The Prodigies

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Prodigy.

The Prodigies

Titre québécois La nuit des enfants rois
Réalisation Antoine Charreyron
Scénario Alexandre de La Patellière
Matthieu Delaporte
d'après l'oeuvre de
Bernard Lenteric
Sociétés de production Fidélité Films
Onyx Films
Studio 37
Pays d’origine Drapeau de la France France
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau de l'Inde Inde
Drapeau de la Belgique Belgique
Drapeau du Canada Canada
Drapeau du Luxembourg Luxembourg
Genre Science-fiction
Sortie 2011
Durée 87 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

The Prodigies est un film d'animation d'Antoine Charreyron, sorti en France le . C'est l'adaptation du roman La Nuit des enfants rois de Bernard Lenteric, publié en 1981. Le film est réalisé en images de synthèse à l'aide de la technique de la capture de mouvement.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Résumé[modifier | modifier le code]

Âgé d'une dizaine d'années, Jimbo Farrar est un enfant surdoué et incompris qui se fait régulièrement battre par ses parents. Un jour, il se laisse emporter par sa colère ; quand il revient à lui, sa mère a été battue à mort et son père s'est pendu avec la ceinture qu'il prenait pour le battre. Enfermé dans un hôpital psychiatrique, Jimbo reçoit la visite du multi-milliardaire M. Killian, qui décide de le prendre sous son aile pour l'aider à maîtriser ses capacités.

Vingt ans plus tard, Jimbo Farrar est devenu un brillant chercheur de la Fondation pour enfants surdoués Killian, marié à Ann avec qui il souhaite faire un enfant. Il n’a qu’un seul but : trouver de jeunes enfants qui ont comme lui d'étranges pouvoirs. Il a pour cela créé un jeu en ligne extrêmement complexe. La même nuit, cinq adolescents, sans lien entre eux, résolvent les tests. Jimbo part alors immédiatement à leur rencontre pour les ramener à la Fondation, mais à son retour, il apprend la mort de Killian. La Fondation passe donc aux mains de Mélanie, la fille de Killian, qui envisage avec son second Jenkins de mettre un terme au projet de Jimbo pour faire du profit. Jimbo a alors l'idée d'associer les idées : créer un concours télévisé à grande échelle pour révéler les futurs génies. Le jeu American genius est ainsi lancé, dont les cinq recrues de Jimbo sont annoncés participants : Gil, un enfant maltraité, Liza, une jeune fille formée pour être top-model, Lee, une jeune asiatique qui aide ses parents dans leur commerce, Harry, un Afro-américain dont la mère dépense son argent dans des paris, et Sammy, fils unique d'une famille riche et au physique ingrat.

Les cinq se reconnaissent immédiatement et se retrouvent en secret à Central Park. À peine sont-ils réunis que deux voyous les agressent et violent Liza. Jimbo ne les rejoint pas tout de suite : il apprend que Ann est enceinte. Il reçoit le message trop tard et voit alors l'état des cinq, reliés mentalement, et parvient à faire fuir les vandales avant de retrouver Liza dans le coma et les autres en état de choc. Le lendemain, il apprend que Mélanie veut étouffer l'affaire ; furieux, il exige des explications, mais se fait simplement renvoyer du groupe. Il jure cependant aux quatre autres de les protéger, or il s'enferme sur lui-même, effrayé d'avoir retrouvé l'état de colère qu'il avait atteint le jour de la mort de ses parents. Ainsi, sous l'impulsion de Gil, les quatre amis infiltrent les archives du groupe Killian où ils retrouvent les enregistrements des séances de Jimbo quand il était à l'hôpital : il y parle de ses capacités mentales et des « enfants-rois », les autres personnes ayant ces pouvoirs (Killian en était un également). Désormais, Gil, Sammy, Lee et Harry deviennent les vengeurs de Liza, tuant les deux voyous mais aussi le policier qui a étouffé l'affaire et sa femme, grâce à leurs pouvoirs : leur capacité à prendre le contrôle du corps d'autres personnes, même mortes.

Jimbo ne sait pas quoi faire : Mélanie refuse de reconnaître la vérité et laisse le jeu continuer mais les adolescents réclament justice. Cependant, un soir, alors qu'il essaie de raisonner une nouvelle fois les quatre amis devenus meurtriers, Jimbo découvre qu'ils doutent de lui et le mettent à l'épreuve en lui ordonnant de tuer Jenkins. Jimbo, ayant promis jeune à Killian de ne plus utiliser ce pouvoir, refuse. Ils tuent donc Jenkins et font accuser Jimbo, qui préfère aller en prison sous haute surveillance plutôt que d'essayer de convaincre la police. Quand Liza sort du coma, Ann lui demande de l'aide, mais la jeune fille utilise son pouvoir sur son bébé. Elle doit donc se tourner vers Mélanie, qui organise la finale de American genius à la Maison-Blanche, en présence du Président des États-Unis. Quand Jimbo découvre l'agression de Ann, il utilise son pouvoir pour se libérer et rejoindre Liza afin de rejoindre les enfants, Mélanie et Ann à la Maison blanche.

