Thiocyanate de cobalt(II)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Thiocyanate de cobalt(II)
structure cristallographique de Co(SCN)2.3H20. Les atomes de carbone sont noirs, l'azote, bleu, l'oxygène, rouge, le soufre, jaune, l'hydrogène, gris clair et les atomes de cobalt gris foncé.
structure cristallographique de Co(SCN)2.3H20. Les atomes de carbone sont noirs, l'azote, bleu, l'oxygène, rouge, le soufre, jaune, l'hydrogène, gris clair et les atomes de cobalt gris foncé.
Identification
No CAS 3017-60-5
No EINECS 221-156-8
PubChem 18174
Propriétés chimiques
Formule brute C2CoN2S2CoS2C2N2
Masse molaire[1] 175,098 ± 0,012 g/mol
C 13,72 %, Co 33,66 %, N 16 %, S 36,63 %,
Propriétés physiques
Solubilité 100 g·l-1 eau[2]
Précautions
Directive 67/548/EEC[3],[2]
Nocif
Xn
Dangereux pour l’environnement
N



Transport
-
   3077   
SGH[2]
SGH07 : Toxique, irritant, sensibilisant, narcotiqueSGH09 : Danger pour le milieu aquatique
H302, H312, H332, H410, P273, P280, P501,
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Le thiocyanate de cobalt(II), de formule semi-développée Co(SCN)2, est un composé inorganique, il s'agit du sel du cobalt2+ avec deux anions thiocyanates . Il est surtout connu pour le test au thiocyanate de cobalt, ou test de Scott, qui est un test de dépistage de la cocaïne, éprouvé.

Préparation[modifier | modifier le code]

Ce composé peut être préparé par la réaction de métathèse des sels sulfate de cobalt(II) aqueux et thiocyanate de baryum, le sulfate de baryum précipite, laissant le composé désiré en solution[4] :

CoSO4 (aq) + Ba(SCN)2 (aq) → BaSO4(s) + Co(SCN)2 (aq)

Test de Scott[modifier | modifier le code]

Le réactif de thiocyanate de cobalt peut être préparé par dissolution de dix grammes de thiocyanate de cobalt(II) dans un mélange de 490 ml d'eau distillée et 500 ml de glycérol.[réf. souhaitée]

Le test est effectué en plaçant environ 2 à 4 mg d'une substance cible dans un tube à essai, puis 5 gouttes du réactif de thiocyanate de cobalt. Après agitation, 1 ou 2 gouttes d'acide chlorhydrique concentré (d'autres acides peuvent être utilisés[5]) sont ajoutés et le tube est de nouveau agité. Dix gouttes de chloroforme ou d'un solvant similaire sont ensuite ajoutées et le tube est fortement agité puis laissé à décanter jusqu'à séparation en deux phases. La couleur finale de la couche organique (chloroforme) est le résultat du test.

L'ajout du réactif de thiocyanate de cobalt produit à la surface des particules de chlorhydrate de cocaïne, une couleur bleue lumineuse (bleu pâle pour la cocaïne base). L'ajout et le mélange d'une ou deux gouttes d'acide chlorhydrique fait revenir la solution à la couleur rose du réactif de départ. Enfin, l'addition et le mélange de chloroforme produit une couche organique bleue à la fois en présence de chlorhydrate de cocaïne ou de cocaïne base.

La diphénhydramine et la lidocaïne donnent également une phase organique bleue. Ces composés sont connus comme de faux positifs pour la cocaïne. Si la procédure est modifiée en alcalinisant l'échantillon plutôt que l'acidifiant, le test peut être utilisé pour tester le chlorhydrate de kétamine[6].

Sécurité[modifier | modifier le code]

Le thiocyanate de cobalt(II) au contact d'un acide, dégage un gaz très toxique[Lequel ?][2],[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. a, b, c et d COBALTOUS THIOCYANATEsur mpbio.com.
  3. Fiche MSDS
  4. F. H. Cano, S. García-Blanco, A. G. Laverat, The crystal structure of cobalt(II) thiocyanate trihydrate, Acta Crystallographica Section B Structural Crystallography and Crystal Chemistry, 1976, vol. 32(5), p. 1526. DOI:10.1107/S0567740876005694.
  5. Anna L. Deakin, A study of acids used for the acidified cobalt thiocyanate test for cocaine base, Microgram Journal, 2003, vol. 1, pp.40–43. article en ligne
  6. J.A. Morris, Modified cobalt thiocyanate presumptive color test for ketamine hydrochloride,J. Forensic Sci., 2007, vol. 52(1), pp. 84–87. PMID : 17209915, DOI:10.1111/j.1556-4029.2006.00331.x.
  7. voir aussi R32 dans les consignes de sécurité (dans l'infobox)