Thomas Blake Glover

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Thomas Blake Glover

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Buste de Thomas Blake Glover dans le parc Glover à Nagasaki.

Naissance 6 juin 1838
Flag of Scotland.svg Fraserburgh, Écosse
Décès 13 décembre 1911 (à 73 ans)
Flag of Japan.svg Tokyo, Japon
Nationalité Flag of Scotland.svg Écossaise
Profession
Marchand, homme d'affaires
Conjoint
Tsuru Yamamura
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Glover.

Thomas Blake Glover (6 juin 183813 décembre 1911) est un marchand écossais qui opéra au Japon à la fin du shogunat Tokugawa. Thomas Blake Glover est une personne admirée dans ce pays car il a beaucoup contribué à sa modernisation.

Thomas Blake Glover est né à Fraserburgh en Écosse. Son père travaillait comme garde-côte. Après avoir quitté l'école, Thomas entra dans une compagnie de commerce.

En 1859, il débarqua à Nagasaki et avait pour métier de se procurer du thé vert japonais reconnu en Europe. Deux ans plus tard, Glover fonda sa propre compagnie de commerce : Glover Trading Co.

Son entreprise étant basé à Nagasaki, il y fit construire ce qu'il fut la première batisse de style occidental[1].

Sa première grande affaire est la vente d'arme à feu aux clans rebelles de Satsuma, Chōshū et Tosa qui s'opposaient alors au gouvernement militaire du japon en vertu du traité Harris qui régulait le commerce d'armes entre le shogunat etle Royaume-Uni.

Ayant étudié en Angleterre, Glover fut nommé responsable de la construction de la première voie de chemin de fer du Japon à Oura.

Glover se plaça aux côtés de Meiji lors de la guerre de Boshin. S'étant placé du côté des vainqueurs il eut de bonnes relations avec le gouvernement Meiji et il fut chargé de trouver les fournisseurs des premiers navires de guerres de la marine impériale japonaise. Il choisit la compagnie Alexander Hall & Co. basée à Aberdeen. Il permit au Japon de se doter des bateaux suivants : le Jho Sho MAru, le Ho Sho Maru, le Kagoshima.

En 1868, Glover passa un contrat avec le clan Nabeshima et développa la mine de charbon de Takashima, la première mine moderne du Japon.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Culture populaire
  1. (en) Michael Gardiner, « The scot who shaped Japan »