The World Ends with You

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Trois caractères japonais Cette page contient des caractères japonais. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
The World Ends with You
Image illustrative de l'article The World Ends with You

Éditeur Square Enix
Ubisoft (Australie)
Développeur Square Enix, Jupiter
Distributeur Square Enix
Concepteur Tatsuya Kando
Tomohiro Hasegawa
(Réalisateurs)
Sachie Hirano
Yukari Ishida
(Scénaristes)
Tetsuya Nomura
Gen Kobayachi
(Créateurs des personnages)
Musique Takeharu Ishimoto

Début du projet 2004
Date de sortie Nintendo DS
Drapeau du Japon 27 juillet 2007
Drapeau de l'Australie 17 avril 2008
Drapeau européen 18 avril 2008
Icons-flag-us.png Icons-flag-ca.png 22 avril 2008

iOS
Sortie internationale 27 août 2012
Genre Action-RPG
Mode de jeu Un joueur
Plate-forme Nintendo DS, iOS
Média Cartouche
Langue Japonais, anglais
Contrôle Écran tactile, manette

Évaluation PEGI : 12+

ESRB : T (Teen)
CERO : A

The World Ends with You (すばらしきこのせかい, Subarashiki Kono Sekai?, litt. C'est un monde merveilleux) est un jeu vidéo de type action-RPG développé par Jupiter et édité par l'entreprise japonaise Square Enix, qui avaient déjà collaborées pour développer Kingdom Hearts: Chain of Memories. Il sort sur Nintendo DS en juillet 2007 au Japon, puis en avril 2008 en Amérique du Nord et en Europe[1]. Une version adaptée aux iOS est sortie le 27 août 2012 à l'échelle mondiale, sous le nom de The World Ends with You –Solo Remix–. Une version Android a aussi vu le jour le 25 juin 2014, soit quasiment 2 ans après la version iOS.

The World Ends with You est le tout premier jeu que Square Enix développe pour la Nintendo DS. Il reçoit un très bon accueil de la part des critiques de par l'innovation de son système de jeu qui utilise au maximum les fonctionnalités de la console et de par l'originalité de son scénario et de son univers par rapport aux action-RPG classiques.

Trame[modifier | modifier le code]

Univers[modifier | modifier le code]

La tour Shibuya 109, un lieu récurrent dans le jeu

The World Ends with You se passe de nos jours dans le quartier tokyoïte de Shibuya. Alors que la vie suit son cours normal dans le Realground (RG), les personnes décédées qui ont été choisies évoluent dans un plan parallèle nommé l'Underground (UG). Ces personnes doivent jouer au jeu des Reapers, dont les règles ont été établies par le Composer, afin de gagner le droit à obtenir une seconde chance dans la vie. Le jeu dure une semaine durant laquelle les joueurs doivent remplir une mission, dont les instructions sont envoyées via leurs téléphones portables, par jour dans le temps imparti par le Game Master de la semaine, désigné parmi les Reapers par le Composer et ayant autorité sur tous les Reapers de rang inférieur, sous peine de voir leur existence définitivement effacée. Bien que les joueurs soient invisibles pour les personnes du RG dans rue, ils peuvent interagir avec eux dans les boutiques ; certaines actions commises dans l'UG peuvent avoir des répercussions dans le RG, comme la présence de Noises qui peuvent générer des pensées négatives chez des personnes du RG[2].

Les joueurs disposent tous d'un Player Pin qui leur donne la faculté d'accéder aux pensées des autres personnes ; ils ne peuvent cependant pas scanner les pensées des autres joueurs et des Reapers. Ces derniers ne peuvent pas attaquer directement les joueurs, en dehors du dernier jour où les joueurs doivent affronter le Game Master de la semaine. Ainsi, les Reapers utilisent des entités négatives nommées les Noises, représentées sous la forme d'animaux, pour contrer les joueurs.

Personnages[modifier | modifier le code]

Joueurs et alliés[modifier | modifier le code]

Le jeu met en scène Neku Sakuraba (桜庭 音操, Sakuraba Neku?), un garçon de 15 ans asocial portant constamment un casque sur les oreilles, et fan de musique et des tags de CAT, dont la philosophie est « Fait ce que tu veux, comme tu veux, quand tu veux. »[J 1]. Malgré sa réticence à interagir avec les autres personnes, il doit s'associer avec d'autres joueurs pour survivre dans le jeu des Reapers et apprendre à leur faire confiance[J 2]. Sa première partenaire est Shiki Misaki (美咲 四季, Misaki Shiki?), une fashion-girl de 15 ans s'intéressant beaucoup à la mode et aux vêtements et qui ne se sépare jamais de son chat en peluche Mr. Mew, dont elle se sert comme arme lors des combats ; altruiste et ouverte, elle porte cependant un lourd secret.

Durant la deuxième semaine, Neku participe au jeu en présence de Joshua (ヨシュア, Yoshua?), de son vrai nom Yoshiya Kiryu (桐生 義弥, Kiryū Yoshiya?), un mystérieux garçon de 15 ans très intelligent qui semble en savoir beaucoup plus sur le fonctionnement du jeu et l'UG que n'importe quel autre joueur, engendrant une certaine méfiance chez Neku envers lui[3]. Joshua travaille de concert avec Sanae Hanekoma (羽狛 早苗, Hanekoma Sanae?), un homme qui tient un café dans le nord-est de Shibuya et qui semble être un « gardien » veillant à ce que les règles du jeu soient respectées, aussi bien par les joueurs que les Reapers[J 3] ; il aide régulièrement Neku et ses amis, qui l'appellent plus souvent sous le patronyme de « Mr. H ».

Le troisième partenaire de Neku est Beat (ビイト, Biito?), de son vrai nom Daisukenojo Bito (尾藤 大輔之丞, Bitō Daisukenojō?), qui est en tout point l'exact opposé du personnage principal, en dehors de l'âge. Très têtu et impulsif, il possède cependant un grand cœur et se montre très protecteur envers sa petite sœur Rhyme (ライム, Raimu?), qui est sa partenaire durant la première semaine du jeu. Cette dernière est fan des adages et elle ne perd jamais une occasion de sourire ; son attitude sérieuse lui permet d'aider ses amis à comprendre le fonctionnement du jeu et de freiner les actions impulsives de Beat[3],[J 4].

Reapers[modifier | modifier le code]

Afin d' empêcher les participants au « jeu », de remporter l'épreuve dans le temps imparti, les Restera peuvent les attaquer par le biais des « Noises », des monstres à l'aspect mi animal mi graf(pour certaine parti du corps du type patte,oreille,ect..). Le dernier jour de chaque semaine de jeu, les Reapers sont autorisés à attaquer en personne les joueurs encore en lice. En fonction de leur puissance et de leurs performances aux cours des « jeux » précédents, les Reapers sont organisés en hiérarchie, allant de simples sbires, aux officiers en passant par les soldats[J 5],[4]. Chaque semaine de jeu, l'un est désigné pour être le « Maître du Jeu ». C'est lui qui désigne l'objectif à atteindre au cours de chaque jour de jeu et les autres Reapers se retrouvent sous ses ordres indépendamment de leur grade. Du côté des Reapers de rang soldat, Koki Kariya et Uzuki Yashiro font généralement équipe tout au long du jeu tandis qu'Higashizawa est le Maitre du Jeu de la première semaine. Chez les Reapers de rang officier, Sho Minamoto et Mitsuki Konishi sont respectivement les Maitres du Jeu des semaines 2 et 3, Megumi Kitaniji quant à lui occupe le rang de Conducer, c'est lui qui nomme chaque semaine le Maître du Jeu et il est, après le Composer qui dirige tout l'Underground, le plus puissant des Reapers.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'histoire commence avec le réveil de Neku au beau milieu d'un carrefour de Shibuya, devant la tour 104, où il se retrouve en possession d'un mystérieux pin noir sur lequel est gravé une tête de mort lui donnant la faculté de scanner les pensées des gens. Peu de temps après, il reçoit un message sur son téléphone portable envoyé par les Reapers lui donnant pour mission de rejoindre la tour 104 dans un délai de 60 minutes, sous peine d'être effacé. Un chronomètre s'affiche alors sur sa main droite, lui indiquant le temps restant. Dans l'impossibilité d'effacer le chronomètre et le message de son téléphone, Neku est subitement attaqué par de mystérieuses grenouilles et s'aperçoit que nul ne lui vient en aide ou même ne prête attention à lui et aux grenouilles qui l'agressent. Il se voit dès lors obligé de fuir vers la statue de Hachikō où il rencontre une jeune fille du nom de Shiki qui le contraint à former un pacte avec elle afin de vaincre les grenouilles à l'aide de pins. Après le combat, Shiki apprend à Neku qu'il a la possibilité d'utiliser les pins lors des combats pour vaincre les monstres nommées Noises, dont faisaient partie les grenouilles.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Général[modifier | modifier le code]

Pin's[modifier | modifier le code]

Les pin's sont des objets que seul Neku peut utiliser. Ils lui servent à attaquer, et sont disponibles dans les différents magasins du jeu, ainsi qu'en butin après avoir vaincu certains ennemis. Au début, on peut en avoir seulement 2 dans son Deck de pins, puis, jusqu'à 6 au total. Après chaque bataille, Neku acquière des Pins Points (PP) qui varient selon le temps, le nombre de Noises affrontées, les dégâts infligés ainsi que les dégâts subis.

Chaque pin's est nivelé. Tous les pins appartiennent à une marque ainsi qu'un rang pour évaluer leur valeur et leur puissance qui va de D à Angel. Il existe 304 pins de combat, auxquels s'ajoutent certains pins comme les Keypin (utilisés pour franchir des barrières) ou le Player Pin. Ils sont utilisés en combat par Neku pour arriver à bout des Noises et des Shinigamis. Certains badges s'activent suite à des commandes spéciales effectuées avec le stylet, certains sont passifs.

Il existe de nombreux types d'attaques tel que « Shockwave » ou bien « Surrounding » et bien d'autres encore.

Chaque pin's s'active d'une manière différente : « Slash Neku », « Blow into the microphone », etc...

Neku possède aussi un badge noir hors des combats, un Player Pin, qui lui permet de lire dans les pensées des gens. Utile pour trouver des indices afin de résoudre les missions, il permet aussi de voir les Noises et de les sélectionner pour combattre.

Équipements[modifier | modifier le code]

Les vêtements et accessoires sont des objets d'équipement que peuvent utiliser chacun des personnages afin d'améliorer certaines de leurs caractéristiques (puissance d'attaque, points de vie, etc.). Tout comme les pin's, les vêtements sont classés en fonction de la marque à laquelle ils appartiennent. Chaque personnage peut équiper au maximum quatre de ces objets, avec comme restriction de ne pas excéder un seul objet par emplacement où il se porte - on ne peut pas équiper deux chapeaux, ou deux paires de chaussures par exemple.

Consommables[modifier | modifier le code]

Chaque personnage dispose d'une jauge d'appétit, composée de 24 segments que l'on remplit à l'aide de nourriture ou autres médicaments. Le bonus apporté par un consommable est effectif une fois que celui-ci a été digéré, après un certain nombre de combats (chaque combat permettant de digérer un « segment »). Un segment digéré n'est pas pour autant libéré, il faut attendre le lendemain (basé sur l'horloge de la console) pour que les segments digérés soient à nouveau libre pour recevoir un nouveau consommable.

Combats[modifier | modifier le code]

Le système de combat du jeu est appelé Stride Cross Battle System. Les combats se déroulent simultanément sur les deux écrans de la DS. Neku se trouvant sur l'écran tactile, tandis que son partenaire se trouve sur l'écran supérieur. Chaque écran représente une « zone » d'une même aire de combat, les ennemis sont présents simultanément dans les deux zones. Neku et son partenaire sont « synchronisés », c'est-à-dire qu'ils partagent la même barre de vie et que donc même si un des deux combattants ne prend aucun dégâts, son partenaire peut être vaincu et le combat est perdu. Au cours du combat, une aura verte passe de l'un à l'autre des personnages, celui qui est affecté voit ses dégâts infligés aux ennemis augmentés. Les déplacements du halo vert sont déterminés par la caractéristique « sync ratio » des personnages, l'aura reste davantage avec le personnage dont cette caractéristique est la plus élevée. L'équipement de Neku et de ses partenaires peut influer sur la vitesse de déplacement du halo.

Le joueur contrôle Neku sur l'écran tactile en le faisant « glisser » pour le déplacer, où en effectuant des actions pour déclencher les pin's et donc attaquer les ennemis (par exemple tapoter l'écran, souffler dans le micro, ou encercler une zone sur l'écran). Certains autres pin's (comme ceux de soin) nécessitent juste d'être touchés dans le « deck » pour être activés. Chaque pin's peut être utilisé un certain nombre de fois avant d'avoir besoin de se recharger, ce qui le rend inutilisable pendant cette durée. D'autres pin's ne se rechargent pas et n'ont donc qu'un nombre limité d'utilisations au cours d'un même combat (ou d'une chaine)[5].

Le partenaire de Neku est contrôlé à l'aide des boutons de la console (A, B, X, Y) ainsi que la croix directionnelle. Il est possible de laisser l'ordinateur contrôler le partenaire automatiquement quand le joueur ne touche pas à ses commandes. Chacun des partenaires de Neku se bat suivant la mécanique d'un jeu de cartes différents, par exemple les actions de Shiki sont déclenchées en faisant correspondre un jeu de cartes de Zener face caché à un modèle indiqué en haut de l'écran. À chaque action réussie, le partenaire gagne une étoile. Une fois que suffisamment d'étoiles ont été collectées, le joueur peut déclencher une attaque « Fusion » en activant l' Harmonizer Pin présent sur l'écran tactile[5].

Version Solo Remix[modifier | modifier le code]

Adaptée aux systèmes iOS, la version Solo Remix reprend une bonne partie du système de jeu d'origine, mais voit le système de combat complètement modifié pour être adapté à un seul écran. Dans le système de combat de Solo Remix, Neku et son partenaire combattent désormais ensembles dans la même zone. Pour accéder à la forme de fusion, le joueur doit remplir au maximum le taux de synchronisation d'attaque entre les deux personnages, puis taper sur le pin qui s'affiche au niveau de ce taux ; le joueur a la possibilité de multiplier la puissance de la forme de fusion en réussissant un mini-jeu utilisant différentes formes de cartes. Les cartes ESP sont utilisables lors des fusions entre Neku et Shiki où sont présentées brièvement six cartes au joueur, dont trois identiques, qui se retournent ensuite ; le but est de retrouver les trois cartes identiques, plus le joueur trouvera ces cartes de manière exacte et plus les dommages engendrés par la forme fusion seront importants. Les cartes Mantic, représentant des chiffres, sont utilisables lors des fusions entre Neku et Joshua, le but est de taper sur les cartes dans l'ordre le plus rapidement possible tout en évitant la carte dont le nombre est écrit à l'envers. Les cartes Kinesis sont utilisées durant les fusions entre Neku et Beat, l'objectif est de supprimer un certain nombre de cartes jusqu'à mettre en contact deux cartes identiques qui disparaîtront[6].

Développement[modifier | modifier le code]

Genèse[modifier | modifier le code]

Le développement de The World Ends with You débute en 2004, peu après la fin du développement de Kingdom Hearts: Chain of Memories et pendant le développement de Kingdom Hearts 2. La mise en place du projet se fait par des échanges d'idées entre Tatsuya Kando (réalisateur), Tomohiro Hasegawa (coréalisateur) et Takeshi Arakawa (directeur de la planification)[7].

