The Scientist

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Scientist.

The Scientist est une chanson du groupe Coldplay sortie le 4 novembre 2002, en tant que second single de l'album A Rush of Blood to the Head.

Il s'agit d'une ballade avec Chris Martin à la voix et au piano, rejoint par le reste du groupe après le premier refrain. Chris Martin dit avoir trouvé l'inspiration pour la chanson après avoir écouté l'album All Things Must Pass de George Harrison. Il essaya de jouer Isn't It a Pity (en) mais il n'y arrivait pas et « la chanson [lui] est venue ».

Les critiques envers la chanson sont très positives. Le clip remporte trois MTV Video Music Awards, pour l'utilisation de la chronologie inversée. La chanson est également présente sur le premier album live du groupe, le Live 2003.

Le groupe anglais joue cette chanson lors de la cérémonie de clôture des jeux paralympiques de Londres 2012, le dimanche 9 septembre, au stade olympique de Londres, devant 80 000 personnes.

Genèse[modifier | modifier le code]

Contexte[modifier | modifier le code]

Le chanteur, Chris Martin, écrit la chanson après avoir écouté l'album All Things Must Pass de George Harrison[1]. Dans une interview pour le magazine Rolling Stone, Chris Martin confie qu'alors qu'il travaillait sur le second album du groupe, A Rush of Blood to the Head, il réalisa qu'il manquait quelque chose[2]. Un soir, durant un séjour à Liverpool, Chris Martin trouve un vieux piano désaccordé[2]. Il veut jouer Isn't It a Pity de George Harrison mais n'y parvient pas. Lorsque la chanson lui vient, il demande que l'enregistreur soit allumé[2]. Chris Martin enregistre le piano et le chant dans un studio de Liverpool[3].

Interrogé sur les paroles de la chanson, au cours d'une interview, Chris Martin explique que la chanson parle tout simplement des filles : « C'est étrange que, quoi qu'il te passe à l'esprit, que se soit la chute de l'économie mondiale ou les problèmes d'environnement, la chose qui te touche le plus est lorsque tu t'entiches de quelqu'un. »[note 1],[3],[4]. Cependant, le livret de l'album indique que « Le scientifique est Dan », en parlant de Dan Keeling, le A&R qui a fait signé Coldplay chez Parlophone[4]. Les paroles auraient été inspirées par la rupture d'un proche du groupe[5].

Composition[modifier | modifier le code]

La chanson est une ballade accompagnée au piano[6] ; Chris Martin commence au chant avec une mélodie de piano à quatre accords puis est rejoint par le reste du groupe après le premier refrain. La chanson contient également un pupitre de cordes[7]. Vers la fin de la chanson, une guitare électrique peut être entendue.

Les paroles de la chanson évoquent une relation amoureuse qui ne s'est pas déroulée comme prévu[note 2],[3]. L'homme se sent impuissant[note 3],[8], s'excuse[note 4],[8] et il souhaiterait avoir une autre chance[note 5],[8].

Le titre de la chanson remet également en question la science et la notion de « progrès » dans le troisième couplet : « Les questions de science et de progrès ne parlent pas aussi fort que mon cœur »[note 6],[3],[8].

Accueil critique et commercial[modifier | modifier le code]

Sortie[modifier | modifier le code]

Chris Martin sur scène, en 2005, chante assis au piano, de profil, en contre-jour, dans une lueur bleue.
Chris Martin, au piano, jouant The Scientist, en 2005.

Coldplay sort The Scientist en Europe, le 4 novembre 2002, en tant que deuxième single de l'album, accompagné par deux chansons (faces B) : 1.36 et I ran away[3]. Le label américain du groupe, estimant que la chanson ne marcherait pas aux États-Unis[9], choisit Clocks comme deuxième single[9]. La chanson sort finalement en tant que troisième single aux États-Unis, le 15 avril 2003.

The Scientist atteint la 40e place du ARIA Charts, le 1er novembre 2003[10]. La chanson apparaît à la 18e place du classement Alternative Songs du magazine américain Billboard[11]. La chanson atteint également la 16e place du Canada Singles Chart ainsi que la dixième place du UK Singles Chart, le 17 novembre 2002[12].

La pochette du single est réalisée par Sølve Sundsbø, qui réalise également celle de l'album[13]. La pochette est similaire à celle de l'album, seule la forme centrale change. L'édition DVD du single a au contraire une couleur de fond noire[14].

