Thomas Burns

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Thomas Burns
Image illustrative de l'article Thomas Burns
Biographie
Naissance
Belfast (Irlande du Nord)
Ordination sacerdotale
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale
par le cardinal Cormac Murphy-O'Connor
Dernier titre ou fonction Évêque de Menevia (pays de Galles)
Évêque de Menevia
Depuis le
Précédent John Jabalé
Évêque aux Armées (Royaume-Uni)
Précédent Francis Walmsley Richard Moth Suivant
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Thomas Matthew Burns (né le à Belfast) est un ecclésiastique britannique de confession catholique romaine. Il est ordonné évêque en 2002, et occupe successivement la tête de l'ordinariat militaire du Royaume-Uni puis du diocèse de Menevia.

Formation et premiers postes[modifier | modifier le code]

Thomas Burns fait ses études dans des établissements tenus par les pères maristes, d'abord au St Mary’s College de Blackburn, puis à la Winslade School d'Exeter. Il demande à rentrer dans les ordres et à rejoindre lui aussi la société de Marie. Il reçoit l'ordination sacerdotale en 1971.

Il entreprend des études de théologie à l'université de Londres, conclues par un Honours Degree in Divinity, et y décroche aussi un diplôme en commerce. Il prend un premier poste à la paroisse mariste de Whitechapel dans l'East End de Londres tout en poursuivant ses études à l'Open University, dont il sort diplômé en Economics and Social Studies.

Aumônier dans la Marine[modifier | modifier le code]

En 1986 Thomas Burns devient aumônier de la Marine royale britannique. Après un temps de formation au Britannia Royal Naval College de Dartmouth, il sert à bord du HMS Drake, de la base navale de Devonport, puis des bâtiments de la 1re flotille (il croisera au large des Malouines, des pays du Golfe et des Caraïbes), et enfin au collège naval de Dartmouth. Après une période de deux ans passée à Rome, il reprend un poste d'aumônier dans la Marine, accompagnant les Cadets lors de leurs premiers séjours en mer. Il entre dans une équipe œcuménique d'aumôniers, travaillant à bord du HMS Nelson et de la base navake de Portsmouth. En avril 1996, il participe à la mise sur pied d'une aumônerie pour les trois armes à Amport House, près d'Andover. Il devient prélat d'honneur en mai 1998 et aumônier catholique principal de la Marine.

Évêque des forces armées[modifier | modifier le code]

Le 24 mai 2002 le pape Jean-Paul II nomme Thomas Burns à la tête de l'ordinariat militaire du Royaume-Uni. Le 18 juin suivant, il est sacré évêque par le cardinal Cormac Murphy-O'Connor, assisté des évêques Francis Walmsley et Patrick Kelly.

En avril 2007, l'évêque Thomas Burns est accusé d'extrême naïveté après avoir félicité le gouvernement iranien pour la mansuétude qu'il manifeste en libérant 15 marins britanniques accusés d'avoir violé les eaux territoriales iraniennes. Selon l'évêque, la libération de ces soldats n'est pas juste le fruit de la diplomatie, mais d'un acte de pitié inspiré par la religion ; il indique d'ailleurs avoir lancé un appel en ce sens à l'ayatollah Ali Khamenei[1].

En 2007, au cours d'une interview, l'évêque aux Armées dénonce les faiblesses de l'équipement des soldats servant en Afghanistan, indiquant qu'ils sont souvent mis en danger par la faiblesse de l'équipement, l'utilisation de véhicules obsolètes et d'équipements inadéquats. Il souligne l'obligation morale du gouvernement d'équiper ses troupes de façon convenable[2].

Évêque de Menevia[modifier | modifier le code]

Le 16 octobre 2008, le pape Benoît XVI nomme Thomas Burns à la tête du diocèse de Menevia, au pays de Galles. Il est installé le 1er décembre suivant dans sa cathédrale Saint-Joseph de Swansea en présence des deux cardinaux britanniques Cormac Murphy-O'Connor et Keith O'Brien [3].

Le , Thomas Burns célèbre les funérailles d'un soldat tué au combat en Afghanistan et critique à nouveau l'inadéquation du matériel, notamment le manque d'hélicoptères et de véhicules. Il s'interroge également sur l'inconsistance des institutions afghanes censées prendre le relais des forces internationales[2]

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Fury as bishops back Iran, The Telegraph, 9 avril 2007
  2. a et b (en) Owen Bowcott, Bishop joins row over funding for army in Afghanistan, The Guardian, 28 avril 2010
  3. (en) Cardinal installs Bishop Thomas Burns as 11th Bishop of Menevia, site de l'archidiocèse de Westminster, 1er décembre 2008