Création d'un nouveau système de jeu[modifier | modifier le code]

The World Ends with You est le tout premier jeu que Square Enix destine à la Nintendo DS. Pour faire face aux spécificités de la console et à ses capacités, que les développeurs du jeu estiment illimitées, les équipes de The World Ends with You choisissent de créer un nouveau concept de système de jeu et de développer le jeu avec des graphismes en 2D.

Les développeurs du jeu mirent également en place un système de difficulté de combat directement contrôlé par le joueur (le joueur décide du moment et du nombre d'ennemis qu'il souhaite combattre), afin d'éviter la formule standard des combats dans les jeux RPG qui peut conduire à une certaine monotonie et entretenir un certain stress chez le joueur. Ce système permet ainsi à tous les joueurs de compétences inégales d'apprécier le jeu de la même manière, en contrôlant et en évaluant les risques et avantages liés aux combats qu'ils engagent selon la difficulté qu'ils choisissent[7].

Audio[modifier | modifier le code]

Bande-son[modifier | modifier le code]

À la demande des concepteurs du jeu, Takeharu Ishimoto a composé une bande-son qui reflète les différents genres musicaux que l'on peut écouter en se promenant dans les rues de Shibuya[8]. Les paroles ont été rédigées par Sawa (en), Makiko Noda et Wakako. Les morceaux ont été interprétés par Hirosato Noda au synthétiseur, Takeharu Ishimoto à la guitare, Keiji Kawamori à la guitare basse, Miki Hiroshi à la batterie et Satoko Amikura, Hanaeryca, Londel Hicks, Andy Kinlay, Leah, Mai Matsuda, Makiko Nod, Nulie Nurly, Sawa, Cameron Strother, Ayuko Tanka et Wakako aux voix. Une première version de la bande-son originale sort le 22 août 2007, au Japon, sous le nom de Subarashiki Kono Sekai Original Soundtrack et est vendue via CDJapan[9] ; une seconde version américaine, en vente via iTunes, sort le 18 avril 2008 sous le nom de The World Ends With You Original Soundtrack, différent de la précédente avec le rajout d'un morceau bonus de 3:31 nommé Twister – Gang Mix[10].

Un autre album sort le 30 juillet 2008 sous le nom de すばらしきこのせかい + The World Ends with You (Subarashiki Kono Sekai + The World Ends with You?), contenant des pistes du jeu sur DS, des versions remastérisées de certains morceaux et les quatre morceaux uniques créés pour la version internationale du jeu[11].

En 2012, trois titres du jeu, Twister, Calling et Someday sont remastérisés pour être intégrés au jeu Kingdom Hearts 3D: Dream Drop Distance[12]. Une nouvelle version de la bande sonore sort le 10 octobre 2012 sous le nom de The World Ends with You – Crossover, incluant des pistes du jeu original sur DS, les versions adaptées à Kingdom Hearts 3D: Dream Drop Distance et les nouvelles versions créées pour la sortie du jeu sous iOS[13].

Du fait des limitations des cartes de jeu DS, les concepteurs n'avaient pas prévus à la base d'inclure des pistes avec des voix. Cependant, l'implantation du streamer de son Kyūseishu, développé par CRI Middleware (en) et qui avait déjà été utilisé pour compresser des voix (son utilisation pour compresser de la musique est alors une première), a permis d'inclure une bande-son entièrement numérique. Pour cela, il a fallu supprimer les films pré-rendus pour les remplacer par séquences d'animations en flash, afin de libérer de l'espace sur la cartouche pour y inclure la trentaine de pistes ; de fait, un quart de la mémoire morte du jeu est constituée de données de musique compressée[14].

Doublage[modifier | modifier le code]

The World Ends with You n'existe qu'en deux versions linguistiques : une version japonaise et une version anglaise. Il met en vedette quelques doubleurs célèbres comme Kōki Uchiyama dans la version japonaise qui est également connu pour faire la voix des personnages de Roxas et Ventus dans la série de jeux Kingdom Hearts ou encore Heather Hogan dans la version américaine qui double de nombreuses voix dans les jeux vidéo et les séries télévisées[15].

