The Village Gate

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

The Village Gate

Description de cette image, également commentée ci-après

L'enseigne du Village Gate est toujours en place à l'angle de Thompson St. et Bleecker St., janvier 2006

Type Concerts de jazz, théâtre, comédies musicales
Lieu New York Drapeau des États-Unis États-Unis
Coordonnées 40° 34′ 38″ Nord 74° 00′ 20″ Ouest / 40.57732, -74.00569 ()
Architecte(s) Ernest Flagg
Inauguration 1958
Fermeture 1993
Nb. de salles 2
Anciens noms Mill's House N°1
Direction Art D'Lugoff

The Village Gate était une salle de concerts et un théâtre à l'angle de Thompson Street et de Bleecker Street dans le quartier de Greenwich Village à New York.

C'est l'impresario de jazz Art D'Lugoff (en) qui a ouvert ce club en 1958, au rez-de-chaussée et au sous-sol du 158, Bleecker Street. Ce grand bâtiment École de Chicago construit par l'architecte Ernest Flagg (en) était connu à l'époque sous le nom de Mills House no 1, et servait d'asile de nuit pour des gens de passage.

La salle de concert occupait le rez-de-chaussée (Top Of The Gate), et le théâtre se situait au sous-sol (The Village Gate Theater).

Durant ses 38 années d'existence, le Village Gate a vu se produire des musiciens célèbres tels que John Coltrane, Coleman Hawkins, Billie Holiday, Duke Ellington, Dizzy Gillespie, Bill Evans, Vasant Rai (en), Nina Simone, Herbie Mann, et Aretha Franklin qui fit là son premier concert. L'avant-première de la comédie musicale Jacques Brel Is Alive and Well and Living in Paris y a été présentée en 1968.

Histoire[modifier | modifier le code]

Pendant les années 1960, l'animateur de radio et amateur de latin jazz Symphony Sid (en) organise un concert hebdomadaire au Village Gate, les Monday Nights at The Gate, mettant en vedette les meilleures formations du moment de la scène new-yorkaise latin jazz. Alors que la salsa commence à devenir de plus en plus populaire, le label Alegre Records (en) décide d'en produire plusieurs concerts au Village Gate, dont beaucoup donnèrent lieu à des enregistrements.

En 1977, le percussionniste Roger Dawson (en) inaugure une série de concerts hebdomadaires qui permettaient aux groupes latins d'inviter des solistes de jazz, les Salsa Meets Jazz : Sonny Stitt et Eddie Palmieri, Dexter Gordon et Machito, Dizzy Gillespie et Tito Puente, James Moody, Wynton Marsalis, Bobby Hutcherson, David ''Fathead'' Newman, Slide Hampton, Pharaoh Sanders. Ces rencontres sans répétitions produisirent des évènements parfois légendaires.

Au mois de mai 1970, le club organise un concert de soutien à l'écrivain Timothy Leary avec la participation de Jimi Hendrix, Jim Morrison, et Allen Ginsberg.

De 1971 à 1973, la comédie musicale National Lampoon's Lemmings, une parodie de Woodstock, obtient un grand succès au Village Gate Theater, et lance la carrière des acteurs John Belushi, Christopher Guest et Chevy Chase. De 1981 à 1991, la troupe de théâtre d'improvisation Noo Yawk Tawk (en) s'y produit en résidence. Le théâtre continue son activité dans le sous-sol jusqu'à l'automne 1977.

Le Village Gate ferme définitivement ses portes en 1993. Le rez-de-chaussée est maintenant occupé par une pharmacie de la chaîne CVS. Le sous-sol a rouvert au printemps 2008 comme salle de spectacle polyvalente, avec un bar à spectacles « Le Poisson Rouge ».

Le nom du Village Gate a été ré-utilisé en 1996 au 240 West 52d Street, où Art D'Lugoff trouva un emplacement pour le spectacle musical A Brief History of White Music dont il était le producteur. La pièce fût jouée jusqu'en 1997. En 1998, l'emplacement est repris brièvement par le nightclub Max's Kansas City.

Principales productions musicales[modifier | modifier le code]

Au Top Of The Gate :

  • 1991 : Love Lemmings
  • 1990 : Yesterdays: An Evening with Billie Holliday
  • 1998 : Noo Yawk Tawk
  • 1986 : Beehive
  • 1983 : A... My Name Is Alice
  • 1983 : Rap Master Ronnie
  • 1976 : Lovesong
  • 1975 : Tommy Tune Atop The Gate
  • 1974 : The Charles Pierce Show

Au Village Gate Theater :

  • 1992 : Jacques Brel Is Alive and Well and Living in Paris
  • 1991 : The Real Live Brady Bunch and the Real Live Game Show
  • 1990 : Further Mo'
  • 1989 : Sid Caesar & Company: The Legendary Genius of Comedy
  • 1987 : Sing Hallelujah!
  • 1986 : National Lampoon's Class of '86
  • 1986 : El Grande de Coca-Cola
  • 1985 : Lies & Legends: The Musical Stories of Harry Chapin
  • 1984 : Shades of Harlem
  • 1984 : Orwell That Ends Well
  • 1979 : One Mo' Time
  • 1979 : Sterling Silver
  • 1977 : Nightsong
  • 1976 : 2 by 5
  • 1974 : Let My People Come
  • 1973 : National Lampoon's Lemmings
  • 1972 : A Quarter for the Ladies' Room
  • 1969 : Salvation
  • 1968 : Jacques Brel is Alive and Well and Living in Paris
  • 1967 : MacBird

Principaux enregistrements[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « The Village Gate » (voir la liste des auteurs)

Voir aussi[modifier | modifier le code]