Thomas Risley Odhiambo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Thomas Risley Odhiambo

Alias
TRO
Naissance 4 février 1931
Mombasa, Flag of British East Africa.svg Protectorat du Kenya[1]
Décès 26 mai 2003 (à 72 ans)
Nairobi Drapeau du Kenya Kenya
Nationalité Drapeau : Kenya kényan
Pays de résidence Drapeau du Kenya Kenya
Diplôme
Profession professeur d'entomologie
Distinctions
Africa Prize for Leadership[2] conjointement avec Abdou Diouf (1987)
Ascendants
Japheth Nandy et Lorna Akwirry Nandy
Conjoint
Jerusha Nereah Auma
Descendants
six
Famille
9 frères et sœurs

Le professeur Thomas Risley Odhiambo, né le 4 février 1931 à Mombasa et mort le 26 mai 2003 à Nairobi, est un entomologiste kényan surtout connu pour ses recherches sur le contrôle des insectes en milieu agraire par des méthodes naturelles.

Biographie[modifier | modifier le code]

Vie privée[modifier | modifier le code]

Thomas Odhiambo est né le 4 février 1931 à Mombasa. Il est de premier enfant de Japheth Nandy (un employé de la Compagnie des télégraphes) et de Lorna Akwirry Nandy. Après sa naissance, ses parents retournent dans leur village natal de Mur-Ng'iya (10 km à l'est de Siaya dans la Circonscription électorale d'East Alego).
Le 30 juin 1956, il se marie une première fois avec Jerusha Nereah Auma à l'église Sint Stephens de Kisumu.
Il est décédé, consécutivement à un cancer du foie, le 26 mai 2003 à Nairobi.

Études[modifier | modifier le code]

Après sa scolarité fondamentale et ses études secondaires à la Catholic Maseno school, il poursuit, entre 1950 et 1953, un cycle d'étude universitaire en biologie au Makerere University College de Kampala. En 1959, après 4 ans de fonction en tant qu'entomologiste au Ministère ougandais de l'agriculture, il affine ses connaissances à l'université de Cambridge avec une licence en sciences naturelles en 1962 puis un doctorat en physiologie de l'insecte en 1965.

Carrière[modifier | modifier le code]

Dès 1965, il obtint une chaire en zoologie à l'University of East Africa (campus de Nairobi). En 1970, il crée et prend la direction de la faculté d'entomologie à l'University of Nairobi et devint le 1er Doyen de la faculté d'agronomie de cette même université.

Cette même année 1970, il fonde et prend la direction (jusqu'en 1994) de l' International Centre of Insect Physiology and Ecology (ICIPE) (« Centre international de la physiologie de l'insecte et de l'écologie ») à Nairobi.

Il aide aussi à établir plusieurs établissements d'études scientifiques :

  • la Third World Academy of Sciences (TWAS) (« l'Académie des sciences du tiers monde ») à Trieste en 1983;
  • la Kenya National Academy of Sciences (« Académie nationale des sciences du Kenya ») à Nairobi en 1983;
  • l'African Academy of Sciences (AAS) (« Académie africaine des sciences ») à Nairobi en 1985;
  • la Foundation for the Promotion of Children’s Science Publications in Africa (CHISCI) à Mombasa en 1988.

Ses travaux ont inspiré des disciples influents comme le scientifique Odhiambo Siangla ou les hommes politiques comme Kalonzo Musyoka et Anyang Nyong'o.

Il a encouragé la jeune génération des penseurs à oser s'aventurer dans les beaux-arts, à étudier sa propre vision de l'histoire des sciences de la vie et à créer des académies et des instituts de recherche fondamentale utilisant les technologies de pointe. Il a, aussi, forcé ses visions sur le développement agricole en Afrique en lançant des projets scientifiques efficaces menant à de meilleures récoltes par la lutte biologique contre les insectes.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Ouvrages didactiques[modifier | modifier le code]

Il est l'auteur ou coauteur de plus de 160 publications scientifiques. Citons :

  • Land-Use Literacy for Sustainable Food Production in Africa, 1994 ;
  • Science for Development in Africa : Proceedings of the Consultation on the Management of Science for Development in Africa, Duduville, Kasarani, Nairobi, Kenya, November 21-24, édité par Turner Ti minipre Isoun, 1988 ;
  • Hope Born Out of Despair : Managing the African Crisis, édité par United Nations University.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. À partir de 1920, l'ancienne Afrique orientale britannique devient, pour une bande côtière de dix milles, le Protectorat du Kenya et, pour le reste, la Colonie britannique du Kenya.
  2. a et b (en) The Huger Project Highlights of the 1987 Africa Prize [lire en ligne]
  3. (no) Liste des Docteur honoris causa de l'université d'Oslo entre 1981 et 1991 [lire en ligne]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]