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Les critiques envers la chanson sont positives. Rob Sheffield, de Rolling Stone, dans sa critique de l'album, écrit : « La fantastique ballade au piano, The Scientist, a un fausset final qui pourrait faire se dresser les cheveux de tout le monde[note 7],[15] ». Nick Southall, du magazine Stylus (en) pense que « Le doigté au piano sur The Scientist est exécuté parfaitement, la chaleur de chaque note peut être perçue plutôt que le son strident d'un ensemble de notes comme c'est souvent le cas. »[note 8],[16]. Ian Watson, de NME, écrit : « The Scientist est une chanson qui lie inexorablement le ciel d'une nuit sans fin et les espoirs aux regrets secrets de cent mille étrangers »[note 9],[17]. Les Inrockuptibles écrit à propos de la chanson : « l’impressionnant The Scientist et son piano d’ambiance crépusculaire »[18]. The Guardian juge que « La magnifique performance du chanteur Chris Martin transforme The Scientist en une sorte de ballade au piano, qui avait peu d'effet au début de leur carrière, en un un hymne délicat et puissant à la fois. »[note 10],[19].

Seule la BBC n'apprécie pas la chanson qu'elle qualifie d'« insipide »[6].

En octobre 2001, NME place la chanson 37e de son classement des 150 meilleures chansons de ces quinze dernières années[20]. En 2009, Rolling Stone classe la chanson à la 54e place de son classement des cent meilleures chansons de la décennie[21].

Vidéoclip[modifier | modifier le code]

Scénario[modifier | modifier le code]

Le clip de The Scientist a la particularité de raconter une histoire entièrement filmée à l'envers. D'autres clips utilisent ce concept de « narration inversée » : The Second Summer of Love, du groupe écossais Danny Wilson (1989), Return to Innocence, d'Enigma, Sitting, Waiting, Wishing de Jack Johnson, Don't Wait de Dashboard Confessional, Me, Myself and I de Beyoncé Knowles ou encore Typical de Mute Math. Pour les besoins du clip, Chris Martin doit donc apprendre les paroles de la chanson à l'envers, ce qui lui prend un mois[22].

Tourné dans différents lieux (dont Londres et le Surrey[22]), le clip est réalisé par Jamie Thraves[22], connu pour son travail sur le clip de Just, de Radiohead. Le clip est tourné entre le 30 septembre et le 3 octobre 2002[9]. Le clip est diffusé pour la première fois le 14 octobre 2002[23].

Description[modifier | modifier le code]

Chris Martin y déambule, seul, dans la rue. Au fur et à mesure du clip, le spectateur prend connaissance des événements récents arrivés au personnage (joué par Chris Martin).

Avant d'arriver dans la rue, Chris est allongé auprès d'une carcasse de voiture ; avant cela, il conduit sur une route, au côté de celle que l'on suppose être sa petite amie, avant que survienne un accident qui projette la voiture hors de la route, tuant la jeune fille[22].

La voiture utilisée dans le clip est une BMW E28[note 11]. La jeune femme est jouée par l'actrice irlandaise Elaine Cassidy[3].

En 2003, le clip de The Scientist obtient trois récompenses aux MTV Video Music Awards : « Meilleur clip pour un groupe », « Meilleure réalisation », « Meilleure découverte »[6]. Il est aussi nominé à la 46e cérémonie des Grammy Awards dans la catégorie « Meilleur clip » mais la récompense est remportée par Johnny Cash pour Hurt[24].

Interprétations scéniques[modifier | modifier le code]

La chanson est jouée pour la première fois lors de la première date du A Rush of Blood to the Head Tour au Queen's Hall (en) d'Édimbourg[25],[26].

La chanson est quasiment joué à tous les concerts du groupe depuis 2002[27]. La chanson est également présente sur les deux albums live du groupe, le Live 2003 et le Live 2012 (en) (en bonus)[28].

Le groupe anglais joue cette chanson lors de la cérémonie de clôture des Jeux paralympiques de Londres 2012, le dimanche 9 septembre 2012, au stade olympique de Londres, devant 80 000 personnes[29],[30].

Autres versions[modifier | modifier le code]

De nombreux artistes francophones et anglophones ont repris la chanson depuis sa sortie en 2002. Parmi les artistes francophones, nous pouvons citer Diane Tell qui a repris la chanson, qu'elle a librement traduite en français, sous le titre Reprenons du départ, sur son album Popeline (2005)[3]. En 2008, c'est au tour du groupe d'enfants Vox Angeli de reprendre The Scientist, dans l'album Vox Angeli[31].

