Thomas Enders

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Enders.

Thomas Enders

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Tom Enders en 2012.

Naissance 21 décembre 1958 (55 ans)
Drapeau : Allemagne Bruchertseifen (Allemagne)
Nationalité Drapeau de l'Allemagne Allemand
Pays de résidence Drapeau de la France France
Profession
Activité principale
Formation
Conjoint
Marié
Descendants
4 enfants

Thomas "Tom" Enders, né le 21 décembre 1958 à Bruchertseifen, est un homme d'affaires allemand. Président d'Airbus de 2007 à 2012, il succède le 31 mai 2012, au français Louis Gallois comme président exécutif d'Airbus Group, maison mère de l'avionneur européen.

Parcours[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

De 1978 à 1983, il étudie les sciences économiques, les sciences politiques et l’histoire à l’université de Bonn et à l’université de Californie à Los Angeles (UCLA). Il soutient une thèse de doctorat en 1987.

Carrière[modifier | modifier le code]

Fils d'un berger, Thomas Enders est officier de réserve dans la Bundeswehr et occupe divers postes de conseiller ou d'officier d'état-major. De 1982 à 1985, il est assistant parlementaire au Bundestag, puis travaille jusqu'en 1990 dans divers instituts de recherche (Fondation Konrad Adenauer à Sankt Augustin (Saint Augustin) ; International Institute for Strategic Studies à Londres ; Société allemande pour la politique étrangère (Deutsche Gesellschaft für Auswärtige Politik) à Bonn). Membre de la CSU, il est proche de Friedrich Merz (de); il est alors un des collaborateurs du ministre allemand de la défense Gerhard Stoltenberg[1]. Il quitte le parti en mars 2011, exprimant sa critique sur la politique allemande concernant la Libye et la course antinucléaire[2].

Il rejoint DASA en 1991, où il occupe différentes fonctions au département marketing ou auprès de la direction générale, jusqu'à devenir responsable de la division Defence & Security Systems et membre du Comité exécutif d'EADS (société issue de la fusion entre DASA, Aérospatiale-Matra et CASA). Il dirige alors la branche armements d'EADS.

De juin 2005 à août 2007, il est l'un des deux coprésidents exécutifs du constructeur aéronautique européen EADS, avec Noël Forgeard, puis Louis Gallois.

D'août 2007 à mai 2012, il est président du groupe Airbus, filiale d'EADS, maison mère dont il devient président exécutif le 31 mai 2012.

En 2013, Thomas Enders est sacré "patron le plus performant" du CAC 40 par le magazine Challenges pour ses fonctions au sein d'EADS[3].

Autres mandats[modifier | modifier le code]

Vie privée[modifier | modifier le code]

Tom Enders est marié et père de quatre fils.

Associations[modifier | modifier le code]

Thomas Enders préside également l’Association allemande de l’industrie aérospatiale (BDLI) et l’« Atlantik Brücke e.V. », une association visant à promouvoir le dialogue entre les États-Unis et l'Allemagne. En fait, Atlantik-Brücke est un institut très puissant en liaison avec les grands patrons de l'industrie allemande. Il prône le resserrement des liens atlantiques dans tous les domaines. Chaque année, il accorde le prix Eric-M Warburg aux personnes œuvrant en faveur d'une plus grande unité euro-atlantique. En 2007, c'est la secrétaire d'État américaine Condoleezza Rice qui le reçoit des mains de Thomas Enders.

Affaire EADS[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Affaire EADS.

Le 15 mai 2007, dans un entretien accordé au Frankfurter Allgemeine Zeitung, Thomas Enders reconnaît, en sa qualité de coprésident d'EADS, que le gouvernement français était intervenu[5] auprès des administrateurs d'EADS afin d'obtenir le versement des 8,5 millions d'euros correspondant au « parachute doré » de Noël Forgeard, ancien dirigeant de l'entreprise.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Un officier parachutiste de réserve devenu patron de choc », Le Monde, 4 juillet 2006
  2. (de) Ärger über Unions-Politik : Airbus-Chef Enders tritt aus CSU aus, SPIEGEL ONLINE, 24 mars 2011]
  3. Anne-Marie Rocco, Le Président d'EADS, Tom Enders, sacré patron le plus performant du CAC 40, Challenges, 18 décembre 2013
  4. (en)Governance sur le site de Bilderberg Meetings
  5. « Le gouvernement français a fait pression sur EADS pour obtenir le versement d'un parachute doré au profit de Noel Forgeard » lefigaro.fr, 15 mai 2007