Thomas Madiou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Thomas Madiou.

Antoine Bernard Thomas Madiou (né le 30 avril 1814 à Port-au-Prince et décédé le 25 mai 1884 dans la même ville) est un historien et homme politique haïtien, auteur d'une importante Histoire d'Haïti.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Port-au-Prince, Madiou quitte Haïti à l'âge de dix ans pour la France. Il étudie au Collège royal d'Angers, puis à Rennes, où il obtient un baccalauréat en lettres. En 1833, il rencontre le Nantais Ange Guépin, qui voudrait le voir « révolutionner St Domingue et régénérer cette île et les Antilles ». Il le pousse à fonder une république fédérative des Antilles. Madiou suit ensuite des cours à la Faculté de droit de Paris pendant deux ans avant de retourner à Haïti en 1835. C'est alors qu'il entreprend d'écrire une Histoire d'Haïti. Madiou travaille également comme directeur du journal Le Moniteur, organe officiel du gouvernement, en 1849.

Son Histoire d'Haïti, publiée à Port-au-Prince en 1847, est considérée comme l'un des documents les plus importants de la littérature haïtienne. Son Histoire a tenté de rétablir la réputation des chefs noirs de la Révolution haïtienne, Toussaint Louverture en particulier, en justifiant la révolte des esclaves contre la terrible oppression dont ils étaient victimes. Son histoire se distingue nettement de celle écrite peu avant par un autre historien haïtien, Beaubrun Ardouin, qui tentait de replacer la Révolution haïtienne dans le contexte des autres luttes d'indépendance en Amérique latine et lui déniait tout caractère de classe ou de race. Alors qu'Ardouin essayait d'inscrire Haïti dans la communauté des nations américaines des années 1830, Madiou soulignait pour sa part le caractère unique.

Liens externes[modifier | modifier le code]