Thermos (Étolie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Thermos.

Thermos est un sanctuaire grec antique qui était la capitale fédérale de la Ligue étolienne au IIIe siècle av. J.-C.. Il est pillé par Philippe V de Macédoine en 218 av. J.-C., en représailles au sac de Dion.

Il a donné son nom en 1915 à un bourg situé à quelques kilomètres du site, siège du dème homonyme.

Les noms de la ville[modifier | modifier le code]

En grec ancien, le nom de la ville est aussi bien Θέρμοs (Thermos, nom masculin ou féminin) que Θέρμον (Thermon nom neutre)[1]. En latin, c'est la forme neutre qui a prévalu : Thermum, de même qu'en grec moderne : Θέρμον (Thermon langue savante) puis aujourd'hui Θέρμο (Thermo langue démotique).

Dans la ville actuelle[modifier | modifier le code]

La ville actuelle est située à un kilomètre environ du site de la ville antique.

  • Monastère Saint-Côme-d'Étolie.

Références et notes[modifier | modifier le code]

  1. Denis Knoepfler, De Delphes à Thermos, un témoignage épigraphique méconnu sur le trophée galate des Étoliens dans leur capitale page 1239. Comptes rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, Année 2007, Volume 151, Numéro 3.