Thomas-François Dalibard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Thomas-François Dalibard est un naturaliste français, né le 5 novembre 1709, mort en 1799.

Il fut un des premiers à introduire en France la méthode de Carl von Linné (1707-1778) et publia en 1749, sous le titre de Florae Parisiensis prodromus ou Catalogue des plantes qui naissent dans les environs de Paris, une flore où les plantes sont distribuées d'après le système binominal du savant suédois.

Il fut aussi le premier à répéter les expériences de Benjamin Franklin (1706-1790) sur l'électricité atmosphérique et traduisit ses écrits. En effet, à la demande de Buffon (1707-1788) dont il était le disciple, il traduisit et publia en 1752 les Expériences et observations que Collison avait publiées en Angleterre. Dans la deuxième édition de 1756, il y inclut le rapport de ses propres expériences menées à Marly-la-Ville le 10 mai 1752, selon la méthode Franklin : on pouvait produire des étincelles par temps d'orage grâce à une longue tige de fer dressée vers le ciel et un condenseur (boîte ou bouteille de Leyde). Grâce à Dalibard, l'Académie des sciences reconnut les travaux de Franklin qui devint célèbre pour avoir démontré que les orages sont un phénomène électrique et que l'on peut s'en prémunir avec un paratonnerre.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.
  • Benjamin Franklin, Expériences et observations sur l'électricité, traduction de Dalibard, 1752, 2e édition 1756.
  • Claude-Anne Lopez, Le Sceptre et la foudre, Mercure de France, Paris, 1990