bords du lac d'Annecy et de ses environs.
Population active
2004 1999
Population 855 840
Actifs 456 418
  Actifs occupés (%) 51,0 47,4
  Chômeurs (%) 2,3 2,4
Inactifs 399 422
  Retraités ou préretraités (%) 15,6 13,7
  Élèves, étudiants, stagiaires non rémunérés (%) 7,6 10,6
  Autres inactifs (%) 23,5 26,0

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le monument aux morts des deux guerres mondiales (1914-1918) et (1944-1945) se trouve derrière l'église.

L'église Saint-Jean-Baptiste reconstruite en 1825, à nef unique de style sarde : clocher-porche de l'église 1663. Chemin de Croix du sculpteur Constant Demaison sur ciment frais. Croix à Sallongy, à l'emplacement d'une chapelle détruite en 1720.

À côté de l'église se trouve le tilleul creux, quatre fois centenaire, devenu l'emblème de Thusy.

Maisons fortes de La Biolle XVIe; Charrière Haut XVIIIe : toiture à pignons en gradins; Charrière Bas XIIIe : toit à 4 pans irréguliers; Le Bouchet XVIe/XVIIIe : beaux plafonds. Maison du Châtelard XIXe : loggia à balustre en bois. Moulins, dont le moulin de Foraz XVIIIe.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]