Thilo Sarrazin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Thilo Sarrazin le 3 juillet 2009

Thilo Sarrazin (né le à Gera, Allemagne) est un politicien socialiste (SPD), économiste et banquier allemand. Il était membre du directoire de la Deutsche Bundesbank depuis le 1er mai 2009, poste qu'il a quitté le 1er octobre 2010 à la suite de la polémique déclenchée par la parution d'un ouvrage critique sur l'immigration musulmane.

Son livre L'Allemagne disparaît [1] (Deutschland schafft sich ab, titre que l'on pourrait traduire littéralement par « L’Allemagne se supprime elle-même ») est le livre politique le plus vendu de la décennie en Allemagne[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

L’Allemagne court à sa perte[modifier | modifier le code]

Son dernier livre Deutschland schafft sich ab (L’Allemagne disparaît) est le scandale de la rentrée 2010 en Allemagne[3],[4]. La première édition du livre (25 000 exemplaires) est entièrement vendue le jour même de sa sortie.

Sarrazin décrit dans son livre les conséquences qui résulteraient pour l'Allemagne de la baisse de son taux de natalité, de l'augmentation de la part du revenu global perçue par des classes défavorisées et de l'immigration en provenance de pays à prédominance musulmane.

Selon Sarrazin, l'une des questions clés pour l'avenir de l'Allemagne tiendrait aux changements démographiques, à l'hétérogénéité croissante de la société, à la diminution de l'efficacité et à l'augmentation de la proportion d'enfants issus de milieux dits "éloignés de la culture" dans le système éducatif.

Le livre présente une analyse de l'immigration en Allemagne, en particulier de l'immigration provenant de pays de culture musulmane. Il discute les questions d'intégrations économique et culturelle et examine la question de sociétés dites parallèles. Significatif d'après lui de la volonté de s'intégrer à la société allemande serait le comportement marital. Selon Sarrazin, 60 % des mariages de ressortissants turcs en Allemagne ont été contractés avec un partenaire turc. Ce « partenaire à l'importation » proviendrait « toujours » de l'environnement régional du conjoint et, souvent, serait en relation étroite avec la famille dans laquelle il se marie. Cela conduirait à une éducation très faible de la nouvelle structure familiale, à un éloignement de la culture de la société d’accueil et à une reconduction des difficultés et des obstacles à l'intégration.

Il conclut que la société allemande vieillit, devient plus hétérogène et moins efficace. Le nombre moyen d'enfants serait plus important dans les classes moins éduquées que dans les classes instruites. De cette manière augmenterait progressivement le nombre de personnes qui, en raison de leurs lacunes scolaires, présenteraient des difficultés à s'intégrer dans la vie active : « La baisse continue du potentiel quantitatif en intelligences scientifiques et techniques se poursuivra. » (p. 53).

Le 2 septembre 2010, à la suite des propos jugés racistes par la majorité des médias et de la classe politique[5], le directoire de la Bundesbank demande au président fédéral d'Allemagne Christian Wulff de révoquer Sarrazin[6]. Ses propos ont été critiqués par la chancelière allemande Angela Merkel et par le président fédéral du parti social-démocrate d'Allemagne (SPD) Sigmar Gabriel qui a aussi suggéré la démission de Sarrazin du parti[7].

Pour autant, des sondages ont montré que près de la moitié des Allemands, y compris des membres du SPD) étaient d'accord avec les vues politiques de Sarrazin. Ces mêmes sondages lui accordaient 18 % d'intentions de vote dans le cas où il aurait créé un parti[8].Selon Matthias Matussek du magazine allemand Der Spiegel, « Le politiquement correct passe sous silence un débat important »[9].

Publications[modifier | modifier le code]

Son livre L’Allemagne disparaît
  • L'Allemagne disparaît, Éditions Toucan (13 mars 2013), ISBN 978-2810005291
  • Deutschland schafft sich ab. Wie wir unser Land aufs Spiel setzen. DVA, München 2010, ISBN 978-3-421-04430-3, ISBN 978-3-641-04898-3 (E-Book).
  • Deutschland schafft sich ab. Wie wir unser Land aufs Spiel setzen. DVA, München 2012, ISBN 978-3-421-04545-4 (Softcover).
  • Ökonomie und Logik der historischen Erklärung. Zur Wissenschaftslogik der New Economic History. Bonn 1974.
  • Krise und Planung in marxistischer Sicht: Das Beispiel Habermas. In: Hamburger Jahrbuch für Wirtschafts- und Gesellschaftspolitik 19, 1974, S. 293–318 (zusammen mit Manfred Tietzel).
  • Investitionslenkung: „Spielwiese“ oder „vorausschauende Industriepolitik?“, Bonn-Bad Godesberg 1976 (als Herausgeber).
  • Kritischer Rationalismus und Sozialdemokratie I/II, Bonn 1975/1976 (als Mitherausgeber).
  • Theorie und Politik aus kritisch-rationaler Sicht, Bonn 1978 (als Mitherausgeber).
  • Beiträge zur Sozialpolitik, Bonn 1978 (als Herausgeber).
  • Der Euro: Chance oder Abenteuer?, Bonn 1997.
  • Reform der Finanzverfassung, Bonn 1998.
  • Der Euro, Bonn 1998.
  • Ansatzpunkte für eine europäische Arbeitsmarkt- und Beschäftigungspolitik, Bonn 1999.
  • Gestaltung der Zukunftsfähigkeit Berlins in Zeiten knapper Kassen, Berlin 2004.
  • Regionale bzw. kommunale Entwicklungen im Bereich der Wohnungs- und Städtebaupolitik, Berlin 2007.
  • Neue Wege zu einer angemessenen Finanzverteilung im Bundesstaat, Münster 2008.
  • Europa braucht den Euro nicht. Wie uns politisches Wunschdenken in die Krise geführt hat, Deutsche Verlags-Anstalt München 2012, ISBN 978-3-421-04562-1 (L'Europe n'a pas besoin de l'Euro)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Thilo Sarrazin: L'Allemagne disparaît, Éditions Toucan (13 mars 2013), (ISBN 978-2810005291)
  2. (en) « Sarrazin bricht Verkaufsrekord », Der Spiegel,‎ (consulté le 19 février 2011)
  3. Un dirigeant de la Bundesbank crée le scandale en Allemagne en Le Figaro du 30 août 2010
  4. Un responsable de la Bundesbank fait scandale en Le Monde du 30 août 2010
  5. Les thèses racistes de Thilo Sarrazin divisent l'Allemagne par Pascal Thibaut sur rfi.fr du 3 septembre 2010
  6. [1] Le Monde.fr « La Bundesbank exige que l'un de ses dirigeants, accusé de racisme, parte
  7. [2] Merkel wirft Sarrazin Verdummung vor
  8. (de) « 18 Prozent der Deutschen würden Sarrazin wählen »
  9. (de) « Sarrazin's Truths: Political Correctness Is Silencing an Important Debate »

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :