Thora Birch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Birch.

Thora Birch

Description de cette image, également commentée ci-après

Thora Birch en novembre 2006

Naissance (32 ans)
Los Angeles, Californie
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession actrice
productrice
Films notables American Beauty
Ghost World
Site internet http://thora.org

Thora Birch est une actrice et productrice américaine, née le à Los Angeles (Californie).

Biographie[modifier | modifier le code]

D'ascendance scandinave[1], italienne et juive allemande, elle est laille de Jack Birch et de Carol Connors, acteurs de films pornographiques dans les années 1970 (notamment dans Gorge profonde)[2].

Elle commence sa carrière à 4 ans en auditionnant pour des publicités. À 6 ans, elle tourne dans son premier film Purple People Eater (1988) et gagne un Young Artist Award pour ce rôle. Elle tourne ensuite dans plusieurs séries télévisées, ainsi que dans plusieurs autres films comme Hocus Pocus (1993). Mais c'est le rôle de Jane Burnham dans le film de Sam Mendes American Beauty (1999) qui la révèle au public. Le film est salué par la critique et remporte cinq Oscars dont celui du meilleur film en 2000.

Elle obtient ensuite le rôle d'Enid, une adolescente sarcastique et un peu perdue, dans Ghost World (2001) aux côtés de Scarlett Johansson et Steve Buscemi, puis se fait remarquer la même année dans The Hole, un thriller horrifique qui remporte un petit succès critique et commercial. Dès lors, l'actrice va surtout apparaître dans des films de genre comme Deadline, Train et Vision des ténèbres (Dark Corners). Depuis, sa carrière semble à l'arrêt[3],[4].

Elle a un frère, l'acteur et assistant réalisateur Bolt Birch.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Téléfilms
Séries

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Son prénom est une forme féminisée de Thor, le dieu du tonnerre dans la mythologie nordique.
  2. (en) Sean O'Neal, « Thora Birch's creepy ex-porn star dad gets her fired », avclub.com, 14 décembre 2010.
  3. Jean-Laurent Cassely, « Pourquoi Thora Birch a disparu des écrans », slate.fr, publié le 24 janvier 2014.
  4. (en) Hadley Freeman, « Thora Birch: how Hollywood's darling disappeared », theguardian.com, 23 janvier 2014.
  5. Rediffusé sous forme de téléfilm sous le titre Shadow Realm.

Liens externes[modifier | modifier le code]