Distribution des voix[15]
Personnage Drapeau du Japon Voix japonaise Drapeau des États-Unis Voix américaine
Neku Sakuraba Kōki Uchiyama Jesse David Corti
Shiki Misaki Anna Hachimine Heather Hogan
Yoshiya « Joshua » Kiryu Ryohei Kimura Aaron Spann
Daisukenojo « Beat » Bito Subaru Kimura Crawford Wilson
Rhyme Hitomi Nabatame Kate Higgins
Sanae Hanekoma Kanji Furutachi Bart Flynn
Megumi Kitaniji Hiroshi Shirokuma Shane Johnson
Mitsuki Konishi Hitomi Nabatame Lara Cody
Sho Minamimoto Takayuki Fujimoto Andy Hirsch
Uzuki Yashiro Satomi Arai Kate Higgins
Koki Kariya Anri Katsu Andrew Kishino
Yodai Higashizawa Kenji Takahashi Travis Willingham

Accueil[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes reçues

Presse papier
Média DS iOS
Edge (GB) 8/10[16]
Famitsu (JP) 35/40[17]
Official Nintendo Magazine (GB) 88 %[18]
Presse numérique
Média DS iOS
1UP.com (US) A-[19]
Allgame (US) 4/5[20]
Gamekult (FR) 7/10[21]
GameSpot (US) 9/10[22]
IGN (US) 9/10[5]
Jeuxvideo.com (FR) 15/20[23]
Agrégateurs de notes
Média DS iOS
GameRankings 87,99 %[24]
Metacritic 89/100[25] 95/100[26]

The World Ends with You reçoit des critiques très positives avec des notes relativement élevées de la part des médias vidéoludiques. Il est classé comme étant le 28e meilleur jeu de l'année 2007 par le magazine japonais Famitsu[17]. Le site GameRankings lui attribue une note de 87,99 %, basée sur l'avis de 64 personnes, le classant au rang de 11e meilleur jeu sur Nintendo DS ; la communauté lui a également accordé le rang de 2e meilleur jeu sur DS et de 40e meilleur jeu de l'année 2008[24]. Il est également nommé meilleur jeu sur DS de l'année 2008 par le site web IGN et a été en tête du classement du site pour la meilleure histoire et pour être le meilleur RPG ; il a également été nominé pour la meilleure conception artistique et la meilleure bande-son[27].

Le système de combat reçoit des critiques relativement bonnes quant à son originalité, sa dynamique et la souplesse de la difficulté, mais toutes soulignent une prise en main initiale qui peut être déconcertante, du fait de l'utilisation des deux écrans de la console et des deux types de commandes, ainsi que de celle des badges, mais qui peut vite devenir gérable et agréable après quelques séries de combats[16],[18],[21],[23]. L'originalité de l'univers et du scénario du jeu par rapport aux action-RPG classiques ont été unanimement appréciés par les critiques[5], mais certaines, comme 1UP.com ou Jeuxvideo.com, signalent que cette originalité couplée au style urbain et fashion peuvent rebuter un certain nombre de joueurs et le destinent à un public principalement adolescent[19],[23].

Le jeu rencontre un bon succès au Japon avec 117 799 unités écoulées durant la semaine qui ensuit sa sortie[28]. Au niveau mondial, le jeu remporte également un assez bon succès avec un total de plus de 680 000 unités vendues au 18 mai 2013, dont plus de 420 000 en Amérique du Nord, 10 000 en Europe et 210 000 au Japon[29],[30], dépassant ainsi les espérances de ses créateurs[27]. Il est ainsi le 198e jeu sur Nintendo DS le plus vendu au monde[31].

Adaptations[modifier | modifier le code]

The World Ends with You a été adapté en manga par le mangaka Shiro Amano, connu pour avoir également adapté en mangas plusieurs opus de la série de jeux Kingdom Hearts. L'adaptation du jeu comporte deux chapitres qui totalisent 32 pages et résument très brièvement les événements de la première semaine[32].

Les personnages principaux du jeu (Neku, Shiki, Joshua, Beat et Rhyme) sont également présents dans un autre jeu de Square Enix, sorti en 2012 et développé sur la Nintendo 3DS, Kingdom Hearts 3D: Dream Drop Distance. Dans ce jeu, les cinq joueurs ont été arrachés à leur monde d'origine pour se retrouver dans une copie du monde de la Ville de Traverse[J 6], subdivisée en deux plans qui ne peuvent pas interagir entre eux et au sein desquels les personnages ont été séparés[J 7] ; seul Joshua a la capacité d'évoluer d'un plan à un autre à partir des rêves de Rhyme[J 8]. Ces personnages ne sont pas jouables, mais ils rencontrent les deux héros du jeu : Sora et Riku.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Citations du jeu[modifier | modifier le code]

  1. Neku à Joshua : « CAT's all about enjoying every moment, with all you've got. Do what you want, how you want, when you want. »
    The World Ends With You, Square Enix, Nintendo DS, 2008.
  2. Mr. H à Neku et Shiki : « There's only one way to stay alive in this Shibuya. Trust your partner ! »
    The World Ends With You, Square Enix, Nintendo DS, 2008.
  3. Mr. H à Neku et Shiki : « Think of me as a sort of… gardian. I watch the Game, to make sure shady types don't start bendin' the rules. »
    The World Ends With You, Square Enix, Nintendo DS, 2008.
  4. Rhyme à Beat alors qu'il s'apprête à attaquer Neku et Shiki qu'il prend pour des Reapers : « Beat ! Stop it ! They're not Reapers. They're players just like us. [...] See ? They've got Player Pins. »
    The World Ends With You, Square Enix, Nintendo DS, 2008.
  5. Rapport secret numéro 7: « As Reapers execute the Game, they undergo a process of evolution, from grunts to officers to the Composer. »The World Ends With You, Square Enix, Nintendo DS, 2008.
  6. Joshua à Sora et Riku : « I gathered up the very last remnants of their dream and looked for a place to give them refuge. It was then this world appeared […] and Rhyme's dreams allowed us to reach it. »
    Kingdom Hearts 3D: Dream Drop Distance, Square Enix, Nintendo 3DS, 2012.
  7. – Joshua : He's right inside this projection, in another imagining of this world.
    – Sora : You mean… another Traverse Town ?
    Kingdom Hearts 3D: Dream Drop Distance, Square Enix, Nintendo 3DS, 2012.
  8. Joshua à Sora : « I'm hanging on to her dream for her. They're my portal. »
    Kingdom Hearts 3D: Dream Drop Distance, Square Enix, Nintendo 3DS, 2012.

