Thorne Smith

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Thorne Smith, né le 27 mars 1892 à Annapolis (Maryland) et mort le 21 juin 1934 à Sarasota (Floride), est un écrivain américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né en 1892 ans une famille de militaires, il commença sa carrière d’écrivain à la fin de la Première guerre mondiale dans une gazette pour soldats, Broadside. Il avait quitté son emploi de publiciste pour rejoindre les rangs de la Marine. Son personnage de recrue maladroite, Biltmore Oswald, eut un immense succès public. Smith, démobilisé, poursuivit donc en parallèle de ses activités de publicitaire une carrière littéraire, délaissant assez vite la veine sombre pour s’orienter vers la satire des mœurs du moment. Son premier grand succès civil fut Topper (1926) : un aimable employé de banque est sauvé de l’ennui des dimanches d’été par un couple de fantômes passablement plaisantins, George et Marion Kerby. Topper eut une suite romanesque (Topper Takes a Trip, 1932), aussi bien que cinématographique (l’adaptation la plus réussie restant celle qui mettait en scène Cary Grant et Constance Bennett dans les rôles des époux Kerby).

Dans les années qui suivirent, Smith cultiva avec un art grandissant ce mélange d’absurde, de fantastique, de critique sociale et de mélancolie urbaine qui n’appartient qu’à lui. Échange d’identité entre maris et femmes, photographes qui deviennent invisibles, grands magasins saisis par la folie et l’anarchie, naufragés qui débarquent dans une colonie nudiste… Sans oublier les inventeurs imprudents qui s’essayent à la pétrification abusive de leurs commensaux et à la dépétrification des dieux antiques (The Night Life of The Gods, 1931).

Les personnages de Smith sont toujours, à un moment ou à un autre, arrachés à une vie ennuyeuse et saisis par les démons de l’hédonisme, de la plaisanterie, de la fête et de l’alcool. Smith écrivit également un roman policier, Did She Fall?, auquel Dashiell Hammett trouvait des qualités fitzgeraldiennes.

Il fut emporté par un infarctus en 1934, sans avoir pu terminer son tout dernier roman, The Passionate Witch (lequel, achevé par Norman Matson, fut publié en 1941 et brillamment adapté au cinéma par René Clair).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Romans traduits en français[modifier | modifier le code]

  • Ma femme est une sorcière, traduit par Anne-Sylvie Homassel, Éditions Terre de Brume.
  • Examen critique de la pétrification, ou la vie nocturne des Dieux, traduit par Anne-Sylvie Homassel, Éditions L'Œil d'or, 2010.

Adaptations au cinéma[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]