Sur place, Liza utilise son pouvoir, ce qui déclenche un plan de sécurité où toute personne présente dans le Bureau ovale doit rejoindre un bunker de sécurité. Mais une fois enfermé, les quatre surdoués manipulent les soldats et les gardes du corps qui s’entre-tuent; Mélanie est également tuée avant que Gil ne lance une bombe atomique sur l'université Killian. Ann est en sursis parce que son enfant est peut-être un « enfant-roi ». Jimbo parvient finalement à les rejoindre avec Liza dans le bunker, où il comprend vite que c'est Gil qui dirige le groupe. Les deux s'affrontent donc dans un combat de pouvoirs où Jimbo protège Ann et tente d'arrêter Gil, mais il se fait tirer dessus. Alors que Jimbo agonise, Harry convainc ses camarades d'arrêter tout en maîtrisant Gil et annule le tir nucléaire. Jimbo rend peu après son dernier souffle.

Trois mois plus tard, le groupe Killian est en faillite. Ann, toujours enceinte, reçoit un boîtier contenant un dernier message vidéo de Jimbo. Celui-ci a été laissé par Liza, qui a disparu de la circulation avec Harry, Lee et Sammy pour rechercher les autres « enfants-rois », alors que Gil continue sa route seul.

Différences avec le roman[modifier | modifier le code]

  • Dans le livre, les adolescents sont sept dont une seule fille. Durant l'attaque à Central Park, elle ne sera pas la seule à être violée.
  • Dans le livre, les 7 "enfants-rois" ne disposent d'aucun pouvoir para-mental particulier (contrairement au film où ils semblent pouvoir prendre en partie le contrôle d'autres cerveaux à proximité d'eux) : il s'agit simplement de 7 enfants très supérieurement intelligents (sans doute les 7 plus doués de leur génération). C'est d'ailleurs en posant un problème de mathématiques à Gil que Jimbo Farrar constate le don intellectuel hors du commun de l'enfant : le problème est un système linéaire de n équations à n inconnues (notion absolument pas abordée en classe de 3ème en France), l'enfant est alors âgé de 4 ans et résout ce problème sans aucune difficulté, en réinventant la méthodologie calculatoire nécessaire. Dans le film, Jimbo pousse Gil à prendre le contrôle d'un moineau (prouvant ainsi qu'il est doué de capacités para-mentales n'existant pas chez les êtres humains ordinaires).
  • Dans le livre, Jimbo Farrar est certes surdoué, mais n'est pas d'un niveau intellectuel comparable à celui des "enfants-roi" (son personnage insiste sur ce point explicitement à plusieurs reprises). Au contraire, dans le film, il semble avoir des capacités mentales et para-mentales équivalentes à celles des 5 adolescents (il est lui-même un "enfant-roi").
  • L'incident de la maison au bord de la mer a été remplacé dans le film par celui de la maison blanche.
  • Dans le livre, c'est l'étude de dessin d'enfant qui permet de découvrir les génies à l'âge de 5 ans, ainsi Jimbo, chaque année jusqu'à leur adolescence ira leur rendre visite.
  • L'amour qu'éprouve Liza pour Jimbo est plus intense dans le livre.
  • Jimbo ne meurt pas dans le roman. En revanche, 2 des adolescents y sont tués : les 2 qui avaient basculé dans la folie meurtrière au-delà de tout retour possible : il s'agit de Gil Yepes et Guthrie Cole. Ils sont tués par les autres enfants-roi, qui s'opposent à la mise à mort de Jimbo.
  • Jimbo et Ann ont déjà deux enfants dans le livre.
  • Le passage avec les parents de Jimbo n'existe pas dans le roman. Son père est bien mort, mais la cause n'est pas précisée. Jimbo se dispute souvent avec son beau-père et c'est contre lui qu'il dirige sa colère[1]

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Capture de mouvement[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Ce film est la première réalisation d'Antoine Charreyron. Le film mêle capture de mouvement et animation.

Dispositif transmédia[modifier | modifier le code]

Le film, à pour sortie, a bénéficié d'un dispositif transmédia sur web et mobiles. La partie ludique de ce dispositif était un jeu mobile intitulé The Prodigies Test, développé par Bulkypix. Ce jeu mettait en scène le test de la fondation Killian sous la forme de mini-jeux liés par une narration en réalité alternée et d'un outil de géolocalisation[3].

Accueil[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

À sa sortie en France le , The Prodigies divise beaucoup la critique. Consulté le 10 juin, le site AlloCiné attribuait au film une moyenne de 2,89 sur une échelle de 5, fondée sur 18 titres de presse, dont cinq attribuaient au film la note de 4, six la note de 3 et sept la note de 2[4].

Box-office[modifier | modifier le code]

The Prodigies est exploité sur 282 copies à sa sortie en France. Après une semaine, il parvient difficilement à trouver son public avec seulement 89 083 entrées[5] puis 37 067 entrées la seconde semaine pour un cumul de 126 150 entrées en deux semaines.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bernard Lenteric, La nuit des enfants rois, Le Livre de poche,‎ 1981, 344 p. (ISBN 2-253-03002-3)
  2. Classification sur le site du CNC. Recherche effectuée le 9 juin 2011.
  3. (fr) Fiche du projet sur le site de BulkyApps
  4. Critiques Presse pour le film The Prodigies sur le site AlloCiné. Page consultée le 10 juin.
  5. Page « Box-office France » de la semaine du 8 juin 2011 sur AlloCiné. Page consultée le 21 juin 2011.

Liens externes[modifier | modifier le code]