Thladiantha dubia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

.

Thladiantha dubia (Thladianthe douteuse) est une espèce de plantes herbacées grimpantes de la famille des Cucurbitaceae, originaire du nord-est de la Chine.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom générique Thladiantha a été forgé par Bunge à partir de deux racines grecques : thladias, eunuque, et anthos, fleur, qui évoqueraient la première impression de l'auteur que les fleurs seraient incapables de produire des fruits. L'épithète spécifique, dubia, est un adjectif latin signifiant « douteuse »[1].

Distribution et habitat[modifier | modifier le code]

L'aire de répartition de Thladiantha dubia comprend le nord-est de la Chine (Gansu, Hebei, Heilongjiang, Jilin, Liaoning, Ningxia, Shaanxi, Shandong, Shanxi, Sichuan) et la Corée. L'espèce est naturalisée au Japon, en Europe centrale et orientale (Allemagne, Autriche, Roumanie)[2],[3] et dans le nord-est de l'Amérique du Nord : États-Unis (Illinois, Massachusetts, Maine, New Hampshire, New York), Canada (Manitoba, Ontario, Québec)[4].

Dans sa région d'origine, la plante préfère les bordures forestières et les vallées, entre 300 et 1800 mètres d'altitude[5].

La plante est classée parmi les mauvaises herbes au Canada[6], ainsi qu'aux États-Unis où elle figure dans la liste des mauvaises herbes établie par la Weed Science Society of America (WSSA)[7].

Description[modifier | modifier le code]

Aspect général de la plante.
Fleurs.

Thladiantha dubia est une plante herbacée grimpante, vivace par ses tubercules semblables à des pommes de terre. C'est une espèce dioïque, c'est-à-dire à pieds mâles et femelles distincts. Au Canada, il n'existe que des pieds mâles, qui se reproduisent végétativement par les tubercules[8]. La plante, à croissance rapide, peut atteindre deux mètres de haut. Les tiges, minces et robustes, à section anguleuse, s'accrochent aux supports à l'aide de vrilles simples qui naissent à l'aisselle des feuilles.

Les feuilles, alternes, entières, peuvent atteindre 15 cm de long. Le limbe, à bords irrégulièrement dentés, est de forme ovale à la base profondément cordée et à la pointe brièvement acuminée. Les deux faces sont pubescentes, à poils rêches sur les nervures.

Les fleurs, à corolle jaune vif, de 7 à 8 mm de diamètre, sont généralement solitaires. Les fleurs mâles ont 5 étamines, dont une libre. Les fleurs femelles ont un ovaire à style trifide aux stigmates bilobés.

Les fruits, ovale-oblongs ont environ 5 cm de long, et sont de couleur jaune-orangé à maturité. Ils contiennent des graines noires, ovales de 4 mm de long environ[5].

Pollinisation[modifier | modifier le code]

Thladiantha dubia est pollinisée par des insectes. En Asie, la pollinisation des différentes espèces de Thladiantha spp. est assurée par des abeilles du genre Ctenoplectra (Apidae), dont on pense qu'elle ont co-évolué avec les plantes[1].

Utilisation[modifier | modifier le code]

La plante est parfois cultivée comme plante ornementale.

Les fruits, les graines et les racines sont utilisés en médecine populaire. La graine serait un tonique cardiaque et un astringent. La racine aurait des propriétés cholagogues, diurétiques et galactologues[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Thladanthia dubia Bunge », Plant Diversity Website (université du Michigan) (consulté le 27 août 2013).
  2. (en) «  Thladiantha dubia Bunge », GRIN (consulté le 27 août 2013).
  3. a et b (en) « Thladiantha dubia - Bunge. », Plants for a future (PFAF) (consulté le 27 août 2013).
  4. (en) « Thladanthia dubia Bunge - Manchu tubergourd », Natural Resources Conservation Service (NRCS), USDA (consulté le 27 août 2013).
  5. a et b (en) « Thladiantha dubia Bunge, Enum. Pl. Chin. Bor. 29. 1833. », Flora of China (consulté le 27 août 2013).
  6. (en) « Goldencreeper, Thladiantha dubia », weedinfo.ca (Agriculture et Agroalimentaire Canada) (consulté le 27 août 2013).
  7. (en) « Composite List of Weeds », Weed Science Society of America (WSSA) (consulté le 27 août 2013).
  8. « Les mauvaises herbes de l'Ontario : Thladianthe douteuse », Omafra (Ontario) (consulté le 27 août 2013).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :