Thich Nhat Hanh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Thich Nhat Hanh

Thich Nhat Hanh (Nhất Hạnh, en vietnamien, Thích étant un titre[1]), né Nguyễn Xuân Bảo le 11 octobre 1926 à Thua Thien, Vietnam, est un moine bouddhiste vietnamien militant pour la paix. Il est un des promoteurs du bouddhisme en Occident les plus connus[2],[3],[4]

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1942, il entre au monastère zen de Tu Hieu. Il est ordonné moine en 1949. Il quitte son monastère peu après pour s'installer dans un temple abandonné de Saïgon. De 1960 à 1963, il étudie les religions comparées à l'Université de Princeton (États-Unis). En 1964, il fonde l'Université bouddhique de Van Hanh. 1966 : Exil en occident. Son combat pacifique, entamé durant la guerre du Viêt Nam, lui vaudra d'être proposé par Martin Luther King pour le prix Nobel de la paix en 1967. Réfugié politique en France depuis 1972, il dirige une branche du bouddhisme zen qui prône la pleine conscience de l'être. Dans les années 1976 à 1978, il apporte de l'aide aux boat people.

Par des invitations concrètes[5] comme la marche de la Pleine conscience, Thich Nhat Hanh enseigne l'art de vivre pleinement et met l'accent sur la vigilance et l'attention. Il réside au centre bouddhique du village des Pruniers[6] en Lot-et-Garonne, qu'il crée en 1982, avec la moniale Chân Không. Il donne également des enseignements à travers le monde.

En 2005, il retourne au Vietnam pour la première fois depuis 39 ans.

Citations[modifier | modifier le code]

  • « Les chrétiens sont mes frères. Je ne veux pas faire d'eux de nouveaux bouddhistes. Je veux les aider à approfondir leur propre tradition. »
  • « Le miracle n'est pas de marcher sur l'eau, il est de marcher sur la Terre verte dans le moment présent et d'apprécier la beauté et la paix qui sont disponibles maintenant . » La Paix en soi, la paix en marche, Thich Nhat Hahn, éditions Albin Michel, 2006
  • « Il est très important de savoir écouter avec compassion. Écouter avec compassion, c'est écouter avec la volonté de soulager l'autre de sa souffrance, sans le juger ni chercher la dispute. »

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • La Paix un art, une pratique. Une approche bouddhiste, Bayard Centurion, 1991, 1996
  • La Sérénite de l'instant. Paix et joie à chaque pas, Dangles, 1992
  • Sur les traces de siddharta, JC Lattes, 1996
  • Bouddha vivant, Christ vivant, JC Lattès, 1996
  • Le Miracle de la pleine conscience. Manuel pratique de méditation, L'Espace Bleu, 1996
  • L'Esprit d'amour, JC Lattes, 1997
  • La Vision profonde. De la Pleine Conscience à la contemplation intérieure, Albin Michel, 1997
  • La Respiration essentielle. Notre rendez-vous avec la vie, Albin Michel, 1997
  • Le Silence foudroyant. Soutra de la Maîtrise du serpent suivi du Soutra du Diamant, Albin Michel, 1997
  • Vivre en pleine conscience. Paix et joie dans les tribulations de la vie, Terre du Ciel, 1997
  • Un lotus s'épanouit. Manuel de méditation guide pour la joie, la guérison et la transformation, Dzambala, 1998
  • Une flèche, deux illusions, Dzambala, 1998
  • Bouddha vivant, Christ vivant. Les enseignements, les pratiques spirituelles et les correspondances entre les deux traditions, Marabout, 1998
  • L'Enfant de pierre et autres contes bouddhistes, Albin Michel, 1998
  • Sur les traces de siddhartha. Découvrir les enseignements du Bouddha en cheminant à ses côtés, Pocket,Presses de la Cité, 1998
  • Clés pour le Zen. Un guide pour la pratique du Zen, JC Lattes, 1999
  • Transformation et guérison, Albin Michel, 1999
  • Enseignements sur l'amour, Albin Michel, 1999
  • La Plénitude de l'instant. Vivre en pleine conscience, Marabout, 1999
  • Changer l'avenir. Pour une vie harmonieuse, éditions Albin Michel, 2000 ; réed. 2008
  • Entrer dans la liberté, Dangles, 2000
  • Feuilles odorantes de palmier. Journal 1962-1966, La Table Ronde, 2000
  • L'Esprit d'amour. La pratique du regard profond dans la tradition bouddhiste mahâyâna, Pocket, Presses De La Cité, 2000
  • Le Cœur des enseignements de Bouddha, La Table Ronde, 2000
  • Il n'y a ni mort ni peur, Éditions La table ronde, Paris, 2000, 175 pages
  • La Colere. Transformer son énergie en sagesse, Dangles, 2001
  • Pour une métamorphose de l'esprit, La Table Ronde, 2001 ; trad. 2006
  • Toucher la vie, Dangles, 2001
  • La Paix en soi, la paix en marche, éditions Albin Michel, 2006
  • L'art du pouvoir, Guy Trédaniel Editeur, 2009
  • Prendre soin de l'enfant intérieur, Belfond, 2014

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Le titre vietnamien Thích (釋) vient de "Thích Ca" ou "Thích Già" (釋迦), signifiant « du clan des Shakya (Bouddha Shakyamuni) ») Lettre au sujet de la lignée
  2. « Thich Nhat Hanh est un maître connu dans le monde entier, un écrivain, un poète, un érudit et un homme de paix. À l'exception du dalaï-lama, il est aujourd'hui l'enseignant bouddhiste le plus connu» [1]
  3. Robert Harlen King Thomas Merton and Thich Nhat Hanh: Engaged Spirituality in an Age of Globalization 2001
  4. Jean Baubérot, Franck Frégosi, Jean-Paul Willaime Le religieux dans la commune: régulations locales du pluralisme en France 2001 - p288 "On observe en effet, à Strasbourg, l'émergence d'un groupe encore informel qui se constitue autour de plusieurs personnes habituées à la fréquentation du « village des pruniers » de Thich Nhât Hanh dans le Périgord. Ce moine vietnamien ..." p289 "Bien que le maître réside en France, c'est paradoxalement aux Etats-Unis et au Canada que les centres sont les plus développés. Ce qui caractérise la voie préconisée par Thich Nhât Hanh, ce sont des méditations assises ainsi que la..."
  5. Voir "les 5 entraînements à la Pleine Conscience"
  6. Site du village des pruniers