The Super Dimension Fortress Macross

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

The Super Dimension Fortress Macross

超時空要塞マクロス
(Chōjikū Yōsai Macross)
Genre aventure, drame, Science fiction, Space Opera, mecha
Anime japonais
Réalisateur
Scénariste
Studio d’animation Studio Nue
Artland
Tatsunoko Production
Chaîne Drapeau du Japon mainichi Broadcasting System
1re diffusion 3 octobre 1982 – 26 juin 1983
Épisodes 36
Manga : Super Dimension Fortress Macross: The First
Cible
éditoriale
Shōnen
Auteur Haruhiko Mikimoto
Éditeur Drapeau du Japon Kadokawa Shoten
Prépublication Drapeau du Japon Macross Ace
Sortie initiale 2009 – en cours
Volumes 1

Macross (超時空要塞マクロス, Chōjikū Yōsai Macross?) (Titre international: Super Dimension Fortress Macross, Titre anglais: Robotech: The Macross Saga) est un anime japonais en 36 épisodes de 25 minutes, réalisée par Noboru Ishiguro en 1982. Cette série a été initialement diffusée aux États-Unis sous le titre Robotech: The Macross Saga et en France, sous le titre Robotech, à partir du sur La Cinq.

Synopsis[modifier | modifier le code]

En 1999, un gigantesque vaisseau spatial s'écrase sur une île du Pacifique. Les nations, conscientes du danger que peut représenter un peuple ayant atteint cette technologie, s'unissent après une guerre dite d'unification pour restaurer le vaisseau, créant le SDF-1 Macross (Super Dimension Fortress-1). En 2009, alors que l'on s'apprète à l'inaugurer, des vaisseaux aliens s'approchent de l'orbite terrestre. Souhaitant en premier lieu éloigner cette menace, le commandant Gloval ordonne un vol hyperspatial pour se rapprocher de la Lune ; mais en raison d'un dysfonctionnement, le SDF-1 entraîne une partie de l'île. L'ensemble se rematérialise sur l'orbite de Pluton. Après le rapatriement de 56 000 civils à bord, le SDF-1 tente de regagner la Terre…

Itinéraire du SDF-1[modifier | modifier le code]

En 1999, un gigantesque vaisseau spatial extraterrestre (nommé ASS-1 pour Alien Space Ship) s'écrase sur l'île de South Ataria dans l'océan Pacifique. Le vaisseau est restauré et adapté pour un contrôle humain ; le SDF-1 Macross (Super Dimension Fortress-1) est né. Par ailleurs, la technologie découverte est utilisée pour créer des robots ayant les dimensions présumées des extraterrestres ; certains sont transformables en jets (les Valkyries), d'autres ne se transforment pas mais constituent des sortes de chars d'assaut (les destroïds, dont les Tomahawks, Spartans et Défenders).

En 2009, alors que l'on s'apprête à inaugurer le SDF-1, une flotte zentradienne s'approche de l'orbite terrestre ; le SDF-1 tire automatiquement (une programmation automatique mise en place par les créateurs de l'ASS-1 et jusqu'ici ignorée des humains) et détruit deux vaisseaux (1er épisode). Des troupes extraterrestres débarquent sur l'île, le combat s'engage au sol. Après une tentative infructueuse de décollage par systèmes anti-gravité, le Macross décolle en catastrophe avec les propulseurs classiques. Souhaitant en premier lieu éloigner la menace extraterrestre de la Terre, le commandant Global ordonne un fold, c'est-à-dire un vol hyperspatial pour se rapprocher de la Lune ; mais en raison d'un dysfonctionnement, le Macross entraîne l'île ainsi que deux porte-avions croisant à proximité, et l'ensemble se rematérialise (dé-fold) sur l'orbite de Pluton (ép. 3).

56 000 civils sont rapatriés à bord, le Macross tente de regagner la Terre. Le voyage est ponctué d'attaques des Zentradiens, qui ne semblent toutefois pas vouloir détruire le Macross. Le commandant zentradien Vrlitwhai s'adjoint le renfort de la flotte du général Quamzin Kravshera, mais celui-ci se montre impétueux et tente à plusieurs reprises de détruire le Macross au lieu de la capturer.

Dans le vaisseau, les civils s'organisent et recréent une ville, ainsi qu'une chaîne de télévision, et organisent le concours de Miss Macross, remporté par Lynn Minmay (ép. 9).

