Thierry Ier l'Exilé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hrobka4.jpg

Thierry Ier l'Exilé, (allemand: Dietrich der Bedrängte) né en 1162, décédé en 1221 fut margrave de Basse-Lusace ( Thierry III) , margrave de Misnie de 1195 à 1221.

Fils de Othon Ier le Riche et de Hedwige de Brandebourg, Thierry Ier l'Exilé appartint à la première branche de la Maison de Wettin, Il est l'ascendant direct des différentes Maisons de Saxe, les électeurs de Saxe puis rois de Saxe appartiennent à la sixième branche de la Maison de Wettin, ils ont pour ascendant Albert de Saxe fils de Frédéric II de Saxe, lui-même issu de la première branche de la maison de Wettin. Thierry Ier l'Exilé est également un des ancêtres des familles royales du Royaume-Uni, de Bulgarie, du Portugal (Saxe-Cobourg-Gotha), de Belgique (Saxe-Cobourg-Saalfeld).

Biographie[modifier | modifier le code]

Thierry entre en conflit avec son frère Albert Ier de Misnie surnommé pour cela « le Fier  » après que leur mère ait réussi à persuader leur père Othon le Riche de modifier l'ordre de sa succession de sorte que Thierry obtienne le margraviat de Misnie et qu'Albert, bien que le fils aîné, ne recoive que le « Margraviat de Weissenfels ». Albert capture son père pour obtenir qu'il revienne sur sa décision. Othon Ier le Riche obtient sa libération sur ordre de l'empereur Frédéric Ier du Saint-Empire et reprend la guerre avec son fils aîné lorsqu'il meurt en 1190. Albert Ier s'empare alors de la Misnie et s'impose comme margrave à la place de son frère malgré les tentatives de Thierry de reprendre le margraviat, soutenu par le Landgrave Hermann Ier de Thuringe dont il a épousé la fille. En 1195 Thierry renonce à la lutte et effectue un pèlerinage en Terre sainte [1].

En 1195 d'Albert Ier « le Fier » meurt sans laisser d'enfant, la Misnie et ses mines sont alors saisies par l'empereur Henri VI du Saint-Empire comme un fief d'empire vacant. Thierry n'entre finalement en possession de son héritage que deux ans plus tard après la mort d'Henri VI. À cette époque de lutte entre les deux prétendant Philippe de Souabe et Othon de Brunswick, Thierry se range résolument dans le camp du premier qui lui restitue la margraviat de Misnie. Thierry demeure ensuite fidèle au parti des Hohenstaufen même après le meurtre de Philippe en 1208.

Thierry entre en conflit avec la cité de Leipzig et la noblesse de Misnie. Après une vaine tentative de prendre de Leipzig, il accepte un accord en 1217, mais ensuite il s'empare de la ville par ruse. Les murailles de la cité sont abattues et il fait bâtir trois châteaux avec les pierres qu'il garnir d'hommes en armes[1]. La Margrave Thierry meurt le 18 février 1221, probablement empoisonné par son médecin à l'incitation des habitants de Leipzig et de la noblesse mécontente. Il laisse derrière lui une veuve Jutta de Thuringe fille du Landgrave Hermann Ier de Thuringe[1]

Union et postérité[modifier | modifier le code]

Thierry l'Exilé épousa en 1194 Jutta (Maison de Thuringe). Cinq enfants sont nés de cette union :

Liens internes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Heinrich Theodor Flathe : . Dietrich der Bedrängte . Dans: (de) Allgemeine Deutsche Biographie (BAD ) . Volume 5, Duncker & Humblot, Leipzig 1877, p. 186-187.

Source[modifier | modifier le code]