Autres références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « The World Ends with You release summary », sur GameSpot
  2. (en) Neal Chandran, « The World Ends With You », sur http://www.rpgfan.com/,‎ 6 mai 2008 (consulté le 27 mai 2013).
  3. a et b (en) Square Enix, « Characters », sur http://www.square-enix.co.jp/subarashiki-solo-remix/en/,‎ 2012 (consulté le 18 avril 2013).
  4. « Personnages de The World Ends With You », sur http://www.square-enix.co.jp (consulté le 15 février 2014)
  5. a, b, c et d (en) Bozon, « The World Ends With You Review », sur http://uk.ign.com/,‎ 16 avril 2008 (consulté le 11 mai 2013).
  6. (en) Square Enix, « What's new », sur http://www.square-enix.co.jp/subarashiki-solo-remix/en/index.html,‎ 2012 (consulté le 22 avril 2013).
  7. a et b (en) Takeshi Arakawa, Tomohiro Hasegawa & Tatsuya Kando, « Postmortem: Square Enix's The World Ends With You », sur http://www.gamasutra.com/,‎ 30 avril 2009 (consulté le 22 avril 2013), p. 1.
  8. (en) Mark Bozon, « The World Ends With You Interview », sur http://www.ign.com/, IGN.com,‎ 22 janvier 2009 (consulté le 27 avril 2013), p. 2.
  9. (en) Don, Andrew, « Subarashiki Kono Sekai Original Soundtrack (Japan) », sur http://www.squareenixmusic.com/,‎ 2007 (consulté le 19 avril 2013)
  10. (en) Don, « The World Ends With You Original Soundtrack (US) », sur http://www.squareenixmusic.com/,‎ 2008 (consulté le 19 avril 2013)
  11. (ja) Square Enix, « すばらしきこのせかい + The World Ends with You », sur http://www.square-enix.co.jp/,‎ 2008 (consulté le 27 avril 2013)
  12. (en) Richard Eisenbeis, « Jamming to The World Ends With You Remixes in Kingdom Hearts 3D », sur http://kotaku.com/,‎ 10 avril 2012 (consulté le 23 avril 2013).
  13. (ja) Square Enix, « すばらしきこのせかい-Crossover- », sur http://www.square-enix.co.jp (consulté le 24 avril 2013).
  14. (en) Takeshi Arakawa, Tomohiro Hasegawa et Tatsuya Kando, « Postmortem: Square Enix's The World Ends With You », sur http://www.gamasutra.com/, Gamasutra,‎ 30 avril 2009 (consulté le 27 avril 2013), p. 2.
  15. a et b (en) Internet Movie Database, « Full cast and crew for Subarashiki kono sekai », sur http://www.imdb.com/ (consulté le 22 avril 2013).
  16. a et b (en) Edge Staff, « EDGE REVIEW: The World Ends With You », sur http://www.edge-online.com/,‎ 22 avril 2008 (consulté le 11 mai 2013).
  17. a et b (en) « 2007's Famitsu Scores Archives », sur http://web.archive.org/ (consulté le 11 mai 2013).
  18. a et b (en) Chris Scullion, « The World Ends With You Review », sur http://www.officialnintendomagazine.co.uk/,‎ 17 avril 2008 (consulté le 11 mai 2013).
  19. a et b (en) Jeremy Parish, « The World Ends With You Review », sur http://www.1up.com/,‎ 17 avril 2008 (consulté le 11 mai 2013).
  20. (en) « The World Ends With You », sur http://www.allgame.com/,‎ 2008 (consulté le 11 mai 2013).
  21. a et b boulapoire, « Test : The World Ends with You », sur http://www.gamekult.com/,‎ 22 avril 2008 (consulté le 11 mai 2013).
  22. (en) Randolph Ramsay, « The World Ends With You Review », sur http://www.gamespot.com/,‎ 22 avril 2008 (consulté le 11 mai 2013).
  23. a, b et c Logan, « The World Ends With You », sur http://www.jeuxvideo.com/,‎ 16 avril 2008 (consulté le 11 mai 2013).
  24. a et b (en) « The World Ends with You », sur http://www.gamerankings.com/,‎ 21 avril 2008 (consulté le 11 mai 2013).
  25. (en) « The World Ends with You », sur http://www.metacritic.com/,‎ 21 avril 2008 (consulté le 11 mai 2013).
  26. (en) « The World Ends with You: Solo Remix for iPad for iPhone/iPad Reviews », sur http://www.metacritic.com/,‎ 27 août 2012 (consulté le 11 mai 2013).
  27. a et b (en) Mark Bozon, « The World Ends With You Interview », sur http://www.ign.com/, IGN.com,‎ 22 janvier 2009 (consulté le 27 avril 2013), p. 1.
  28. (en) « The World Ends With You (Japan units) », sur http://www.vgchartz.com/,‎ 18 mai 2013 (consulté le 29 mai 2013).
  29. (en) « The World Ends With You », sur http://www.vgchartz.com/,‎ 18 mai 2013 (consulté le 29 mai 2013).
  30. Les données de ventes d'unités pour l'Europe sont incomplètes et ne couvrent que les années 2011, 2012 et 2013, tandis que celles pour le Japon ne couvrent que les années 2007 et 2008.
  31. (en) « Nintendo DS », sur http://www.vgchartz.com/,‎ 18 mai 2013 (consulté le 29 mai 2013).
  32. (en) « Subarashiki Kono Sekai Manga », sur http://www.mangapark.com/,‎ 7 avril 2013 (consulté le 22 avril 2013).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]