Des artistes anglophones ont repris la chanson lors de concerts. Natasha Bedingfield, Eamon et Avril Lavigne reprennent la chanson dans l'émission radio de Jo Whiley (en), Live Lounge (en)[32]. Belinda Carlisle reprend également la chanson lors de l'émission Hit Me, Baby, One More Time (en)[33]. Allison Iraheta et Kris Allen reprennent aussi la chanson lors du No Phone Zone rally[note 12] d'Oprah Winfrey[34]. En 2014, Miley Cyrus reprend la chanson dans certains concerts de la tournée Bangerz Tour[35].

Des artistes ont inclus des reprises de la chanson sur leurs albums. Par exemple, le quatuor, All Angels (en), fait une reprise de cette chanson sur l'album Into Paradise (en), sorti en 2007[36]. Evil Activities, DJ néerlandais, sample Nobody Said it Was Easy dans sa piste du même titre[37]. En 2011, Willie Nelson reprend la chanson pour un court métrage de la marque Chipotle Mexican Grill[38]. La chanson figure également sur son album Heroes (en), sorti en 2012[39]. Aimee Mann reprend The Scientist, en concert, et la sort sur une édition spéciale de son album Lost In Space[40].

En 2012, la série Glee reprend le titre dans l'épisode 4 de la saison 4. La chanson est interprétée par Cory Monteith, Darren Criss, Naya Rivera, Matthew Morrison, Lea Michele, Chris Colfer, Heather Morris et Jayma Mays[41]. Cette version se classe 91e au Billboard Hot 100[42]. L'émission télévisée MAD TV fait une parodie de la chanson, nommée The Narcissist (« Le Narcissique »). Une reprise de Johnette Napolitano (en) et Danny Lohner figure dans le film Rencontre à Wicker Park[43].

Formats et éditions[modifier | modifier le code]

CD
No Titre Durée
1. The Scientist 5:11
2. 1.36[note 13] 2:05
3. I Ran Away 4:26
 
DVD
No Titre Durée
1. The Scientist (Edit)
2. The Scientist (vidéo à l'envers)
3. Lips Like Sugar (en) (Live à l'Olympia)
4. Interview avec les membres du groupe

Crédits[modifier | modifier le code]

Les crédits musicaux sont issus du livret de l'album A Rush of Blood to the Head[44].

Classements et certifications[modifier | modifier le code]

Classement hebdomadaire[modifier | modifier le code]

Classement (2002-2003) Meilleure
position
Drapeau de l'Australie Australie (ARIA)[45] 40
Drapeau de l'Autriche Autriche (Ö3 Austria Top 40)[46] 8
Drapeau du Canada Canada (Canadian Hot 100) 6
Drapeau de la France France (SNEP)[47] 96
Drapeau de l'Allemagne Allemagne (Media Control AG)[48] 26
Drapeau de la Hongrie Hongrie (Single Top 10)[49] 18
Drapeau de l'Irlande Irlande (IRMA)[50] 15
Drapeau de l'Italie Italie (FIMI)[51] 23
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas (Single Top 100)[52] 20
Drapeau de la Pologne Pologne Classement single[53] 1
Drapeau de la Suède Suède (Sverigetopplistan)[54] 56
Drapeau de la Suisse Suisse (Schweizer Hitparade)[55] 28
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni (UK Singles Chart)[56] 10
Drapeau des États-Unis États-Unis (Alternative Songs)[57] 18
Drapeau des États-Unis États-Unis (Adult Pop Songs)[58] 34
 

Certifications[modifier | modifier le code]

Pays Certification
Drapeau de l'Italie Italie (FIMI) Disque d'or Or
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni (BPI) Disque d'argent Argent
Drapeau des États-Unis États-Unis (RIAA) Disque d'or Or

