Thomas Crown

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir L'Affaire Thomas Crown.

Thomas Crown

Titre québécois L'Affaire Thomas Crown
Titre original The Thomas Crown Affair
Réalisation John McTiernan
Scénario Leslie Dixon
Kurt Wimmer
Sociétés de production United Artists
MGM
Irish DreamTime
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre film de casse
Sortie 1999
Durée 113 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Thomas Crown (The Thomas Crown Affair) est un film américain réalisé par John McTiernan, sorti en 1999. C'est un remake du film L'Affaire Thomas Crown de Norman Jewison sorti en 1968.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Thomas Crown, homme d'affaires richissime et très joueur, vole un célèbre tableau de Claude Monet au Metropolitan Museum of Art de New York. Une chasseuse de primes travaillant pour la compagnie assurant le tableau, Catherine Banning, est chargée de retrouver le voleur du tableau. Elle suspecte immédiatement Thomas Crown.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Coproducteur : Roger Paradiso
Producteur délégué : Michael Tadross
Producteur associé : Bruce Moriarty

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

Pierce Brosnan, également producteur du projet, contacte le réalisateur John McTiernan. Après s'être déclaré indisponible, il accepte finalement de réaliser le film[3]. Dès lors, il procède à diverses modifications du scénario : il souhaite que les spectateurs apprécient davantage le personnage de Thomas Crown. Alors que le personnage incarné par Steve McQueen dans le film original de 1968 braquait deux banques, il suggère que celui de Pierce Brosnan ne vole qu'une œuvre d'art. Il écrit un casse inspiré du Cheval de Troie avec également des caméras thermiques[4]. De plus, John McTiernan pense que la scène du match de polo du film original faisait assez « cliché ». Il envisage donc une course de catamarans[4].

Casting[modifier | modifier le code]

La psychiatre de Thomas Crown n'est autre que Faye Dunaway, qui incarnait le personnage féminin principal, Vicki Anderson, dans le film de 1968.

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage a lieu principalement à New York (Central Park, Manhattanville, Purchase, Bronx, Metropolitan Museum of Art, New York Public Library, ...) ainsi que dans l'État de New York (Yonkers, Elmira). Une partie du film a été tournée sur l'île de la Martinique (Saint-Pierre, aéroport international Martinique Aimé Césaire, ...)[5].

Tom Priestley Jr. a remplacé le directeur de la photographie Ericson Core après 8 jours de tournage[4]. Pierce Brosnan a réalisé lui-même ses cascades pour la scène du catamaran[4].

Musique[modifier | modifier le code]

The Thomas Crown Affair

Bande originale par Bill Conti
Sortie 7 septembre 1999[6]
Durée 37:44[6]
Genre musique de film
Format CD
Compositeur Bill Conti
Label ARK 21[6]
Pangaea (réédition)
Critique

La bande originale est composée par Bill Conti. L'album contient également des chansons de Nina Simone, Wasis Diop et Sting. Ce dernier reprend "The Windmills of Your Mind" composée par Michel Legrand et interprétée par Noel Harrison sur la bande originale de L'Affaire Thomas Crown (1968). Pendant la scène du bal au milieu du film, l'orchestre joue quelques mesures de la chanson[4].

Liste des titres[modifier | modifier le code]

  1. The Windmills of Your Mind – Sting
  2. SinnermanNina Simone
  3. Everything (...Is Never Quite Enough) – Wasis Diop
  4. Caban La Ka Kratchie – Georges Fordant
  5. Black & White X 5 – Bill Conti
  6. Never Change – Bill Conti
  7. Meet Ms. Banning – Bill Conti
  8. Goodnight/Breaking & Entering – Bill Conti
  9. Glider Pt. 1 – Bill Conti
  10. Glider Pt. 2 – Bill Conti
  11. Cocktails – Bill Conti
  12. Quick Exit – Bill Conti

Distinctions[modifier | modifier le code]

Source : Internet Movie Database[7]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Box-office[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Des clins d'œil à l'œuvre du peintre René Magritte sont constamment présents dans le film, notamment Le Fils de l'homme[4].
  • Les liens de séduction entre proie et victime rapprochent Thomas Crown du film Haute Voltige (Traquenard au Québec), qui commence également sur un vol de tableau, mais fait l'objet d'un développement très différent.

Suite[modifier | modifier le code]

En 2002, la MGM annonce vouloir produire une suite[9]. En 2004, Pierce Brosnan, libéré de la saga James Bond, relance l'idée de cette suite[10]. Angelina Jolie est alors annoncée comme actrice principale[11], est rapidement envisagée après la sortie du film. En janvier 2007, il est révélé que l'intrigue pourrait s'inspirer de celle du film Topkapi de Jules Dassin, sorti en 1964[12]. En 2009, Pierce Brosnan annonce que Paul Verhoeven va réaliser le film[13]. Cependant en 2010, le réalisateur néerlandais annonce qu'il se retire du projet en raison d'un changement de script[14].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) « The Thomas Crown Affair », sur Box Office Mojo (consulté en 22 février 2014)
  2. (en) Dates de sortie sur l’Internet Movie Database
  3. (en) Bond, Jeff (août 1999). Brosnan uses his Bond clout to remake Thomas Crown Affair. EON Magazine
  4. a, b, c, d, e et f (en) Anecdotes sur l’Internet Movie Database
  5. (en) Lieux de tournage sur l’Internet Movie Database
  6. a, b, c et d (en) « Bill Conti The Thomas Crown Affair (1999) (Original Score) », sur Allmusic.com (consulté en 22 février 2014)
  7. (en) Distinctions sur l’Internet Movie Database
  8. « Thomas Crown (The Thomas Crown Affair) », sur JP's box-office (consulté en 22 février 2014)
  9. « Vers Seven 2 et Ocean's twelve ? », sur AlloCiné.fr,‎ 23 avril 2002 (consulté en 22 février 2014)
  10. « Le retour de Thomas Crown », sur AlloCiné.fr,‎ 10 novembre 2004 (consulté en 22 février 2014)
  11. « Angelina Jolie en séductrice de Thomas Crown ? », sur AlloCiné.fr,‎ 31 août 2007 (consulté en 22 février 2014)
  12. (en) « Pierce Brosnan: Thomas Crown in The Topkapi Affair », sur MonstersAndCritics.com,‎ 26 janvier 2007 (consulté en 22 février 2014)
  13. (en) « Brosnan offers Topkapi update », sur Moviehole.net,‎ 20 janvier 2009 (consulté en 22 février 2014)
  14. (en) « Paul Verhoeven No Longer Attached To Direct The Thomas Crown Affair 2 », sur MTV.com,‎ 15 avril 2010 (consulté en 22 février 2014)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]