The Quebec Chronicle-Telegraph

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
The Quebec Chronicle-Telegraph
Pays Drapeau du Canada Canada
Langue Anglais
Périodicité Hebdomadaire
Genre Généraliste
Diffusion 1800 + ex.
Date de fondation 21 juin, 1764
Ville d’édition Québec

ISSN 0226-9252
Site web The Quebec Chronicle-Telegraph

The Quebec Chronicle-Telegraph, fondé par William Brown (1737-1789) sous le nom Quebec Gazette le , est le plus vieux journal d'Amérique du Nord toujours existant. Originellement bilingue (français/anglais), en 1873, la Quebec Gazette fusionna avec le Morning Chronicle et devint the Quebec Chronicle and Quebec Gazette.

Publié aujourd'hui hebdomadairement depuis ses bureaux au 3484, chemin Sainte-Foy, dans la ville de Québec, Canada, ce journal est le descendant de plusieurs autres, publiés durant les trois derniers siècles. Jusqu'en 1842, le journal était publié à la fois en version française et anglaise. Il paraissait hebdomadairement à ses débuts, mais en mai 1832, il commença à plutôt être publié en anglais les lundi, mercredi et vendredi, et en français les mardi, jeudi et samedi.

En 1925, le journal fut une nouvelle fois fusionné avec un concurrent, soit le Quebec Daily Telegraph et fut nommé le Chronicle-Telegraph jusqu'en 1934, lorsque Quebec fut désormais ajouté au début du nom, pour être désormais connu comme The Quebec Chronicle-Telegraph.

En 1959, le journal fut vendu au groupe Thomson, possédé par le magnat canadien des média Roy Thomson, et en 1972 passa de la publication quotidienne à une publication hebdomadaire. Il fut vendu à nouveau en 1979 et, le 1er janvier, 1993, fut acheté par Karen Macdonald et François Vézina. Il fut vendu le 1 août, 2007, à Pierre Little du Nouveau Brunswick. En novembre 2010, la majorité des actions furent vendues à Ray Stanton de London, Ontario. L'éditrice actuelle est Stacie Stanton.


Liens externes[modifier | modifier le code]