Thomas Bridges (missionnaire anglican)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bridges.

Thomas Bridges

Description de cette image, également commentée ci-après

Portrait de Thomas Bridges

Naissance 1842
Bristol
Décès
Buenos Aires
Nationalité Britannique
Profession
Missionnaire et éleveur d’ovins et de bovins
Conjoint
Mary Varder

Thomas Bridges né en 1842 à Bristol et mort le 15 juillet 1898 à Buenos Aires, est un missionnaire anglican, linguiste et propriétaire britannique de la première estancia de Terre de Feu en 1886.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils adoptif du révérend George P. Despard, pasteur à Lenton, il embarque en 1856 sur le Despards pour l'île Keppel aux Malouines. Il s'installe avec sa femme Mary Varder et leur fille en Terre de Feu en 1870 et commence à apprendre le langage Yamana. Il crée un dictionnaire de près de 30 000 mots de cette langue. Renonçant à la mission, il crée le 28 septembre 1886 l'estancia Haberton de 20 000 hectares située à quelque 60 kilomètres à l'est d'Ushuaïa le long du canal de Beagle. Il meurt à Buenos Aires à l'âge de 56 ans[1]. Il est le père d'Esteban Lucas Bridges auteur de Uttermost Part of the Earth publié par Hodder & Stoughton à Londres en 1948.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • E. Lucas Bridges, El último confín de la tierra. Emecé Editores, 1952, 520 pages

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) « Reverendo Thomas Bridges » sur le site cementeriobritanico.org.ar

Liens externes[modifier | modifier le code]