Thespies

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

38° 18′ 12″ N 23° 09′ 02″ E / 38.3033, 23.1506 ()

Thespies (en grec ancien Θεσπιαί / Thespiai) était une cité grecque de Béotie située entre Thèbes et le mont Hélicon. Un festival littéraire s'y tenait tous les quatre ans. Elle était également renommée pour le culte rendu à Éros.

Le site de Thespies est habité depuis le Néolithique. Quand les Perses envahissent la Grèce en 480 av. J.-C., Thespies est la seule cité béotienne, avec Platées, à refuser de payer le tribut[1] ; elle fournit 700 hommes au contingent mené par Léonidas à la bataille des Thermopyles[2]. En représailles, les Perses rasent les deux cités[3]. Thespies est ensuite reconstruite par Athènes. Elle est rasée une seconde fois entre 373 et 367 par sa puissante voisine Thèbes. Au cours de la première guerre mithridatique, Thespies, qui, contrairement aux autres cités béotiennes, est restée fidèle à Rome, est assiégée par les troupes de Mithridate VI.

Selon Strabon[4], la ville ne présentait guère d'intérêt, si ce n'est pour la statue d'Éros de Praxitèle, que celui-ci avait sculptée pour la courtisane Glycère, qui l'offrit à Thespies, où elle était née.

Municipalité moderne[modifier | modifier le code]

Dème d'Aliartos (en), regroupant les districts municipaux d'Aliartos et Thespies, à la suite de la réforme Kallikratis (2010)

La cité antique a donné son nom en 1934 à un village, auparavant nommé Érimokastro ou Rimokastro[5]. Avec le programme Kapodistrias (1987), son nom devient celui d'un dème (municipalité), comprenant notamment ce village et celui d'Ascra. Dans le cadre du programme Kallikratis (2010), le dème fusionne avec celui d'Aliartos (en) dont il devient un district municipal.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Hérodote, Histoires [détail des éditions] [lire en ligne], VII, 132.
  2. Hérodote, VII, 102.
  3. Hérodote, VIII, 50.
  4. Strabon, Géographie, IX, 2, 25
  5. http://pandektis.ekt.gr/pandektis/handle/10442/170168

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • article « Thespies » dans Richard Stillwell (éd.), The Princeton Encyclopedia of Classical Sites, Princeton University Press, Princeton (NJ), 1976 (ISBN 0691035423) [lire en ligne]