Thompson (pistolet-mitrailleur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Thompson.
Une Thompson 1928A1 tenue par un caporal britannique
Thompson M1
Image illustrative de l'article Thompson (pistolet-mitrailleur)
Thompson M1 utilisée pendant la Seconde Guerre mondiale
Présentation
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Type recul
semi-automatique
automatique
Munitions .45 ACP
Fabricant Savage Arms Company, (Utica, NY), Auto-Ordnance (Bridgeport, CT)
Période d'utilisation 1942
Poids et dimensions
Masse (non chargé) sans chargeur 4,74 kg
Longueur(s) 811 mm
Longueur du canon 267 mm
Caractéristiques techniques
Portée pratique 50 m
Cadence de tir 700 coups par minute
Capacité chargeur droit de 20 et 30 coups
Colt-Thompson Model of 1921, variante US Navy Model of 1928
Présentation
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Type recul retardé
semi-automatique
automatique
Fabricant Colt's Manufacturing Company
Période d'utilisation 1921
Poids et dimensions
Masse (non chargé) sans chargeur 4,88 kg
Longueur(s) 800 mm, sans frein de bouche
Longueur du canon 267 mm
Caractéristiques techniques
Cadence de tir Model of 1921 800 coups par minute, Model of 1928 600 coups par minute
Capacité chargeur droit de 20 coups, chargeur droit de 18 coups (cartouches à grenaille)
chargeurs camembert de 50 et 100 coups
Thompson Cal. .45 M1928A1 Submachine Gun (Désignation Armée US)
Présentation
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Type recul retardé
semi-automatique
automatique
Fabricant Savage Arms Company
Période d'utilisation 1940
Poids et dimensions
Masse (non chargé) sans chargeur 4,88 kg
Longueur(s) 852 mm, avec frein de bouche
Longueur du canon 267 mm
Caractéristiques techniques
Cadence de tir 600 coups par minute
Capacité chargeur droit de 20 et 30 coups
chargeur camembert de 50 et 100 coups
Prototype de fusil Thompson automatique et pistolet-mitrailleur Thompson Model 1921 (M1921 A)
Colt-Thompson Model of 1921, chargeur 100 coups
Thompson 1921, démonté
Thompson, chargeurs

La Thompson est un pistolet-mitrailleur américain créé par John T. Thompson et utilisé par les alliées pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle est chambrée pour la cartouche .45 ACP. Elle peut tirer au choix au coup par coup ou en rafale.

Histoire[modifier | modifier le code]

John T. Thompson fonda l'Auto Ordnance Corporation a Cleveland, Ohio, en 1916. Cette entreprise fut financée par Thomas Fortune Ryan, un homme richissime, pour le développement d'un fusil semi-automatique avec un système de culasse à ouverture retardée. Étant donné que le fonctionnement de ce fusil n'était pas satisfaisant, Thompson décida de développer un pistolet-mitrailleur sur le même principe dans le calibre .45 ACP du pistolet Colt M1911. Le premier exemplaire de la Thompson fut construit en 1917, la première série de 40 pièces entre 1918 et 1919, la production industrielle débuta en 1921. L'arme fut utilisée par la IRA (Irish Revolution Army), la pègre, des industriels, la police et le FBI pendant la prohibition où elle était plus connue sous le nom de "Tommy Gun", "Chicago Typewriter", "Chicago Piano", "Chicago Style" ou "The Chopper". Le pistolet-mitrailleur Thompson fut massivement utilisé dans des versions modifiées et simplifiées pendant la Seconde Guerre mondiale, puis durant la guerre de Corée.

Technique[modifier | modifier le code]

Les Thompson M1921 et M1928 font exception parmi les pistolets-mitrailleurs contemporains à culasse non verrouillée. Pour retarder le recul de la culasse, ils sont munis d'un système d'amplification d'inertie du recul. En plus, la culasse est freinée par frottement (Principe de Blish). La culasse est composée de deux parties, la tète et la masse additionnelle, reliées par un amplificateur d'inertie sous forme d’un H en bronze.

Le Thompson tire à culasse ouverte, après le départ du coup, la tête de culasse, en reculant, actionne l’amplificateur qui accélère vers l'arrière la masse additionnelle. Après une course réduite permettant la chute de la pression des gaz, l’amplificateur est libéré, ce qui permet le mouvement en arrière de la culasse et le rechargement de l’arme.

Les modèles simplifiés, les M1 et M1A1, construits à partir de 1942, ont une culasse non calée, ils fonctionnent sans problème. Ils sont reconnaissables au levier de chargement latéral.

Production[modifier | modifier le code]

Entre 1921 et 1922, la Colt’s Firearms Manufacturing Company, à Hartford, Connecticut a fabriqué 15 000 Thompson mitraillettes Model of 1921A pour la Auto-Ordnance Corporation. Les crosses et les poignées étaient fabriquées par Remington U.M.C.

Le premier modèle, le M1921A a été suivi, à partir de 1926 du M1921AC modèle équipé d'un frein de bouche Cutts Compensator. Fonctionnant par recul retardé, ses pièces sont usinées, elle est dotée d'une crosse d'épaule amovible et d'une seconde poignée pistolet placée sous la garde.

Le second modèle sorti en 1923 sous la dénomination M1923 est une tentative ratée d'accroitre sa portée en le dotant d'un canon plus long, d'un bipied et d'une munition dédiée plus puissante, le .45 Remington-Thompson.

En 1927, une version semi-automatique dérivée du modèle M1921 en quelques exemplaires, sort pour alimenter le marché civil sous le nom de M1927.

Le M1928 sort une année plus tard. Également appelé Navy Model, il est équipé d'une garde horizontale sur la plupart des modèles et reçoit une sangle.

Les M1923, M1927 et M1928 Navy sont des M1921A et M1921AC modifiés.

En 1929, quelques exemplaires en calibre .45, 9 mm et 7,63 Mauser furent produite par B.S.A. (British Small Arms) au Royaume-Uni.

En 1940, l'Auto-Ordnance Corporation, maintenant sous les ordres du financier Russel Maguire, continue la production du Thompson, maintenant sous la dénomination M1928A1 par la Savage Arms Co. à Utica, New York et plus tard dans une nouvelle usine, le Auto-Ordnance Plant à Bridgeport, dans le Connecticut. La production totale entre 1940 et 1943 est de 562 511 pièces, au début avec la double poignée de pistolet, mais la plupart avec la garde horizontale.

En 1942, pour répondre aux contraintes de la guerre, le M1 est mis en production. L'arme est simplifiée, elle est désormais opérée directement par le recul, elle ne reçoit plus que des chargeurs droits de 20 ou 30 coups. Production totale en 1942/43: 285 480 pièces. Elle sera suivie, plus tard dans l'année d'une version encore plus simple nommée M1A1 avec le percuteur intégré à la culasse, Production entre 1942 et 1944, 539 143 pièces.

La Thompson usinée était une arme de bonne qualité mais chère à produire, relativement lourde (4,78 kg), ayant une portée utile de 100 mètres, a comparer avec la MP40 en calibre 9 mm Parabellum de l'armée allemande, (4,03 kg) d'une portée d'environ 200 mètres. Sa capacité au tir automatique et la puissance d'arrèt de sa cartouche 45 ACP demeurait pourtant un gage d'efficacité pour les engagements à courte portée bien que les unités américaines lui préféraient le fusil semi-automatique Garand M1 plus précis et bénéficiant d'une bien meilleure portée ou encore la carabine M1 également semi-automatique, beaucoup plus légère et maniable et d'une portée, qui bien que limitée par rapport à un fusil, était quatre fois supérieure à celle de la Thompson.

Liens externes[modifier | modifier le code]