Thomas Müller (football)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Thomas Müller (footballeur))
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Thomas Müller.
Thomas Müller
CSKA-Bavaria (9).jpg
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Allemagne Bayern Munich
Numéro 25
Biographie
Nationalité Drapeau : Allemagne Allemand
Naissance 13 septembre 1989 (25 ans)
Lieu Weilheim in Oberbayern
Taille 1,86 m (6 1)
Période pro. Depuis 2008
Poste Milieu offensif / Attaquant / Ailier
Parcours junior
Saisons Club
1993-2000 Drapeau : Allemagne TSV Pähl
2000-2008 Drapeau : Allemagne Bayern Munich
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
2008- Drapeau : Allemagne Bayern Munich 278 (110)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
2004-2005 Drapeau : Allemagne Allemagne U16 006 0(0)
2007 Drapeau : Allemagne Allemagne U17 001 0(0)
2008 Drapeau : Allemagne Allemagne U20 001 0(1)
2009 Drapeau : Allemagne Allemagne espoirs 006 0(1)
2010- Drapeau : Allemagne Allemagne 062 (26)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 23 décembre 2014

Thomas Müller est un footballeur international allemand né le 13 septembre 1989 à Weilheim in Oberbayern dans le sud de la Bavière. Il évolue au poste de milieu offensif, d'attaquant et de milieu droit.

Cet espoir allemand s'est particulièrement révélé lors de la saison 2009-2010 au sein du Bayern Munich et en équipe d'Allemagne de football en s'imposant comme titulaire alors qu'il était pratiquement inconnu du grand public. Il remporte, cette année-là, le Championnat d'Allemagne de football, la Coupe d'Allemagne de football et dispute la finale de la Ligue des champions.

Lors de la Coupe du monde 2010, il termine à la fois meilleur buteur (avec 5 buts et 3 passes décisives) et meilleur espoir de la compétition.

Durant la Coupe du monde 2014 organisée au Brésil, il marque cinq buts et permet à l'équipe d'Allemagne de remporter sa quatrième Coupe du monde en venant à bout de l'Argentine en finale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Les débuts et titulaire indiscutable au Bayern Münich[modifier | modifier le code]

Thomas Müller commence à jouer au TSV Pähl, et est repéré par la cellule de recrutement du plus titré des clubs allemands, le Bayern Munich, où il signe en 2000, à l'âge de 10 ans. Il intègre alors le centre de formation.

En mars 2008, Thomas Müller est intégré à l'équipe réserve du club bavarois et fait ses débuts en Regionalliga Sud, soit l'équivalent de la 3e division. L'ancien sélectionneur national alors entraîneur du Bayern Munich, Jürgen Klinsmann, l'appelle dans l'équipe première. Il fait ses débuts professionnels le 15 août 2008 à l'âge de 18 ans, lors du match comptant pour la première journée de la Bundesliga et opposant le Bayern Munich au Hambourg SV à l'Allianz-Arena.

Mais, c'est surtout dans l'équipe de Regionalliga Sud qu'il s'illustre en 2008-2009 en marquant 15 buts en 32 rencontres. Le 10 mars 2009, lors du huitième de finale retour de la Ligue des champions contre le Sporting Clube de Portugal, il entre à la 72e minute et marque à la 90e minute le dernier but du match et son premier but en professionnel.

Lors de la saison suivante, Louis van Gaal, le nouvel entraîneur du Bayern Munich intègre de nombreux jeunes du centre de formation au groupe professionnel: Diego Contento, Holger Badstuber et bien évidemment Thomas Müller. Ce dernier s'illustre dès le début de la saison en signant un doublé contre le Borussia Dortmund, le 12 septembre 2009, et trois jours plus tard contre le Maccabi Haifa en Ligue des champions. Thomas Müller devient l'un des joueurs les plus souvent titularisés[réf. nécessaire] par Louis van Gaal et rapidement, ses performances suscitent l'intérêt des médias. Au point même que Joachim Löw, le sélectionneur de l'équipe d'Allemagne déclare en octobre 2009 que Müller pourrait être retenu pour la Coupe du monde 2010[1].