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Daniel Ichbiah, Coldplay de A à Z, Music Book,‎ 2005 (ISBN 2-84343-337-1) Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article
  • (en) Martin Roach, Coldplay: Nobody Said it was Easy, Omnibus Press,‎ 2008 (ISSN 0711998108)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. La citation originale est : « That’s just about girls. It’s weird that whatever else is on your mind, whether it’s the downfall of global economics or terrible environmental troubles, the thing that always gets you most is when you fancy someone. »
  2. Les paroles y faisant référence sont les suivantes : « Come up to meet you, tell you I'm sorry / You don't know how lovely you are »
  3. Les paroles y faisant référence sont les suivantes : « Nobody said it was easy »
  4. Les paroles y faisant référence sont les suivantes : « Tell you I'm sorry »
  5. Les paroles y faisant référence sont les suivantes : « I had to find you / Tell you I need you / Tell you I set you apart / Tell me your secrets / And ask me your questions / Oh, let's go back to the start »
  6. La citation originale est : « Questions of science / Science and progress / Do not speak as loud as my heart »
  7. La citation originale est : « The fantastic piano ballad The Scientist ... [has] a cataclysmic falsetto finale that could raise every hair on the back of your neck. »
  8. La citation originale est : « The piano that chimes through The Scientist is captured perfectly, the warm depression of each individual key caught rather than a shrill ringing as is so often the case »
  9. La citation originale est : « The Scientist is a song inexorably linked with the endless night sky and the secret hopes and regrets of a hundred thousand strangers »
  10. La citation originale est : « Singer Chris Martin's gorgeous performance transforms The Scientist from the kind of piano ballad that ineffectually padded out their debut into a showstopping anthem, delicate and powerful in equal measure. »
  11. Bien qu'il ait été tourné en Angleterre, la voiture dispose d'une plaque d'immatriculation du Wyoming, en usage de 1983 à 1988 et le volant à droite. Le véhicule est une BMW E28 Série 5, fabriquée de 1982 à 1988.
  12. C'est une initiative d'Oprah Winfrey qui encourage les gens à éviter de téléphoner et d'envoyer des SMS au volant.
  13. En collaboration avec Tim Wheeler (en) du groupe Ash et Simon Pegg

