Thomas Weelkes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Thomas Weelkes (1576 - 1623) est un compositeur anglais de la Renaissance.

Biographie[modifier | modifier le code]

Baptisé dans le Sussex le , Weelkes fut, de 1598 à environ 1601[1], organiste au collège de Winchester à Oxford où il reçut le diplôme de bachelier en musique. Il est ensuite organiste et directeur de la maitrise de la Cathédrale de Chichester[1]. Il fut renvoyé de ce poste en 1617 pour ivrognerie[1]. Il est classé parmi les virginalistes qui firent la réputation de l'école anglaise au début du XVIIe siècle.

La renommée de Weelkes dans le cadre de la musique anglaise est due à parts égales à ses madrigaux et à sa musique sacrée. Dans ses madrigaux, il se distingue de la production des compositeurs anglais contemporains par sa recherche d'audaces harmoniques et contrapuntiques. Il ne recule devant aucune hardiesse harmonique ou rythmique comme dans ses Cries de Londres, sorte de symphonie vocale. Il nous a laissé un petit nombre de pièces pour clavecin qui le placent dans la troisième génération des virginalistes anglais.

Weelkes finit sa vie à Londres, où il meurt le , après avoir écrit un testament qui indique une (fin de) vie précaire.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Dictionnaire de la musique : sous la direction de Marc Vignal, Larousse,‎ 2011, 1516 p. (ISBN 978-2-0358-6059-0), p. 1486