Thomas Müller boucle sa première saison avec le Bayern Munich en remportant le Championnat d'Allemagne et la Coupe d'Allemagne, inscrivant 13 buts en 34 matchs, dont un triplé contre le VfL Bochum lors du match décisif pour la victoire finale en championnat. Le Bayern Munich réussit aussi à se qualifier pour la finale de la Ligue des champions contre l'Inter Milan. Néanmoins, il n'arrive pas à s'imposer face au club lombard entraîné par José Mourinho qui s'impose 2 à 0 au Stade Santiago Bernabéu de Madrid.

Thomas Müller manque pour sa première saison complète un triplé historique : Championnat-Coupe-Ligue des champions. En août 2010, Thomas Müller prolonge jusqu'en 2015 son contrat avec son club[2].

Les deux saisons qui suivent, Thomas Müller s'impose comme l'un des joueurs-clés de l'équipe[réf. nécessaire]. Néanmoins, ces deux saisons sont vierges de titres. Même si son temps de jeu est quelque peu réduit lors de la saison 2011-2012 au profit de Toni Kroos, il s'illustre en marquant le seul but du Bayern Munich en finale de la Ligue des champions 2012. Néanmoins, ce but n'empêche pas la défaite des Bavarois face à Chelsea FC aux tirs aux but.

La saison 2012-2013 voit le Bayern renouer avec les succès : en inscrivant 13 buts et 14 passes décisives, Thomas Müller est l'un des grands artisans de la victoire en championnat avec son coéquipier le grand gardien de but Manuel Neuer. Tout aussi performant en Ligue des champions, il marque un doublé en demi-finales aller de la compétition contre le FC Barcelone, le 23 avril 2013. Il sera élu homme du match, avec certains sites lui donnant une note de 9/10[réf. nécessaire]. Au match retour, il contribue une nouvelle fois grandement, toujours avec son coéquipier Manuel Neuer au succès 3-0 au Camp Nou, en marquant le troisième but de la rencontre. Le Bayern élimine finalement le Barça sur un score total de 7-0.

Le 25 mai 2013, il remporte avec son équipe la Ligue des champions en battant le Borussia Dortmund en finale, 2 à 1.

Le 10 décembre 2014, en inscrivant un penalty en Ligue des champions contre le CSKA Moscou, il devient le meilleur buteur de l'histoire du club dans la compétition et dépasse Giovane Élber et Mario Gómez avec 24 buts.

Avec l'Allemagne[modifier | modifier le code]

Après avoir représenté à peu près toutes les sélections de jeunes allemandes, Thomas Müller est appelé pour la première fois chez les espoirs en août 2009 lors d'un match amical contre la Turquie. Il marque son unique but avec les espoirs allemands lors de la victoire des siens 11-0 contre Saint-Marin.

En octobre 2009, Joachim Löw, le sélectionneur de l'Allemagne annonce que Müller - qui n'a pourtant aucune sélection - pourrait être retenu pour la Coupe du monde 2010. Quelques semaines plus tard, Löw le sélectionne pour un match amical face à la Côte d'Ivoire. Cependant, le match est annulé, suite au suicide du gardien international allemand de Hanovre 96, Robert Enke, le 10 novembre 2009.

Le 26 février 2010, Joachim Löw le convoque de nouveau, pour un match amical contre l'Argentine, qui a lieu à l'Allianz-Arena, là-même où il évolue quotidiennement. Il dispute son premier match international le 3 mars 2010 mais l'Allemagne perd 1-0. Pour la petite histoire, invité à la conférence de presse d'après-match aux côtés du sélectionneur argentin, Diego Maradona, il provoque malgré lui la colère de ce dernier, outré de se retrouver en conférence de presse à côté d'un « ramasseur de balle »[3]. Maradona avoue plus tard ne pas savoir que Müller était un joueur.

