Thomas de Mowbray (1er duc de Norfolk)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Thomas de Mowbray (1366-1399
duc de Norfolk (1397-1398). Surrey Roll.)
Thomas Mowbray. Surrey Roll
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Thomas de Mowbray.

Thomas de Mowbray (22 mars 1366 – 22 septembre 1399) est un noble anglais, portant notamment le titre de duc de Norfolk.

Thomas de Mowbray est le fils de John de Mowbray, 4e baron Mowbray, mort en 1368, et de Lady Élisabeth de Segrave, baronne Mowbray, décédée en 1375[1]. Sa mère était la fille aînée de Jean de Segrave et Margaret Brotherton, duchesse de Norfolk, elle-même fille aînée de Thomas de Brotherton, 1er comte de Norfolk, un fils d’Édouard Ier[1] et de sa seconde femme, Marguerite de France. Ainsi, Mowbray est un arrière-arrière-petit-fils du roi Édouard Ier.

Le 10 février 1382, il succède à son frère John de Mowbray comme 6e baron Mowbray et 7e baron Segrave, et deux jours plus tard est fait 1er comte de Nottingham, un titre qui avait été créé pour son frère aîné. Trois ans plus tard, il devient comte Marshal, et en cette capacité il combat les Écossais puis les Français.

Thomas de Mowbray fait partie des Lords Appelants qui déposent la plupart des favoris du roi Richard II d’Angleterre en 1387. L’oncle du roi, Thomas de Woodstock, est emprisonné à Calais, où Mowbray est capitaine. Quand Woodstock est tué en 1397, c’est probablement sur ordre du roi et il est sûrement impliqué. Quelques semaines plus tard il est fait duc de Norfolk. Sa grand-mère, Marguerite, comtesse de Norfolk, est toujours vivante, et elle devient duchesse de Norfolk à vie. Quand elle meurt l’année suivante, il devient également 3e comte de Norfolk.

Plus tard, Thomas de Mowbray se querelle avec Henri de Bolingbroke (futur roi Henri IV), apparemment du fait de suspicions mutuelles par rapport à l’implication dans la conspiration contre le duc de Gloucester. Le roi les banni tous les deux. Après qu’Henri de Bollingbroke ait accédé au trône, Mowbray se voit retirer le duché de Norfolk, même s’il conserve ses autres titres. Il meurt de la peste à Venise le 22 septembre 1399[1].

Thomas de Mowbray n’a aucun enfant de sa première femme, Élisabeth le Strange, fille et héritière de John le Strange, second baron de Strange. Il a deux enfants avec sa seconde femme, Élisabeth FitzAlan, fille de Richard FitzAlan : Thomas, 2e comte de Nottingham ; et John, plus tard 2e duc de Norfolk, ainsi qu’une fille, Margaret Mowbray, qui se marie à Jean Grey (chevalier) puis avec Robert Howard, et est la mère de John Howard.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) Richardson, Douglas, and Everingham, Kimball G. (ed.) (2005). Magna Carta Ancestry: A Study in Colonial and Medieval Families, pp. 601-02. Baltimore: Genealogical Publishing Company. ISBN 0-8063-1759-0.