Theraphosa blondi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Theraphosa blondi

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Theraphosa blondi

Classification selon The World Spider Catalog
Règne Animalia
Embranchement Arthropoda
Sous-embr. Chelicerata
Classe Arachnida
Ordre Araneae
Sous-ordre Mygalomorphae
Famille Theraphosidae
Genre Theraphosa

Nom binominal

Theraphosa blondi
(Latreille, 1804)

Synonymes

  • Mygale blondii Latreille, 1804
  • Mygale leblondii Hahn, 1832
  • Theraphosa leblondi (Hahn, 1832)

Theraphosa blondi est une espèce d'araignées mygalomorphes de la famille des Theraphosidae[1]. Elle est nommée en français Mygale de Leblond ou Araignée Goliath.

Distribution[modifier | modifier le code]

Cette espèce se rencontre au Guyana, au Brésil et au Venezuela[1].

Habitat[modifier | modifier le code]

Elle vit dans la forêt tropicale humide.

Description[modifier | modifier le code]

Theraphosa blondi
Theraphosa blondi

C'est la plus grande espèce de mygale découverte à ce jour avec 30 cm d'envergure, pour un poids de 120 à 130 grammes[2].

Elle est de couleur marron, la coloration varie à l'approche d'une mue, ou juste après celle-ci. On la reconnaît facilement à sa taille hors du commun et son céphalothorax, qui, contrairement à celui des autres mygales, est parfaitement rond.

Cette mygale est particulièrement agressive, et sa stridulation met en garde. Si d'aventure, sa stridulation ou son bombardement de soies urticantes n'ont pas suffi à chasser l'intrus, elle n'hésitera pas un instant à faire face et à mordre.

Délivré par des crochets de 2 cm, son venin est neurotoxique mais peu actif sur l'être humain. Néanmoins, la taille et la force des crochets provoqueront une forte douleur en cas de morsure.

Vivant en milieu humide, cette araignée creuse son terrier profondément dans le sol ou utilise un terrier abandonné. Elle chasse à l'affût, au sol, et n'est active que la nuit.

Les femelles ont une espérance de vie de 6 à 15 ans (record de 28 ans en élevage). Les mâles de 3 à 6 ans. La ponte est de 100 à 400 œufs avec une maturation de moins de deux mois.

La stridulation peut servir à la reproduction, la femelle choisissant, en général, le mâle dont le chant est le plus puissant, mais elle sert également à éloigner un mâle rival (production de « combats de chant » entre mâles grillons pour la domination d'une hauteur, d'une branche, etc.)

Nourriture[modifier | modifier le code]

Theraphosa blondi

Jeune, elle mange des insectes de tailles variées, même plus gros qu'elle (blattes, grillons, criquets) ; adulte, elle se nourrit de tout ce qu'elle peut attraper (insectes, grenouilles, rongeurs voire des serpents).

Étymologie[modifier | modifier le code]

Cette espèce a été nommée par Pierre André Latreille en 1804 en l'honneur de Jean-Baptiste Leblond qui l'a découvert. Les Anglais la nomment Goliath birdeater (Goliath mangeuse d'oiseaux).

En captivité[modifier | modifier le code]

Cette espèce se rencontre en terrariophilie.

Dans les médias[modifier | modifier le code]

Cette mygale est l'héroïne du film Arachnophobie en 1990.

Dans l'épisode 3 de la saison 4 de Warehouse 13, les agents recherchent un petit jeton de bois bleu et blanc frappé d'un 8, de Plantação, boa vista. BRASIL. et d'un palmier se transformant en mygale. Ce jeton à la capacité de reproduire les effets d'une envenimation par morsure de Theraphosa blondi, sur toute personne ayant été en contact avec le jeton.

Publication originale[modifier | modifier le code]

  • Latreille, 1804 : Genera crustaceorum et insectorum. Paris, tome 1, p. 82-127.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]