Thomas Sprat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Frontispice de l'Histoire de la Royal Society de Londres de Thomas Sprat, 1667.

Thomas Sprat (né en 1635 - mort le 20 mai 1713) est un évêque anglican, un poète et un scientifique anglais de la fin du XVIIe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après être entré dans les ordres, Sprat devint prébendaire en 1660 à la cathédrale de Lincoln, dans le Lincolnshire. L'année précédente, il avait acquis une réputation d'homme de lettres grâce à son poème To the Happie Memory of the most Renowned Prince Oliver, Lord Protector, dédié comme son nom l'indique au Lord Protecteur Oliver Cromwell.

Ses principales œuvres en prose sont les Observations sur le Voyage en Angleterre de Monsieur de Sorbier en 1665 (une réponse satirique à l'écrit corrosif de Samuel Sorbière sur les Anglais) et une Histoire de la Royal Society de Londres en 1667, une institution que Sprat avait aidé à fonder. Ce texte, à lui seul, résume brillamment les principales exigences de la rationalité scientifique, qui allait tant prospérer au XVIIIe siècle.

En 1669, Sprat devint chanoine à l'abbaye de Westminster, et en 1670 recteur à Uffington, dans le Lincolnshire. Il fut ensuite chapelain auprès de Charles II d'Angleterre, curé à l'église Sainte-Margaret de Westminster, chanoine à Windsor dans le Berkshire, puis en 1683 doyen de Westminster et évêque de Rochester dans le Kent.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]