Les techniciens du Macross font évoluer le vaisseau pour compenser les dysfonctionnements découverts et les dégâts subits. Ainsi, pour utiliser le canon principal, le Macross doit se transformer, au prix d'une perte de vitesse et de destructions dans la zone civile (ép. 4). Ils créent également un bouclier mobile, la barrière pin point, et, privés momentanément de canon, l'enseigne de vaisseau Misa Hayase imagine un éperonnage, l'« attaque Daedalus » (ép. 6).

Lors d'une mission de reconnaissance, un vaisseau-radar (Cat's Eye) ainsi que les Valkyries l'escortant sont capturés par les Zentradiens. Le choc des cultures est foudroyant, les humains découvrent que les Zentradiens ont une société basée exclusivement sur la guerre, tandis que les Zentradiens sont effarés par la notion de « civil » (personnel non-militaire) et la promiscuité homme-femme. Le commandant suprême décide de remettre le commandement de la flotte poursuivant le Macross à Lap'Lamiz, et des espions sont introduits dans le Macross, tandis que les prisonniers réussissent à s'échapper (ép. 11-12).

Après un deux ans de voyage, le Macross amerrit enfin (ép. 13)...

Personnages de Macross[modifier | modifier le code]

Les noms originaux (Macross) des personnages sont indiqués en premier, les noms traduits dans Robotech sont indiqués entre parenthèses.

Humains[modifier | modifier le code]

  • Civils :
  • Pilotes :
  • Officiers et personnel de pont :
    • Bruno J. Global (Henry J. Gloval), capitaine, doublé par Hazama Michio
    • Misa Hayase (Lisa Hayes), doublée par Mika Doi (voix française : Michèle Lituac)
    • Claudia La Salle (Claudia Grant), chef des communications, doublée par Ohara Noriko
    • Kim Kabirov (Kim Young), assistante de communication[1], doublée par Tsuru Hiromi
    • Shammie Milliome (Sammie Porter), assistante de Misa[1], doublée par Miyuki Sanae
    • Vanessa Laird (Vanessa Leeds), assistante informatique[1], doublée par Sasaki Run

Zentradiens[modifier | modifier le code]

  • Golg Boddole Zer (Dolza), commandant suprême de la flotte, doublé par Osamu Ichikawa
  • Vrlitwhai Kridanik (Breetai), commandant de la première flotte, doublé par Kanie Eiji
  • Exsedol Folmo (Exedor), archiviste et conseiller de Vrlitwhai, doublé par Obayashi Ryunosuke
  • Quamzin Kravshera (Khyron), général zentradien incontrôlable, doublé par Meguro Yuichi
  • Warera (Bron), Loli (Rico) et Conda (Konda) : espions sur le Macross (SDF-1), doublés respectivement par Smith Jeff, Fujii Tsutomu et Gilbert Kent
  • Moruk Lap'Lamiz (Azonia), commandante de la flotte féminine, doublée par Otori Yoshino
  • Milia Fallyna Jenius (Miriya Parina Sterling), pilote d'élite Meltlan, doublée par Eri Takeda

Les différents vaisseaux[modifier | modifier le code]

Le SDF-1[modifier | modifier le code]

Les Valkyries[modifier | modifier le code]

Le terme Valkyrie désigne le nom de code des premiers Variable Fighters. Ceux vus dans Macross Zero, qui se déroule antérieurement à The Super Dimension Fortress Macross dans la chronologie de l'univers Macross, portent le nom de code VF-0 Phoenix. Valkyrie deviendra par habitude le terme usuel désignant les Variable Fighters après la Première Guerre Spatiale.

Ces avions de combat sont développés au cours de la Guerre d'Unification entre les années 2000 et 2008. (voirMacross Zero) Ces appareils utilisent l'overtechnology, la technologie alien trouvée dans le SDF-1 Macross, pour se transformer en robot (Battroid), en chasseur (Fighter) ou en un mode intermédiaire gardant les principales caractéristiques du mode Fighter plus les "bras" et les "jambes" sortis de la carlingue (Gerwalk). Les Valkyries sont le premier modèle de Variable Fighter de série produit par l'U.N.Spacy, soit VF-1. Ils réutilisent de nombreuses pièces issues du F-14 Tomcat pour baisser le coût de production. Les VF-1 Valkyrie existent en plusieurs modèles selon le grade du pilote à qui ils seront assignés:

-Le modèle VF-1D est utilisé par les nouvelles recrues pour leur entrainement. Il dispose de deux sièges dans le cockpit permettant à un instructeur d'assister l'apprentissage des nouveaux pilotes.

-Le VF-1A est le modèle donné aux pilotes peu ou non gradés. Plus maniable que le VF-1D il est en revanche bien moins résistant. La couleur marron que l'on voit régulièrement dans la série porte le nom peu encourageant de "cannon fodder" (Chair à canon).

