The Underwater Menace

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
The Underwater Menace
Épisode de Doctor Who
Doctor Who logo 1963-1967.jpg
Le logo de la série (période 1963-1967)

Titre original The Underwater Menace
Numéro d'épisode Saison 4 (1re série)
Épisode 5 (ou 32)
Code de production GG
Réalisation Julia Smith
Scénario Geoffrey Orme
Production Innes Lloyd
Durée 4 x 25 minutes
Diffusion 14 janvier 1967 au 4 février 1967 sur BBC One
Personnages Docteur :
2e (Patrick Troughton)
Compagnons :
Polly
Ben Jackson
Jamie McCrimmon
Chronologie
Précédent The Highlanders The Moonbase Suivant
Liste des épisodes

The Underwater Menace (La Menace Sous-marine) est le trente-deuxième épisode de la première série de la série télévisée britannique de science-fiction Doctor Who, diffusée pour la première fois en quatre parties hebdomadaires du 14 janvier au 4 février 1967. Considéré comme l'un des épisodes les plus ridicules de la série, seule la moitié de ses enregistrements a été retrouvée.

Résumé[modifier | modifier le code]

Le Tardis arrive sur une île volcanique et ses passagers se retrouvent capturés et emmenés dans les profondeurs de la Terre par un peuple se présentant comme les Atlantes. Un savant fou, le professeur Zaroff, les a convaincu qu'il pourrait faire sortir Atlantis des profondeurs de l'océan, mais son vrai plan est de drainer l'océan dans le centre de la Terre, amenant à la destruction du monde.

Casting[modifier | modifier le code]

Synopsis[modifier | modifier le code]

Jamie McCrimmon, le jeune musicien écossais récupéré en 1746, arrive pour la première fois dans le vaisseau du Docteur. Il a un peu de mal à se faire au principe de voyage dans le temps, notamment quand Ben et Polly lui apprennent que le Docteur a du mal à stabiliser les destinations. Alors que l'équipage fait ses vœux quant au lieu d'atterrissage, il semblerait qu'ils aient atterri sur une étrange île volcanique.

Partis l'explorer, ils se font capturer les uns après les autres et sont conduits dans un sas qui les emmène dans les profondeurs de la Terre. Là, ils sont en présence d'atlantes qui souhaitent les sacrifier au nom de leur dieu, Amdo. Avant la sentence, le Docteur demande à transmettre un petit message au scientifique des lieux, Zaroff, dans lequel il dit avoir un secret vital.

Zaroff intervient pour qu'ils ne soient pas condamnés à mort. Les atlantes envoient Ben et Jamie à la mine où ils retrouvent d'autres naufragés employés comme esclaves des mines, pendant que Damon, l'un des scientifiques atlantes, projette de convertir Polly en femme-poisson afin qu'elle serve parmi les esclaves chargés de ramener les planctons nécessaires à l'alimentation de la colonie.

Alors qu'il s'entretient avec Zaroff, le Docteur en profite pour couper le courant, empêchant la conversion de Polly, permettant sa fuite et sa rencontre avec une atlante, Ara, qui lui offre protection. Zaroff avoue au Docteur que sous couvert d'aider les atlantes à faire remonter leur île à la surface de la Terre, son but est de drainer l'eau de l'océan vers le noyau interne afin de détruire le monde. Refusant d'aider Zaroff, le Docteur prévient Ramo, un prêtre, de ce qui se trame. Ce dernier le croit, mais ils sont attrapés par des sbires de Zaroff. Ils sont mis au sacrifice, mais sauvés in extremis par Ben, Polly, et Jamie, cachés dans la statue du temple et s'étant fait passer pour le dieu Amdo.

Lorsque Lolem, le chef du culte, rapporte que la statue d'Amdo a avalé l'offrande, Zaroff le traite d'imbécile, un acte de profanation qui sème le doute dans l'esprit du roi Thous. En sécurité, le Docteur, ses compagnons ainsi que Sean et Jacko, deux mineurs Irlandais en fuite, mettent au point un plan pour kidnapper Zaroff et mettre un terme à la destruction du monde. Ainsi, Sean et Jacko sont envoyés auprès des hommes et femmes-poissons pour qu'ils cessent de produire de la nourriture, ce qui donne lieu à une scène où les hommes-poissons se baladent sous la mer. Le Docteur, déguisé en un bohémien vendeur de tapis au marché atlante, réussit à éloigner Zaroff de ses gardes et le kidnappe.

