Thomas Ott

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Thomas Ott

Naissance 10 juin 1966 (48 ans)
Zurich, Suisse
Nationalité Drapeau de la Suisse Suisse
Profession

Thomas Ott, né le 10 juin 1966 à Zurich, est un auteur suisse de bande dessinée.

Technique[modifier | modifier le code]

Sa technique de prédilection est la carte à gratter. Il dessine donc en noir et blanc mais l'usage de cette technique particulière, par opposition à l'encre de Chine par exemple, rend naturel de laisser le noir dominer le dessin, et constituer le fond de l'image. Le noir est ici la couleur par défaut. Ceci convient aux histoires et à l'atmosphère pessimistes et même parfois étouffantes que crée Ott. À cela s'ajoutent des cadrages très cinématographiques, avec des cases qui s'étendent fréquemment d'un bord à l'autre de la page, tout en restant étroites.

Les bandes dessinées de Thomas Ott sont essentiellement muettes, le texte n'étant présent que comme élément du dessin (pancartes, panneaux et étiquettes)

Publications[modifier | modifier le code]

  • Tales of error, Edition Moderne, 1989
  • « Les Millionaires », dans L'argent roi, Autrement, coll. « Histoires graphiques », 1994
  • Greetings from Hellville, Edition Moderne, 1995
  • Participation à six numéros de Lapin, L'Association, 1995-1999
  • Dead End, Edition Moderne, 1997
  • La Douane, L'Association, coll. « Patte de mouche », 1996
  • La Bête à cinq doigts, L'Association, coll. « Patte de mouche », 1996
  • Exit, Delcourt, coll. « Encrages », 1997. Reprise de Tales of error et Greetings from Hellville
  • La Grande Famiglia (textes et dessins), avec Gila (photos), L'Association, 1998
  • Participation à Comix 2000, L'Association, 1999
  • « Recuerdos de México », dans L'Association au Mexique, L'Association, coll. « Eperluette », 2000
  • Cinema Panopticum, L'Association, 2005
  • 73304-23-4153-6-96-8, L'Association, 2008
  • R.I.P. - Best of 1985-2004, L'Association, 2010
  • Dark Country, L'Apocalypse, 2013

Documentation[modifier | modifier le code]

  • Henri Landré, « Un Certain Silence », dans Comix Club no 3, janvier 2006, p. 136-137.

Liens externes[modifier | modifier le code]