Thierry Morin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour l'ancien footballeur professionnel français, voir Thierry Morin (football).

Thierry Morin

Description de cette image, également commentée ci-après

Thierry Morin en 2008.

Naissance 25 mars 1952 (62 ans)
Dreux
Formation
Distinctions

Thierry Morin (né le 25 mars 1952 à Dreux) est une personnalité française du monde des affaires. Il fut président directeur général de la société Valeo de mars 2003 à mars 2009.

Biographie[modifier | modifier le code]

Diplômé de l’Université Paris-Dauphine où il obtient une maîtrise de gestion, il est notamment employé chez Burroughs Corporation, Schlumberger Limited (1978-1987) et Thomson Consumer Electronics (1987-1989).

Il rejoint la société Valeo en 1989. En 1997, il devient directeur général adjoint, directeur en 2000, président du directoire depuis 2001 et président directeur général depuis mars 2003 en succession de André Navarri.

Démissionnaire depuis le 20 mars 2009, il bénéficie d'un parachute doré de 3,2 millions d'euros qui s'ajoute à une rémunération annuelle de 1,7 M€ en 2008 (33e patron le mieux payé de France)[1]. Cette indemnité fait polémique auprès du monde politique et économique français vu la situation de la société Valeo au moment de son départ (plan social et aides de l'État)[2]. Suite au conflit l'opposant à Valeo, le tribunal de commerce de Nanterre a rendu le 7 juin 2011 une ordonnance jugeant qu'il devrait rembourser les 3,2 millions d'euros (déduction faite des impôts payés, soit 2,9 millions d'euros) d'indemnités qu'il a reçu mais qu'il pouvait conserver ses stock-options, dont la valeur actuelle se situerait autour de 3,5 millions d'euros[3].

En mars 2008, il est nommé président du conseil d'administration de l'Institut national de la propriété industrielle (INPI)[4] par Christine Lagarde et Hervé Novelli.

Il est membre du conseil d'administration d'Arkema, président de la société Thierry Morin Consulting (TMC), de la société TM France et de TMPARFI SA.
Le 13 juin 2013, il est élu à la présidence du Conseil d’Administration de l’Université de technologie de Compiègne (UTC) après le départ de Christian Estève.


Distinctions[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.journaldunet.com/economie/dirigeants/salaires-patrons/thierry-morin.shtml
  2. L'ex-PDG de Valeo justifie ses indemnités de départ, Le Monde, 26 mai 2009
  3. http://www.lemonde.fr/web/recherche_breve/1,13-0,37-1159653,0.html
  4. http://www.edubourse.com/finance/actualites.php?actu=37841 Christine Lagarde et Hervé Novelli nomment Thierry Morin