The Rocky Horror Show

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
The Rocky Horror Show
Livret Richard O'Brien
Lyrics Richard O'Brien
Musique Richard O'Brien
Mise en scène Jim Sharman
Décors Brian Thomson
Costumes Sue Blane
Producteur(s) Michael White
Première 19 juin 1973
Dernière 13 septembre 1980
Nb. de représentations 2 960 (3 théâtres)
Langue d’origine Anglais

The Rocky Horror Show est une comédie musicale de Richard O'Brien créée en 1973.

Hommage aux films de série B d'épouvante, la pièce est prétexte à un délire musical rock and roll, sexuellement débridé et plein d'humour. Elle a été adaptée au cinéma en 1975 sous le titre The Rocky Horror Picture Show, film projeté sans interruption depuis sa sortie à travers le monde (Paris, Londres, New York, Toronto).

Synopsis[modifier | modifier le code]

Brad et Janet, deux amoureux, veulent revoir leur ancien professeur de sciences avant de se marier. Ils partent donc en voiture, un soir, mais le pneu de leur voiture explose mystérieusement à quelques mètres d'un château étrange... Brad et Janet vont alors aller demander de l'aide aux habitants du château, tous plus étranges les uns que les autres... C'est ainsi que Brad et Janet rencontrent le docteur Frank-N-Furter, un travesti bisexuel venu de la planète Transexual de la galaxie Transylvania, créateur d'un homme parfait, plein de muscles mais sans un gramme de cervelle et sachant à peine marcher, nommé Rocky.


Fiche technique[modifier | modifier le code]

Chansons[modifier | modifier le code]

Acte I[modifier | modifier le code]

  • Science Fiction / Double Feature
  • Dammit, Janet!
  • Over at the Frankenstein Place
  • The Time Warp
  • Sweet Transvestite
  • The Sword of Damocles
  • I Can Make You a Man
  • Hot Patootie / Bless My Soul
  • I Can Make You a Man (reprise)

Acte II[modifier | modifier le code]

  • Touch-a, Touch-a, Touch-a, Touch Me
  • Once in a While
  • Eddie's Teddy
  • Planet Schmanet Janet
  • Rose Tint My World
  • Don't Dream It, Be It
  • Wild and Untamed Thing
  • I'm Going Home
  • Super Heroes
  • Science Fiction / Double Feature (reprise)

Distribution originale[modifier | modifier le code]

  • Julie Covington puis Belinda Sinclair : Janet Weiss, étudiante
  • Christopher Malcolm : Brad Majors, son fiancé, également étudiant
  • Tim Curry : Dr. Frank-n-Furter, savant fou transylvanien, bisexuel et travesti
  • Richard O'Brien : Riff Raff, son serviteur
  • Patricia Quinn : Magenta, sœur de Riff Raff et servante de Frank-n-Furter / Usherette (Ouvreuse)
  • Little Nell : Columbia, ex-maîtresse de Frank-n-Furter et petite amie d'Eddie
  • Paddy O'Hagan : Dr. Everett Scott, ex-professeur de Brad et Janet / Eddie, son neveu, fan de rock and roll
  • Rayner Bourton : Rocky, « homme parfait » créé par Frank-n-Furter pour son plaisir
  • Jonathan Adams : Le narrateur

Genèse[modifier | modifier le code]

Tout commence au début des années 1970 ; à Londres, la comédie musicale Jesus Christ Superstar de Andrew Lloyd Webber et Tim Rice connaît un grand succès. Un soir, un des figurants est renvoyé : il s'agit de Richard O'Brien. Ayant une femme et un enfant, et disposant de pas mal de temps libre, il décide d'écrire sa propre comédie musicale. Il se base sur ses goûts et ses souvenirs d'adolescents, et décide d'écrire une riposte aux grands spectacles qui se jouaient alors sur la scène londonienne en prenant comme thèmes majeurs de cet « anti-spectacle » le sexe, les films de série B et le rock and roll.

Le jour de la première, le 19 juin 1973, il pleut et seules quelques dizaines de spectateurs sont là pour voir Richard O'Brien et Tim Curry, qui interprètent respectivement les rôles de Riff Raff et de Frank-n-Furter. L'année suivante, le spectacle remporte l'équivalent d'un de nos Molières pour le "Meilleur Spectacle de l'année 1974".

Malgré un relatif échec à Broadway[1], la pièce se jouera sans interruption à Londres jusqu'en 1980[2]. Elle est toujours jouée aujourd'hui à travers le monde, de deux façons différentes : soit intégralement interprétée par des acteurs sur scène, soit avec projection du film agrémenté d'acteurs apparaissant devant l'écran pour rejouer certaines scènes cultes ou interagir avec les images[3]. Cette dernière forme de prestation impliquant le public[4] a contribué à faire du Rocky Horror Show un spectacle culte.

Le saviez-vous ?[modifier | modifier le code]

  • Le premier titre envisagé était They Came from Denton High.
  • Le chanteur Meat Loaf a repris les rôles du Dr. Scott et de Eddie (qu'il créera également à l'écran) lors de la création américaine à Los Angeles, le 21 mars 1974.
  • L'acteur australien Russell Crowe a joué dans une production australienne de la comédie musicale ; il interprétait le rôle d'Eddie et du Dr.Scott.
  • La série Glee reprend le Rocky Horror Show dans le cinquième épisode de la saison deux.
  • La série Les Simpson a, à chaque saison depuis sa création, un épisode reprennant l'anti-films d'horreur nommé en VF "Le Simpson’s Horror Show" surement inspiré de Rocky Horror Show.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Brian Thomson, The Rocky Horror Scrapbook, New York: Star Fleet Productions, Inc.6, 1979
  • James Harding, The Rocky Horror Show Book, London: Sidgwick & Jackson Ltd. 101, 1987

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Seulement 45 représentations du 10 mars au 6 avril 1975.
  2. Hormis du 21 octobre au 2 novembre 1973 et du 1er au 5 avril 1979, afin de changer de théâtre.
  3. Par exemple, lors du générique chanté par une grande bouche aux lèvres rouges et aux dents blanches, un acteur (ou un spectateur) se lève et entreprend de frotter les dents sur l'écran avec un balai.
  4. Ainsi, lors de la scène du mariage, les spectateurs se lancent du riz dessus ; au moment de l'orage, les spectateurs se protègent la tête avec un journal, tout comme les héros, mais se lancent aussi de l'eau, etc.