Thierry Rey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rey.
Thierry Rey Judo pictogram.svg
Illustration manquante : importez-la
Contexte général
Sport pratiqué Judo
Biographie
Nationalité sportive Française
Naissance 1er juin 1959 (55 ans)
Lieu de naissance Furnes (Drapeau de la Belgique Belgique)
Palmarès
Or Arg. Bro.
Jeux olympiques 1 0 0
Championnats du monde 1 0 0
Championnats d'Europe par équipes 2 0 0
Championnats d'Europe 1 2 1
Championnats de France 6 0 1
Meilleurs résultats en Grands Chelems
Tournoi Paris Moscou Rio Tokyo
Résultat médaille d'or : 2

Thierry Rey est un judoka français né le 1er juin 1959 à Furnes en Belgique. Il a été champion du monde en 1979 et champion olympique lors des Jeux olympiques de 1980 à Moscou.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il débute à l'âge de 9 ans au Judo-Club de Lagny-sur-Marne. Il commence sa carrière en remportant en 1978 le tournoi de Paris et le championnat de France dans la catégorie des supers-légers (- de 60 kilos). En 1979, il conserve ces 2 titres et devient également champion du monde. Il devient, l'année suivante, champion olympique aux Jeux de Moscou. Dès 1981, il passe à la catégorie des mi-légers et devient champion de France. En 1983, il devient champion d’Europe au stade Pierre-de-Coubertin de Paris.

Il conserve la passion pour son sport après sa retraite en tant qu'athlète en 1984. En 2007, il devient président de la section judo du Lagardère Paris Racing, après avoir été responsable du Paris-Judo pendant plusieurs années. Le 14 mai 2008, il devient directeur du développement du sport de haut-niveau du Lagardère Paris Racing et de Team Lagardère. Tout en restant également un membre influent de la fédération de judo, il a travaillé à la candidature de Paris pour les JO 2012.

Il a également tourné dans quelques films comme Bonjour l'angoisse de Pierre Tchernia et animé Jour de sport avec Lionel Rosso sur Canal+ Sport. Pour cette même chaîne, il a commenté des compétitions de Judo. De septembre 2008 à juin 2009, il était chroniqueur Europe 1 dans le Club Sports animé par Alexandre Delpérier du lundi au jeudi. Depuis septembre 2009, il coanime cette émission chaque dimanche de 19h à 20h avec Alexandre Delpérier (Martial Fernandez depuis 2010)

En juillet 2011, il entraîne une équipe dans l'Étoffe des champions, émission présentée par Alexandre Ruiz, sur France 3.

En janvier 2012, il soutient François Hollande pour la présidentielle[1]. Le 22 mai 2012, il rejoint son cabinet à l’Élysée en tant que conseiller sport du président de la République[2]. Nathalie Iannetta lui succède le 10 juin 2014. Il est alors nommé à l'inspection générale de la Jeunesse et des Sports.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il est le père de Martin Rey-Chirac, né le 22 mars 1996 d'une union avec Claude Chirac, fille de Jacques et Bernadette Chirac.

Postérité[modifier | modifier le code]

Le gymnase de Lagny-sur-Marne porte son nom.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Championnats d'Europe[modifier | modifier le code]

Catégorie / Année 1980 1981 1982 1983
- 60 kg 3e - - -
- 65 kg - 2e 2e 1er

Divers[modifier | modifier le code]

  • Jeux Méditerranéens
    • médaille d'or Médaille d'or dans la catégorie des -65 kg en 1983 à Casablanca.
  • Par équipes :
    • 2 titres de champion d'Europe par équipes en 1978 et 1982.
  • Championnats de France :
    • super-légers (-60 kg) : 3 titres nationaux en 1978, 1979 et 1980.
    • mi-légers (-65 kg) : 3 titres nationaux en 1981, 1982 et 1983 ; 3e en 1984.
  • Tournois :
    • Tournoi de Paris (France) :
      • 3 podiums dont 2 victoires en 1978 et 1979 et 1 seconde place en 1982.
    • Tournoi d'automne en 1977
  • Grade: Ceinture blanche et rouge 7e DAN.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Il est apparu également dans le clip musical de Patrick Bruel : Place des Grands Hommes et dans le clip du groupe Licence IV : "Viens boire un petit coup à la maison".

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]