The Troll Hunter

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

The Troll Hunter

Titre original Trolljegeren
Réalisation André Øvredal
Scénario André Øvredal
Acteurs principaux

Otto Jespersen
Glenn Erland Tosterud
Johanna Mørck
Tomas Alf Larsen

Sociétés de production Filmkameratene A/S
Film Fund FUZZ
Pays d’origine Drapeau de la Norvège Norvège
Genre Fantastique
Sortie 2010
Durée 103 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

The Troll Hunter (Trolljegeren, litt. Le Chasseur de trolls) est un film fantastique norvégien écrit et réalisé par André Øvredal, sorti en 2010.

La particularité du long-métrage est qu'il a été tourné comme un documentaire, à l'image du Projet Blair Witch ou de Cloverfield. Le film est d'ailleurs présenté comme étant un document authentique retrouvé et monté de manière chronologique.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Thomas, Johanna et Kalle, trois étudiants norvégiens originaires de Volda, cherchent à faire un documentaire sur le braconnage d'ours. Pour cela, ils suivent un supposé braconnier, Hans, et tentent de l'interviewer, mais il leur ordonne de partir. Les trois étudiants insistent et le suivent de nuit dans la forêt. Ils aperçoivent des éclats de lumière et entendent les grognements d'une créature bien plus grande qu'un ours. Hans court alors vers son véhicule en hurlant : « Troll ! ». Thomas est mordu à l'épaule et ils se réfugient tous dans le Land Rover de Hans, car le véhicule des étudiants a été renversé et ses pneus sont déchiquetés. Après quoi, ils demandent à Hans s'ils peuvent le rejoindre dans sa chasse aux trolls et la filmer. Le chasseur accepte.

Le soir suivant, les étudiants arrivent au rendez-vous avec Hans, qui s'assure qu'aucun d'entre eux n'est chrétien, car apparemment, les trolls peuvent détecter les Chrétiens par leur odeur, particulière pour eux ; ils le rassurent et retournent dans la forêt. Hans les oblige à se « parfumer » à l'odeur de troll et leur ordonne d'attendre ses instructions. Alors qu'ils attendent depuis un moment, ils aperçoivent à nouveau des éclats de lumière, entendent le même grognement que la nuit précédente et sentent le sol trembler. Un énorme troll à trois têtes jaillit alors des bois et les poursuit mais Hans finit par le tuer en le pétrifiant à l'aide d'un puissant projecteur à ultraviolets. Le lendemain, Finn Haugen, un employé du gouvernement en contact avec Hans, fait passer les dommages causés par le troll par ceux d'un ours et prévient les étudiants qu'ils ne sont pas autorisés à filmer. Hans leur explique que Finn dirige la TST, organisme chargé de garder l'existence des trolls secrète.

À travers une série d'interviews, Hans explique aux étudiants que son travail consiste à tuer les trolls qui s'approchent trop des zones habitées mais qu'il est fatigué des conditions de travail et du manque de reconnaissance. Il les renseigne aussi sur les espèces et les habitudes des trolls. Hans veut déterminer la cause qui pousse depuis peu les trolls à sortir inhabituellement souvent de leurs repaires. Utilisant des chèvres comme appât, il prélève un échantillon de sang d'un troll de l'espèce Raglefant avant de le faire exploser avec des ultraviolets. Il porte ensuite l'échantillon à Hilde, une vétérinaire du TST. En attendant les résultats, Hans et les étudiants se lancent sur la piste d'autres trolls et arrivent à une mine abandonnée qui est le repaire de tout un groupe de trolls de l'espèce Dovregubben. Ils sont forcés de se cacher quand les trolls reviennent à l'improviste et Kalle, complètement paniqué, leur révèle qu'il est Chrétien. Les trolls sentent son odeur et poursuivent le groupe, tuant Kalle.

Thomas et Johanna décident malgré tout de continuer leur reportage et font appel à une nouvelle caméraman : Malica, une musulmane. Alerté par la destruction de pylônes électriques, Hans pense qu'il a désormais affaire à un Jotnar, troll gigantesque mesurant plus de 50 mètres de hauteur. Alors que Thomas souffre de plus en plus de son épaule, Hilde appelle pour communiquer les résultats de l'analyse : le troll était atteint de la rage. Hans en déduit que c'est le Jotnar enragé qui contamine les autres trolls et les pousse à fuir. Le petit groupe retrouve le Jotnar et celui-ci se lance à leur poursuite, résistant au projecteur à ultraviolets et détruisant leur véhicule. Hans finit par le tuer à l'aide d'une sorte de lance-roquettes de sa conception et part ensuite de son côté. Thomas, Johanna et Malica sont retrouvés juste après par Finn et ses agents qui veulent confisquer leur matériel. Thomas s'enfuit avec les bandes mais, terrassé par la rage, il s'évanouit au bord d'une route alors qu'un camion arrive. L'épilogue informe le spectateur que les trois étudiants ont disparu sans laisser de traces.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Glenn Erland Tosterud lors de la présentation du film au festival international du film fantastique de Gérardmer.
  • Otto Jespersen : Hans, le chasseur de trolls
  • Glenn Erland Tosterud : Thomas
  • Johanna Mørck : Johanna
  • Tomas Alf Larsen : Kalle
  • Hans Morten Hansen : Finn Haugen
  • Urmila Berg-Domaas : Malica
  • Torunn Lødemel Stokkeland : Hilde, la vétérinaire
  • Knut Nærum : le responsable de la station électrique
  • Robert Stoltenberg : le chasseur d'ours polonais

Accueil[modifier | modifier le code]

Le film a rapporté environ 4 160 000 $ dans le monde entier[2], dont une très grande partie en Norvège, pays dans lequel il a été vu au cinéma par plus de 267 000 spectateurs, et au Royaume-Uni (86 000 spectateurs)[3].

Il a été bien accueilli par la critique, recueillant 82 % de critiques positives, avec une note moyenne de 6,6/10 et sur la base de 99 critiques collectées, sur le site internet Rotten Tomatoes[4]. Il obtient un score de 61/100, sur la base de 25 critiques collectées, sur Metacritic[5].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Ce film a été présenté au Festival du film de Sundance, ainsi qu'au Festival du film fantastique de Gérardmer 2011, au Festival international du film fantastique de Bruxelles (BIFFF) où il a été nommé pour le Corbeau d'argent de la meilleure réalisation, et au Festival international du film fantastique de Neuchâtel (NIFFF) où il a obtenu le prix H.R. Giger Narcisse du meilleur film, le Méliès d'argent du meilleur film fantastique européen et le prix du public. Le film a aussi été récompensé au Festival du film de Newport Beach[6].

Lors des prix Amanda, la plus importante cérémonie norvégienne de prix cinématographiques, il a été récompensé par le prix du public et pour les meilleurs effets visuels. Il a également été nommé dans les catégories du meilleur acteur (Otto Jespersen), du meilleur scénario et du meilleur montage. Il a aussi été nommé au Saturn Award du meilleur film international et à l'Empire Award du meilleur film d'horreur[6].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Trollhunter Budget », Internet Movie Database (consulté le 27 février 2013)
  2. (en) « Trollhunter », Box Office Mojo (consulté le 27 février 2013)
  3. « Trolljegeren », Base de données Lumière (consulté le 27 février 2013)
  4. (en) « Trollhunter », sur Rotten Tomatoes (consulté le 27 février 2013)
  5. (en) « Trollhunter », Metacritic (consulté le 27 février 2013)
  6. a et b (en) « Awards for Trollhunter », Internet Movie Database (consulté le 27 février 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]