Ramené dans la salle secrète, Zaroff simule une crise cardiaque avant de poignarder Ramo avec un trident et de s'enfuir. Il regagne la cour, où le roi Thous, confronté à la crise alimentaire (le plancton ne se conservant pas, leur peuple n'a aucun stock pour faire face à une famine) et ayant perdu foi en Zaroff, l'accuse d'être un imposteur. Celui-ci utilise ses gardes pour évincer Thous et commencer le lancement du drainage de l'océan dans un élan de délire mégalomaniaque.

Le Docteur retrouve Thous blessé dans la salle du trône et le ramène dans leur salle secrète. Ils projettent de détruire le laboratoire de Zaroff en l'engloutissant sous l'eau. Alors que Jacko et Sean préviennent la population des parties basses d'Atlantis, Ben et le Docteur sabotent les valves de sécurité pour que l'eau s'infiltre. L'eau monte progressivement, Jamie et Polly arrivent à nager vers la sécurité tandis que le Docteur tente de retrouver Zaroff pour le raisonner. Celui-ci, abandonné par son équipe et devenu complètement fou, refuse de quitter son laboratoire. Afin de l'empêcher d'accéder à la machine enclenchant la détonation, Ben est obligé de l'enfermer derrière une grille et il s'y noiera peu de temps après le départ du Docteur et de Ben.

Ils réussissent à revenir à la surface et retrouvent Jamie et Polly, tandis que de leur côté, les atlantes survivant décident d'abandonner le culte d'Amdo. Le TARDIS repart sous les yeux incrédules de Sean et Jacko. Alors que le Docteur tente de prouver qu'il peut contrôler le TARDIS en partant sur Mars, une force extérieure commence à perturber le vaisseau et tous se cramponnent à la console de bord.

Continuité[modifier | modifier le code]

  • L'épisode recommence immédiatement après la fin de l'épisode précédant avec l'entrée de Jamie sur le TARDIS. De plus en atterrissant sur l'île, Polly croit être retournée dans les Cornwall.
  • Le message que le Docteur transmet à Zaroff est signé "Dr W."
  • Au début de l'épisode, Ben croise les doigts pour ne pas recroiser la route des Daleks.
  • On trouvera d'autres explications à la submersion d'Atlantis dans les épisodes « The Dæmons » et « The Time Monster »[1].
  • Comme les épisodes, « The Power of the Daleks » et « The Highlanders » sont tous les deux considérés comme perdus, la deuxième partie de cette série devient le tout premier enregistrement complet montrant Patrick Troughton sous les traits du Docteur et Frazer Hines dans le rôle de Jamie McCrimmon.
  • La ligne de dialogue scandée par le professeur Zaroff à la fin de l'épisode est réutilisé par Davros à la fin de l'épisode « La fin du voyage »
  • Cet épisode marque la dernière apparition du chapeau haut-de-forme de vagabond porté par le Second Docteur.

Références extérieures[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Scénarisation[modifier | modifier le code]

Il s'agit du seul épisode de la série écrit par le scénariste Geoffrey Orme, alors auteur pour des séries comme Chapeau melon et bottes de cuir ou Ivanhoé. Celui-ci avait soumis début 1966, un projet d'épisode nommé "The Evil Eye" mais il avait été finalement abandonné par le story-éditor (sorte de "responsable des scripts" de la série) Gerry Davis mais les deux hommes étaient restés en contact et l'engagea le 16 août 1966 pour écrire un épisode nommé temporairement "Under the Sea" (sous la mer) et prévu pour suivre directement « The Power of the Daleks » dans son introduction du second Docteur.

L'écriture du scénario connu de nombreux rebondissement, notamment lorsque Davis pressentant qu'ils n'auraient pas le budget nécessaire pour le produire, le décala de deux épisodes pour qu'il se retrouve après The Highlanders et un épisode de Williams Emms provisoirement nommé "The Imps." Puis, Emms tombant malade, le scénario de "The Underwater Menace" fut demandé à être fini au plus vite. Fin novembre avec l'incursion de Frazer Hines dans le casting de la série, le scénario (devenu "The Fish People" (les hommes-poissons) puis "Atlanta" fut modifié une nouvelle fois pour inclure le personnage de Jamie McCrimmon dans la série. Davis contribua à la réécriture et différentes idées passèrent à la trappe : Le rôle d'Ara était bien plus important, Zaroff était aidé par une assistante du nom de Steen et la folie de Zaroff était expliquée par la perte de sa femme et de sa fille dans un accident de voiture.

Les difficultés provoqués par cet épisode en termes de délai, poussa Gerry Davis à ne plus réengager Orme. C'est aussi à la même époque qu'avec le producteur Innes Lloyd, Davis commence à s'apercevoir que les personnages de Ben et de Polly n'apportent pas grand chose à la série et ne fonctionnent pas très bien.

Casting[modifier | modifier le code]

Tournage[modifier | modifier le code]

À l'origine cet épisode devait être tourné par Hugh David qui trouvait le scénario assez "ambitieux" mais le décalage du scénario l'obligea à devoir tourner « The Highlanders » La réalisation fut donc confiée à Julia Smith, déjà en charge de l'épisode « The Smugglers » et dont c'est le dernier épisode qu'elle réalisera avant de partir sur le soap-opéra EastEnders.

Le tournage de cet épisode (qui acquis enfin son titre définitif de "The Underwater Menace") commença par quelques images de l'ile volcanique, filmées le 12 décembre 1966 à Windspit Caverns dans le Dorset. D'autres scènes additionnelles furent filmés dans les studios d'Eelings du 14 au 16 décembre, comme les scènes de montées des eaux ainsi que celles mettant en scènes les hommes-poissons.

Comme souvent, chaque parties furent tournées au studio 1 de Riverside, les épisodes étant répétés toute la semaine avant d'être enregistrés d'un seul tenant dans la journée du samedi. À cause du retard du scénario et du décalage de tournage d'une semaine pour cause de nouvel an, la première partie fut enregistrée le 7 janvier 1967, soit une semaine avant sa diffusion, ce qui laissait peu de place pour corriger les erreurs ou post-produire l'épisode.

Contrairement à une croyance répandue qui veut que le professeur Zaroff a un accent des pays de l'est pour souligner sa folie, l'acteur Joseph Furst utilise dans cet épisode son véritable accent. La musique additionnelle à l'épisode est composée par Dudley Simpson.

Diffusion et Réception[modifier | modifier le code]

Épisode Date de diffusion Durée Téléspectateurs
en millions
Archives
Épisode 1 14 janvier 1967 24:18 8,3 Bande audio et quelques extraits vidéos
Épisode 2 21 janvier 1967 25:00 7,5 Films 16mm
Épisode 3 28 janvier 1967 24:09 7,1 Films 16mm
Épisode 4 4 février 1967 23:20 7,0 Bande audio et quelques extraits vidéos
L'épisode fit un bon score d'audience en début de sérial, confirmant un regain d'intérêt des téléspectateurs[2].

Le lundi suivant la diffusion de la première partie, la BBC reçut une lettres de Miss N. Safford de la Société National pour le Bien-être des enfants à l'hôpital (National Society for the Welfare of Children in Hospitals) qui s'indignait de la scène où Polly est sur le point d'être changée en femme poisson. Pour elle, le côté effrayant de cette scène allait traumatiser des enfants déjà assez effrayé par l'idée de se faire opérer. Le producteur Innes Lloyd réfuta cet argument en estimant que le côté "fantastique" et non réaliste de la série était bien compris par les enfants.

Du reste, l'épisode est assez peu apprécié et certains le considèrent même comme le "Plan nine from outer space de la série."[3].L'un des premiers mécontent reste Patrick Troughton lui-même, estimant que cet épisode est assez stupide et offre "des costumes et un maquillage ridicule pour les hommes-poissons" Innes Lloyd concède lui aussi que "cet épisode ressemblait à une série B américaine des années 1950."[4] D'autres considèrent que le ballet des hommes poissons s'il est réussi n'a strictement aucun intérêt narratif et est devenu extrêmement risible. De plus, le surjeu de Joseph Furst y est critiqué, notamment par Nick Cooper qui considère qu'il s'agit de l'acteur "le plus monumentalement atroce ayant jamais atteint Doctor Who."[5]

Épisodes manquants[modifier | modifier le code]

Dans les années 1970 à des fins d'économie, la BBC détruisit de nombreux épisodes de Doctor Who. Pendant très longtemps, la BBC n'avait que la troisième partie de l'épisode. La bande audio et des captures d'écrans (les "télésnaps" inventions de la BBC) purent permettre de reconstruire cet épisode, notamment sous forme de roman photo[6]

Seule quelques secondes de l'épisode furent découverte en Australie et rendu à la BBC par Damien Shanahan en 1996. En effet, lors de la diffusion à l'étranger, certains passages de la première partie, jugés trop violents furent censurés, comme la scène où Zaroff se noie[7].

En décembre 2011, la deuxième partie fut rendue à la BBC avec la troisième partie de « Galaxy 4 » par un collectionneur les ayant retrouvé dans les bobines d'un ingénieur de la BBC[4]. Cette seconde partie n'a jamais été rediffusée par la BBC à ce jour.

Novélisation[modifier | modifier le code]

L'épisode fut novélisé sous le titre de "The Highlanders" par Nigel Robinson en février 1988 sous le numéro 129 de la collection Doctor Who des éditions Target Book. Cette novélisation n'a jamais connue de traduction.

Édition CD, VHS et DVD[modifier | modifier le code]

L'épisode n'a jamais été édité en français, mais a connu plusieurs éditions aux Royaume-Uni, en Australie et aux États-Unis.

  • La troisième partie est sortie en VHS en 1998 avec le documentaire "The Missing Years".
  • Une reconstruction de l'épisode a été effectuée par l'équipe de "Loose Cannon Productions" en 2005[8]. L'épisode, diffusé gratuitement par VHS est constitué d'un diaporama à partir des bandes son, des télésnaps de l'épisode et des passages censurés en Australie. Elle y inclut également une introduction et une conclusion par Joseph Furst (le professeur Zaroff), un mini-documentaire sur le making of de l'épisode et l'interview de Furst.
  • La troisième partie et les quelques secondes de censure australienne sont disponibles dans le coffret "Doctor Who, Lost in Time" sorti en novembre 2004 et réunissant des passages d'épisodes perdus.
  • La bande son de l'épisode retrouvée par les fans a été éditée sur CD le 7 février 2000 avec la voix off d'Anneke Wills servant d'introduction et de lien entre les différents passages. Cette bande son fut réédité le 4 août 2011 dans le coffret "Doctor Who, the Lost Episodes - Collection Three."
  • La seconde partie de The Underwater Menace est le seul épisode de Doctor Who qui soit disponible et n'ait jamais été rendu disponible en DVD.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Paul Cornell, Martin Day et Keith Topping, Doctor Who: The Discontinuity Guide, London, Doctor Who Books,‎ 1995 [détail de l’édition] (ISBN 0-426-20442-5), « A Short History of Atlantis », p. 140
  2. (en) « The Underwater Menace », Doctor Who Reference Guide (consulté le 30 août 2008)
  3. (en) « The Underwater Menace », BBC (consulté le 7 janvier 2013)
  4. a et b (en) « Missing Doctor Who episodes discovered », BBC News,‎ 12 December 2011 (lire en ligne)
  5. Star Begotten Vol. 4 No. 1, Mai 1990
  6. (en) « The Underwater Menace en diaporama », BBC (consulté le 7 janvier 2013)
  7. (en) « The Underwater Menace Introduction », BBC (consulté le 7 janvier 2013)
  8. (en) « The Highlanders », Loose Cannon Productions (consulté le 7 janvier 2013)