Thomas Culpeper (2e baron Culpeper)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Thomas Culpeper II)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Thomas Culpeper.
Lord Colepeper.

Thomas Culpeper[1] (parfois Colepeper) (baptisé le 21 mars 1635[1]27 janvier 1689[1]), 2e baron Culpeper de Thoresway[1], l'une des premières fortunes d'Angleterre à la fin du XVIIe siècle, est gouverneur de la Virginie, où il était propriétaire d'une vaste plantation à Northern Neck, de 1677 à 1682, même s'il ne rendit sur place qu'à partir de 1680.

Il était le fils de Judith et John Colepeper, royaliste convaincu et lieutenant du roi Charles Ier d’Angleterre, décapité par les protestants, qui perdit tous ses biens dans la guerre civile précédant la Première Révolution anglaise, vint s'installer en 1650 dans le Nouveau Monde, car il était l'un des cinq bénéficiaires des dons de terre effectués par le roi Charles II à ses partisans[2]. Son astuce ayant contribué à sortir le jeune Prince de Galles d'Angleterre et à l'envoyer en exil en France, sa fidélité fut récompensée par ce don de plus de 2,5 millions d'hectares de terre en Virginie. Le loyer annuel de ces terres situées entre le Potomac et le Rappahanock était de 6 livres sterling 13 shillings et 4 pence.

Cet immense territoire, situé entre le Potomac et le Rappahannock servait à accueillir une compagnie entière cavaliers fidèles du roi d'Angleterre en exil. En 1669 cependant, cette patente fut abandonnée afin de permettre à Thomas Culpeper II, qui était parvenu à racheter les parts de ses associés, d'en acquérir une nouvelle[3].

Thomas Colpeper avait auparavant épousé en 1659 l'héritière hollandaise Margaret van Hesse avant de revenir à Londres lors de la restauration anglaise. La dot de sa riche épouse lui permit d'acheter en 1663 le château de Leeds auprès des créanciers du domaine de Sir Cheney qui venait de faire faillite en 1660.

Thomas Colpeper avait épousé en premières noces Catherine Culpeper, la fille de Sir Warham Saint-Léger of Ulcombe, investisseur et commandant de navire dans l'expédition du corsaire Sir Walter Raleigh, qui en fit un des propriétaires de Roanoke Island (Caroline du Nord), le site de la Lost Colony en 1584[4]. Sir Warham fut ruiné quand le projet se termina en catastrophe et fut forcé de vendre le château de Leeds en 1618 à Sir Richard Smythe[5]. Sa sœur Frances Culpeper a été l'épouse successive de Samuel Stephens, William Berkeley et Philip Ludwell

Ce château construit au siècle précédent par le roi Henri VIII pour égaler les fastueux palais de la Renaissance en France, avait été cédé par la couronne d'Angleterre au père de Sir Waram, Sir Anthony St Leger, en reconnaissance de la politique conciliatoire qu'il poursuivit en Irlande pour le roi Henri VIII alors qu'il était Lord Député d'Irlande.

Charles II est obligé de le démettre en 1682, car il s'était approprié pour environ 9000 sterling sur le budget de la colonie en relevant les impôts. il est alors remplacé par son cousin le colonel Nicholas Spencer (1633–89) lié au grand-père de George Washington, esclavagiste réputé pour sa formule "il faut le rendre le moins cher possible, et les noirs peuvent le rendre moins cher que les blancs", qui avait sa propre plantation de tabac, Nomini Creek.

La fortune familiale perdue s'est reconstituée dans les plantations de Virginie, à travers Thomas Colpeper. Son petit-fils Thomas Fairfax de Cameron (1693-1781) héritera de la propriété de Northern Neck, qui lui a cependant été contestée car la Province de Virginie fit valoir qu'il s'agissait des terres en dehors du périmètre de la province au moment de leur attribution. Un autre de ses petit-fils, le colonel William Fairfax, fut le patron de George Washington, dans la plantation de Belvoir sur le Potomac avant d'émigrer en 1752 dans la vallée de Shenandoah, où il construisit "Greenway Court". Ces deux petit-fils de Thomas Colpeper, furent les premiers amis de George Washington, qui leur devait une partie de sa fortune.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Warren M. Billings, « Culpeper, Thomas, second Baron Culpeper (1635–1689) », Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, édition en ligne, janvier 2008.
  2. http://womenhistory.blogspot.com/2007/12/lady-frances-culpeper-berkeley.html
  3. George Bancroft, p.28
  4. (en) Frank E. Grizzard, D. Boyd Smith, Jamestown Colony: a political, social, and cultural history
  5. http://www.casteland.com/pfr/chateau/europe/uk/leeds/leeds_hist3.htm

Bibliographie[modifier | modifier le code]