À l'issue de la saison de championnat, Thomas Müller est retenu par Joachim Löw pour la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud. Il porte dans son dos le numéro 13 qui était celui du capitaine de la Mannschaft, Michael Ballack forfait pour le tournoi, et celui d'un autre Müller, Gerd Müller, l'une des légendes du football allemand. C'est lors du premier match de la compétition, le 13 juin 2010, qu'il inscrit son premier but international - et son premier but en Coupe du monde - contre l'Australie (victoire 4-0).

Le 27 juin 2010 en huitièmes de finale de la Coupe du Monde, il marque un doublé et la Nationalmannschaft se qualifie pour les quarts de finales 4-1 contre l'Angleterre[4].

Le 3 juillet 2010, lors des quarts de finales, contre l'Argentine, il marque le premier but de la rencontre, son 4e lors de cette compétition et le 200e de l'histoire de l'Allemagne en Coupe du monde de la FIFA. L'Allemagne l'emporte sur le score de 4-0 avec un doublé de Miroslav Klose et se qualifie ainsi pour les demi-finales. Müller prend cependant un carton jaune et est suspendu pour la demi-finale. Son équipe perd la demi-finale contre l'Espagne sur le score de 1-0, but de Carles Puyol.

Le 10 juillet 2010, lors du match pour la troisième place, la petite finale, Thomas Müller et ses coéquipiers sont opposés à l'Uruguay. Les Allemands remportent le match 3-2 ; Müller qui a ouvert le score, marque son cinquième but de la compétition (trois passes décisives en tout). Il est par ailleurs élu « homme du match » et « meilleur espoir de la Coupe du monde 2010 » dès le lendemain. Il est aussi meilleur buteur à la fin de la compétition, totalisant 5 buts tout comme David Villa, Wesley Sneijder et Diego Forlán, mais il a effectué 3 passes décisives ce qui le place en première position.

Au 23 mars 2013, Thomas Müller compte 41 sélections pour 13 buts marqués avec l'Allemagne.

Thomas Müller a marqué un triplé dans le premier match de l'Allemagne de la Coupe du monde 2014 contre le Portugal le 16 juin 2014. L'Allemagne a remporté le match 4 - 0[5].

Lors de la demie-finale de la Coupe du Monde 2014, où les allemands jouaient contre le Brésil, pays organisateur, il marquera le premier but. La Mannschaft l'emportera sur le score sans appel de 7-1.

Le 13 Juillet, il est finalement sacré champion du monde, la Nationalmannschaft remporte la finale après prolongation sur le score de 1-0 face à l'Argentine.

Statistiques détaillées[modifier | modifier le code]

Saison par saison[modifier | modifier le code]

Statistiques de Thomas Müller au 12 décembre 2014[6]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Supercoupe de l'UEFA Coupe du monde des clubs Drapeau : Allemagne Allemagne Total
Division M B M B M B C M B M B M B M B M B
2008-2009 Drapeau de l'Allemagne Bayern Munich Bundesliga 4 0 - - - - C1 1 1 - - - - - - 5 1
2009-2010 Drapeau de l'Allemagne Bayern Munich Bundesliga 34 13 6 4 - - C1 12 2 - - - - 8 5 60 24
2010-2011 Drapeau de l'Allemagne Bayern Munich Bundesliga 34 12 5 3 1 1 C1 8 3 - - - - 10 2 58 21
2011-2012 Drapeau de l'Allemagne Bayern Munich Bundesliga 34 7 5 2 - - C1 12 2 - - - - 14 3 65 14
2012-2013 Drapeau de l'Allemagne Bayern Munich Bundesliga 28 13 5 1 1 1 C1 13 8 - - - - 9 3 56 26
2013-2014 Drapeau de l'Allemagne Bayern Munich Bundesliga 31 13 5 8 1 0 C1 12 5 1 0 1 0 15 9 66 35
2014-2015 Drapeau de l'Allemagne Bayern Munich Bundesliga 14 7 2 1 1 0 C1 4 3 - - - - 6 4 27 15
Total sur la carrière 178 65 28 19 4 2 - 62 24 1 0 1 0 62 26 336 136

Palmarès en club[modifier | modifier le code]

Palmarès avec la sélection allemande[modifier | modifier le code]

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Repères[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :