Thouptèn Loungtog Namgyel Thrinlè

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Thouptèn Loungtog Namgyel Thrinlè

Naissance 24 novembre 1903
Yabphu, Drapeau du Tibet Tibet
Décès 25 décembre 1983 (à 80 ans)
Dharamsala, Drapeau de l'Inde Inde
École/tradition guéloug du bouddhisme tibétain
Maîtres Pabongka Rinpoché
Le 13e dalai-lama
Disciples Thubten Ngodup, Kalsang Yeshi
Célèbre pour Un des tuteurs du 14e dalai-lama

Ling Rinpoché, ganden tripa

Thouptèn Loungtog Namgyel Thrinlè aussi appelé Yongzin Ling Rinpoché (24 novembre 1903 Yabphu - 25 décembre 1983 Dharamsala) est un tulkou, le 6e Ling Rinpoché, un lama guéloug, le 97e ganden tripa et un des tuteurs du 14e dalai-lama.

Biographie[modifier | modifier le code]

Thouptèn Loungtog Namgyel Thrinlè fut reconnu tulkou à un très jeune âge. Il suivit une formation monastique, ses qualités et sa sagesse lui conférant le plus grand respect au sein de la lignée guélug et plus généralement au Tibet[1].

Il a eu comme maître Pabongka Rinpoché et le 13e dalai-lama[2].

Il deviendra en 1941 le second précepteur du 14e Dalai Lama, avec lequel il prendra la route de l’exil le 17 mars 1959[3].

Il fuit son pays, suivant le 14e dalai-lama en 1959. En 1965, il fut désigné 97e ganden tripa, dirigeant de la lignée guélug, une responsabilité d'autant plus importante que l'exil désorganisa la transmission spirituelle[1].

Il partage son temps entre son rôle de tuteur du dalai-lama et son monastère Ganden Pelgyé Ling à Bodhgaya où il donne des enseignements[1].

Thubten Ngodup le rencontra pour la première fois près du grand stupa de Mahabodhi, construit il y a environ 2000 ans à proximité de l'arbre de la Bodhi à Bodhgaya, en 1971. En 1972, il lui donna les vœux de novice (guétsul), changeant son nom Kalsang Norbu pour Thubten Ngodup, son nom actuel[1].

Dagpo Rimpotché, l’un de ses disciples, l’a accueilli lors de ses deux voyages en France en 1969 et 1980.

En septembre 1983, il eut une série d'attaques, et il est mort en état de méditation (tukdam) le 25 décembre dans la maison de Kim Yeshi et Kalsang Yeshi, son disciple. Au moment où il expira, un franc sourire éclaira son visage, et il demeura ainsi 13 jours jusqu'au 7 janvier en position de lotus[4].

Il a repris naissance le 18 novembre 1985 en Inde sous les traits de Tenzin Loungtog Thrinlè Chöpa.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Thubten Ngodup, Nechung, l'oracle du Dalaï-lama, avec Françoise Bottereau-Gardey et Laurent Deshayes, préface Garje Khamtrul Jamyang Dhondup, Presses de la Renaissance, Paris, avril 2009, (ISBN 978-2-7509-0487-6), p. 90-91.
  2. Dalaï-Lama, Voie vers l’éveil (La): Préface de Matthieu Ricard, Odile Jacob, 2013, (ISBN 273817583X), p. 38
  3. Biographie
  4. Thubten Ngodup, op. cit., p. 149.