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Coldplay — Going Out of My Head », sur vh1.com (consulté le 11 août 2014)
  2. a, b et c (en) « Q&A: Chris Martin », sur rollingstone.com,‎ 16 juin 2005 (consulté le 10 août 2014)
  3. a, b, c, d, e, f et g Daniel Ichbiah, Coldplay de A à Z,‎ 2005, p. 98
  4. a et b [PDF] (en) « Chris talks us though A Rush Of Blood To The Head », sur coldplay.com (consulté le 10 août 2014)
  5. (en) « Oracle », sur coldplay.com,‎ 19 novembre 2009 (consulté le 10 août 2014)
  6. a, b et c (en) « Coldplay's Rush is near-flawless », sur news.bbc.co.uk,‎ 23 août 2002 (consulté le 10 août 2014)
  7. (en) « Album reviews - Coldplay », sur adriandenning.co.uk (consulté le 10 août 2014)
  8. a, b, c et d (en) « The Scientist », sur coldplay.com (consulté le 11 août 2014)
  9. a, b et c (en) « Coldplay Singer Questions Whether He’s The Devil », sur mtv.com,‎ 14 octobre 2002 (consulté le 10 août 2014)
  10. (en) « The Scientist », sur top40-charts.com (consulté le 10 août 2014)
  11. (en) « Coldplay », sur billboard.com (consulté le 11 août 2014)
  12. (en) « official UK Top 75 : 17/11/02 (Week 46 - 50th Anniversary of Chart) », sur vibewaves.brinkster.net (consulté le 11 août 2014)
  13. (en) « Sølve Sundsbø's best shot », sur theguardian.com (consulté le 11 août 2014)
  14. (en) « The Scientist », sur rateyourmusic.com (consulté le 12 août 2014)
  15. (en) « A Rush Of Blood To The Head », sur rollingstone.com (consulté le 11 août 2014)
  16. (en) « A Rush Of Blood To The Head », sur stylusmagazine.com (consulté le 11 août 2014)
  17. (en) « 150 best tracks of the past 15 years », sur nme.com (consulté le 11 août 2014)
  18. « A Rush of Blood to the Head », sur lesinrocks.com (consulté le 12 août 2014)
  19. (en) « Pop CD of the week; Coldplay: A Rush of Blood to the Head », sur theguardian.com (consulté le 12 août 2014)
  20. (en) « Coldplay : The Scientist », sur nme.com (consulté le 11 août 2014)
  21. (en) « 100 Best Songs of the 2000s », sur rollingstone.com (consulté le 11 août 2014)
  22. a, b, c et d (en) « The Story Behind Coldplay's 'The Scientist' », sur mtv.com (consulté le 10 août 2014)
  23. (en) « Coldplay - 'The Scientist' », sur mvdbase.com (consulté le 10 août 2014)
  24. (en) « Grammy night 2004 ends on surprising note », sur blogs.tennessean.com (consulté le 10 août 2014)
  25. (en) « Coldplay Setlist at The Queen's Hall, Edinburgh, Scotland », sur setlist.fm (consulté le 11 août 2014)
  26. (en) « Coldplay, Queens Hall, Edinburgh », sur theguardian.com (consulté le 11 août 2014)
  27. « Coldplay -Tour Statistics », sur setlist.fm (consulté le 17 août 2014)
  28. « Coldplay – Live 2012 », sur discogs.com (consulté le 13 août 2014)
  29. « Coldplay Rihanna et Jay Z en clôture des Jeux paralympiques », sur musique.premiere.fr (consulté le 10 août 2014)
  30. « Coldplay Setlist at Olympic Stadium, London, England », sur setlist.fm (consulté le 17 août 2014)
  31. « The Scientist - Vox Angeli », sur musique.ados.fr (consulté le 10 août 2014)
  32. (en) « Avril Lavigne « The Scientist (Coldplay Cover) » », sur mixtapemaestro.blogspot.com (consulté le 10 août 2014)
  33. « Belinda Carlisle », sur livinglegendsmusic.com (consulté le 10 août 2014)
  34. « Video: Kris Allen and Allison Iraheta cover Coldplay », sur usatoday.com (consulté le 10 août 2014)
  35. (en) « 10 things I learned from the Miley Cyrus concert last night », sur digboston.com (consulté le 10 août 2014)
  36. (en) « Into Paradise », sur allmusic.com (consulté le 10 août 2014)
  37. « Nobody Said It Was Easy », sur lastfm.fr (consulté le 10 août 2014)
  38. « Willie Nelson Covers Coldplay’s ‘The Scientist’ », sur tasteofcountry.com (consulté le 10 août 2014)
  39. (en) « Heroes », sur rollingstone.com (consulté le 10 août 2014)
  40. (en) « The 10 Best Coldplay Covers », sur stereogum.com (consulté le 10 août 2014)
  41. (en) « Cory Monteith + Glee cast perform Coldplay's 'The Scientist' », sur ktu.com (consulté le 10 août 2014)
  42. (en) « Weekly Chart Notes: As 'Girls' Joins 'Glee' On Billboard Charts ... What If They Got Together? », sur billboard.com (consulté le 10 août 2014)
  43. (en) « Wicker Park », sur allmusic.com (consulté le 10 août 2014)
  44. A Rush of Blood to the Head, Coldplay, A Rush of Blood to the Head, 2002, Parlophone, UK
  45. (en) Australian-charts.com – Coldplay – The Scientist. ARIA Top 50 Singles. Hung Medien.
  46. (de) Austrian-charts.com – Coldplay – The Scientist. Ö3 Austria Top 40. Hung Medien.
  47. Lescharts.com – Coldplay – The Scientist. SNEP. Hung Medien.
  48. (de) Musicline.de – Coldplay. GfK Entertainment. PhonoNet GmbH.
  49. (hu) Archívum – Slágerlisták – Mahasz – Magyar Hanglemezkiadók Szövetsége. Single (track) Top 10 lista. Magyar Hanglemezkiadók Szövetsége.
  50. (en) GfK Chart-Track. Irish Singles Chart. Irish Recorded Music Association.
  51. « Hits of the World - Italy », Billboard, Nielsen Business Media, Inc.,‎ 7 December 2002 (consulté le 28 June 2012), p. 78
  52. (nl) Dutchcharts.nl – Coldplay – The Scientist. Single Top 100. Hung Medien.
  53. (en) « Polish Singles Chart | »
  54. (en) Swedishcharts.com – Coldplay – The Scientist. Singles Top 60. Hung Medien.
  55. (en) Swisscharts.com – Coldplay – The Scientist. Schweizer Hitparade. Hung Medien.
  56. (en) Archive Chart. UK Singles Chart. The Official Charts Company.
  57. (en) Coldplay - Chart history – Billboard. Billboard Alternative Songs. Prometheus Global Media.
  58. (en) Coldplay - Chart history – Billboard. Billboard Adult Pop Songs. Prometheus Global Media.