Theodor Schönemann

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Theodor Schönemann, aussi écrit Schoenemann[1] (4 avril 1812 – 16 janvier 1868) est un mathématicien allemand qui a publié plusieurs résultats importants en théorie des nombres, sur les congruences, dans le Journal für die reine und angewandte Mathematik, volumes 17 à 40. Il a en particulier obtenu le lemme de Hensel avant Hensel, la loi de réciprocité de Scholz (en) avant Scholz (de), et a formulé le critère d'Eisenstein avant Eisenstein[2]. Il a aussi étudié, sous la forme de polynômes à coefficients entiers modulo à la fois un nombre premier p et un polynôme irréductible (restant irréductible modulo p), ce qu'on reconnait de nos jours comme les corps finis (non nécessairement premiers)[3].

Schönemann a fait ses études à Königsberg et Berlin, où il a eu entre autres comme professeurs Jakob Steiner et Carl Gustav Jakob Jacobi. Il a obtenu son doctorat en 1842, puis est devenu professeur de lycée à Brandebourg-sur-la-Havel. Outre les articles mathématiques déjà mentionnés, il a aussi publié, principalement après 1850, des travaux en mécanique et en technique de la physique[Quoi ?].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (de) Schoenemann, Theodor, dans l'Allgemeine Deutsche Biographie sur Wikisource
  2. (en) David A. Cox (en), « Why Eisenstein proved the Eisenstein criterion and why Schönemann discovered it first », Amer. Math. Month., vol. 118, no 1,‎ janvier 2011, p. 3-31 (lire en ligne) (MAA Writing Award 2012). La phrase mentionnée figure p. 13.
  3. Cox 2011, p. 10.
  • (en) H. L. Dorwart, « Irreducibility of polynomials », Amer. Math. Month., vol. 42, no 6,‎ 1935, p. 369–381 (DOI 10.2307/2301357), p. 370