-Le VF-1J est le modèle reçu par Hikaru Ichijô (Rick Hunter) lors de l'épisode 6 et est généralement donné aux commandants d'escadrilles et aux pilotes gradés jusqu'au grade de Capitaine. Leurs caractéristiques et leur armements sont supérieurs à ceux des VF-1A.

-Le Vf-1S est le modèle utilisé par Roy Focker (Roy Fokker) et celui attribué aux meilleurs pilotes et aux hauts gradés. C'est logiquement le modèle à la fois le plus solide et le plus maniable de la série Valkyrie.

Ultérieurement dans la série, les militaires du SDF-1 vont développer des armures supplémentaires pour les Valkyries. Au nombre de deux ce sont l'armored Pack et le FAST Pack.

-L'Armored Pack qui apparait dans l'épisode 9 Miss Macross est une lourde armure dotée d'un puissant blindage. Elle permet également d'augmenter la capacité d'emport de missiles d'un Valkyrie, au détriment de sa mobilité et de sa capacité à se transformer. L'armure étant trop massive, le Valkyrie ne peut se mettre en un autre mode qu'en Battroid. Pour autant, ce type d'armure n'a pas été abandonné.

Le FAST Pack (pour Fuel And Sensor Tactical Pack voir, :#REDIRECTION [1])est une autre armure conçue pour augmenter la capacité d'emport de missiles, la poussée et la capacité en carburant du Valkyrie. Il se compose de deux moteurs additionnels disposés sur le dos de l'appareil, et également de deux petits systèmes de refroidissement près des jambes du Valkyrie. Utilisé pour la première fois par Hikaru Ichijô (Rick Hunter) dans l'épisode 24, ce système a prouvé son efficacité en lui permettant d'abattre environ trente regults en une sortie. Il est depuis très fréquent que des FAST Packs soient développés pour les nouveaux modèles de Variable Fighters. Ce premier modèle réduisait la possibilité de se transformer en mode fighter dans l'atmosphère terrestre, à cause du poids ajouté et du manque d'aérodynamisme du pack.

Épisodes[modifier | modifier le code]

Est indiqué en premier le nom de l'épisode dans Macross et en second le nom dans la version française de Robotech.

  1. Booby Trap / Le piège
  2. Countdown / Compte à rebours
  3. Space Fold / Le tournant spatial
  4. Lynn Minmay / La longue attente
  5. Transformation
  6. Daedalus Attack / Guerre éclair
  7. Bye Bye Mars / L'embuscade
  8. Longest Birthday / Joyeux anniversaire Minmay
  9. Miss Macross
  10. Blindgame / Jeu de hasard
  11. First Contact / Premier contact
  12. Big Escape / La fuite
  13. Blue Wind / Vent glacial
  14. Global Report / Compte rendu
  15. Chinatown/ Retour à la maison
  16. Kung-Fu Dandy / Cri de guerre
  17. Phantasm / Cauchemar
  18. Pine Salada / Adieu Roy
  19. Burst Point / Point de retour
  20. Paradise Lost / Paradis perdu
  21. Micro Cosmos / Une autre nouvelle
  22. Love Concert / L'attaque surprise
  23. Fire Storm / Une décision importante
  24. Good Bye Girl / La révélation
  25. Virgin Road / Fleur d'oranger
  26. Messenger / Le messager
  27. Ai wa nagareru(l'amour s'en va) / L'union fait la force
  28. My Album / La reconstruction
  29. Lonely Song / Les maîtres de Robotech
  30. Viva Maria / Vive Miriya
  31. Satan Doll / La revanche de Khyron
  32. Broken Heart / Cœur brisé
  33. Rainy Night / Nuit pluvieuse
  34. Private Room / Moment précieux
  35. Romanesque / Nuit de Noël
  36. Yasashisa Sayonara / En route vers les étoiles

Commentaires[modifier | modifier le code]

Cette série est désormais considérée comme un classique, combinant mechas transformables, combats apocalyptiques, romance, et chansons pop.

Outre l'aspect dévastateur de la guerre, la série explore longuement des thèmes aussi variés que l'engagement (militaire), le choc de civilisation, la génétique, la technologie...

Un autre aspect est le soin apporté à la vision extraterrestre des événements.

Enfin, la série ne s'arrête pas à la victoire finale des Terriens, mais aborde également l'après-conflit, la reconstruction, la coexistence...

Cette série s'intègre dans deux lignes chronologiques :

  • l'originale, japonaise,
  • l'adaptée, américaine
Article détaillé : Robotech.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c surnommées les bridge bunnies par les fans de la série